Des chasseurs spéciaux pour exterminer 100 000 castors en Patagonie

L’Argentine et le Chili se sont mis d’accord sur un plan d’extermination de ces rongeurs, introduits par l’homme, qui détruisent des arbres centenaires et l’écosystème de cette zone à l’extrême Sud du globe.

|
17 novembre 2016, 11:32am

Image via Motherboard

Le pire ennemi de la Patagonie est un petit mammifère : le castor. L'Argentine et le Chili ont décidé ce lundi de mettre en oeuvre un plan pour exterminer 100 000 de ces rongeurs qui détruisent l'environnement de la région, à la pointe sud du continent américain.

Dix chasseurs-trappeurs prêts à opérer dans des conditions extrêmes sont chargés de mener cette opération, qui devrait durer plusieurs années.

Les castors sont responsables d'un certain déséquilibre naturel dans cette région de Terre de feu. Dès qu'ils s'établissent dans un environnement, ces mammifères abattent avec leurs dents les hêtres blancs centenaires qui peuvent atteindre 30 mètres de haut. Ils jettent ensuite les arbres dans l'eau. Cela provoque « des inondations car ils obstruent des rivières », explique Erio Curto, directeur des zones protégées de la Patagonie.

Position de la Patagonie (via Motherboard )

Selon les autorités argentines, l'opération d'extermination a le soutien des Nations unies ainsi que d'ONG de défense de l'environnement. Elle sera conduite de manière conjointe avec le Chili.

Les deux pays expliquent que les castors auraient déjà détruit près de 400 km2 de forêt. Cette destruction massive et les barrières que ces rongeurs construisent sur les rivières ont conduit à la plus importante transformation de cet écosystème, depuis la dernière période glaciaire : sols surexposés au soleil tuant certaines espèces sensibles à la lumière, changements dans le trajet migratoire d'oiseaux et de divers animaux, asphyxie des poissons, entre autres.

Nos collègues de Motherboard avaient réalisé un reportage consacré à ce sujet l'année dernière :

« Ce paysage n'est pas naturel », avait lancé Kunzle, le garde forestier du parc national de Tierra del Fuego, au Bangor Daily News. Devant des arbres mourants, il pointait une vallée inondée, appelée Beavers Creek (la Crique du Castor). « Le castor a construit un barrage, inondé le terrain d'origine et a asphyxié tout ce qu'il y avait ici. »

L'homme a une grande responsabilité dans ce dossier. Pour pousser l'industrie locale de fourrure, l'Argentine avait importé cinquante castors issus du Canada en 1946. En Patagonie, ces rongeurs n'ont pas trouvé de prédateur naturel et se sont reproduits de manière incontrôlée jusqu'à dévaster les forêts de la région.


Suivez Henrique Valadares sur Twitter : @HenriqValadares

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez VICE News sur Facebook : VICE News

Plus de VICE
Chaînes de VICE