Danseuses Magic City Atlanta
Gauche: Barbi Billionz, Atlanta, GA 2019. Droite: Cleo son fils Andy, Stone Mountain, GA 2019.
Photo

Dans les loges du Magic City, le légendaire strip club d'Atlanta

La photographe Hajar Benjida s'est immiscée dans l'intimité des danseuses.
14.11.19

Souvent name-droppé par Drake ou Future, Magic City est le club de strip-tease le plus célèbre d'Atlanta. La photographe néerlandaise Hajar Benjida avait déjà entendu parler de ce club avant son arrivée aux Etats-Unis,. C'est lors de son stage chez Cam Kirk, en 2018, qu'elle a eu la surprise de constater que son studio était juste en face du Magic City.

Magic City est plus qu'un club de strip-tease. Il joue un rôle clé au niveau de la scène locale. C'est un lieu où producteurs, rappeurs, promoteurs et découvreurs de talents se rencontrent, et où des artistes comme Cardi B et Offset viennent faire la fête. En tant qu’artiste émergent, c'est aussi le tremplin idéal pour votre musique. Mais si les danseuses ne sentent pas votre son et que celui-ci ne pousse pas les clients à faire pleuvoir les billets, c'est fini pour vous. Si les billets pleuvent par contre, il y a de fortes chances pour que votre titre soit rejoué, encore et encore. Pour les danseuses également, Magic City est souvent le tremplin pour une carrière dans l’industrie du divertissement.

1562236399073-3

XTC, Atlanta, GA 2019

C’est surtout le rôle influent des danseuses qui a intrigué Benjida, qui s’est fait connaître par ses portraits et ses polaroïds en backstage des plus grandes stars du hip-hop. Elle a découvert Magic City pendant son stage et, en peu de temps, s'est liée d'amitié avec la patronne, Madame Elaine. Elle y est depuis 30 ans et a présenté Benjida aux femmes qui y travaillaient. Benjida a décidé de revenir après son stage, cette fois-ci avec une caméra, et a passé plusieurs semaines à photographier les danseuses, de jour comme de nuit, dans leur environnement personnel : au club, dans les vestiaires et à la maison. Magic City est devenu le point de départ de son projet « Atlanta Made Us Famous ».

« Je considère vraiment ces femmes comme un élément important de la scène hip hop d’Atlanta. En les photographiant, j'ai voulu montrer l'autre visage d'Atlanta. Pas à travers les yeux d'un homme, comme c'est souvent le cas dans la scène hip hop, mais plutôt à travers celles d'une femme », explique Benjida. « En outre, les travailleuses du sexe dans le féminisme mainstream sont encore trop souvent mises à l'écart. Les danseuses sont conscientes des préjugés, ce qui crée parfois une distance entre elles et le monde extérieur. Avec mes photos, je voulais casser cela et ouvrir un autre récit. »

1562236637357-2

Charlene, Atlanta, GA 2019

Benjida prévoit de revenir l'année prochaine pour élargir encore la série. Elle reste en contact avec les danseuses via les médias sociaux, iMessage et par email. « En enregistrant la vie des danseuses et en les connaissant mieux, j'espère pouvoir apprendre et partager de plus en plus avec elles. À propos de leur vision du strip-tease, de leur sexualité, du contrôle de leurs images, mais aussi, par exemple, de la relation entre leur travail et leur maternité », explique Benjida. « Mais avant tout, je voulais placer les femmes au centre - elles sont les stars de la ville. »

1562236701024-5

Atlanta, GA 2019

1562236921442-cleo

Homemaker, Tastemaker, Ass shaker. Stone Mountain, GA 2019

1562236954527-9

Ebony, Atlanta, GA 2019

1562236497483-10

Nunu, Atlanta, GA 2018

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.