hommes en crop tops
hommes en crop tops
Culture

mais où sont passés les hétéros en crop tops ?

Dans les années 80 et 90, de Will Smith à Mark Wahlberg, des hommes de tous bords montraient leur nombril en enfilant des crop tops. Qu'est-ce qui a bien pu se passer ?
22.8.19

Parmi toutes les photos de fiançailles #couplegoals de vos anciens amis de lycée et les innombrables memes moyennement drôles, il ne reste finalement que quelques images intéressantes dans votre feed Instagram. Mais ces images en disent souvent long sur l'état de notre monde. Au moment de la Pride, j'ai remarqué que le crop top masculin faisait son retour sur Internet, mis en avant par l'industrie de la fast-fashion aux côtés des shorts très courts et des combis à paillettes. En découvrant au même moment une publicité ASOS montrant un mannequin affublé un crop top jaune fluo, mon doigt a malencontreusement glissé dans la section commentaire. Avant même de l'entamer, je savais déjà que cette lecture était une très mauvaise idée.

« Vous vous souvenez de l'époque où ASOS faisait des vêtements pour les hétéros ? » demande un commentateur. « Ils ont produit cette pub au moment où aucun mannequin femme n'était dispo, c'est ça ? » interroge un autre. Et encore, ceux-là restent polis. La suite est tout simplement un concentré nauséabond de misogynie, d'homophobie et de transphobie.

L'idée selon laquelle un homme faisant le choix de porter crop top est nécessairement gay, dans le placard ou au minium efféminé (caractéristique qui relève de l'insulte pour certains) est tout simplement ridicule puisque le football américain – l'une des activités les plus masculines de tous les temps – est à l'origine de ce vêtement.

Sur les terrains américains, dans un émoi digne du prologue d'un porno gay douteux, les maillots de foot sont constamment tirés et déchirés, laissant les abdominaux et le torse des joueurs à la vue de tous. C'est au début des années 1980 que cette exhibition accidentelle donne lieu à la tendance des crop tops : les joueurs coupent alors délibérément leurs maillots afin que le public puisse admirer leurs corps ciselés. Comme l'explique la professeure Vicki Karaminas de l'école de Design de l'université de Massey en Nouvelle Zélande, « La coupe courte allonge leur silhouette et accentue les proportions de leur torse et de leurs muscles. C'était une allure et un geste très masculins à l'époque.» Les athlètes travaillent dur et veulent que tout le monde le sache. À peu près au même moment, l'interdiction d'être complètement torse nu dans les salles de sport mène les haltérophiles à porter eux aussi des crop tops pour échapper à la censure et continuer à se mettre en avant. Et il n'a pas fallu attendre très longtemps avant que des marques comme Nike se mettent au diapason et commercialisent des crop tops pour homme.

1565360742987-MV5BNWYyMTg1YWEtMTZhMC00OGNmLWI3NGQtOTJiMWJlYTdiOGMxXkEyXkFqcGdeQXVyNjQ4ODE4MzQ_V1_

Les athlètes ne sont pas les seuls à adopter ce look. Dans Rocky III (1982) Carl Weathers porte un T-shirt de sport bleu très court. Dans le film d'horreur Les griffes de la nuit (1984), un très jeune Johnny Depp fait ses débuts sur grand écran allongé dans un lit dans un maillot de foot rikiki. La tendance s'est même prolongée dans les années 1990, à l'époque où Will Smith portait de temps en temps un grand maillot de sport coupé au niveau du nombril quand il incarnait le Prince de Bel-Air. Et le souvenir d'Adam Sandler portant un crop top de l'université de technologie du Massachusetts dans Airheads (1994) restera à jamais gravé dans ma mémoire.

Le crop top des années 1980 et du début des années 1990 était très lié au sport, à l'athlétisme et à la masculinité. Mais pourquoi a-t-il disparu ? Qu'est-ce qui pousse les hommes hétéros à rejeter ce vêtement et à le considérer comme efféminé ou queer?

La tendance a disparu à cause d'un problème intrinsèque à notre société et dont elle peine à se débarrasser : la masculinité fragile (et donc toxique).

À la fin des années 1980, l'image du crop top a déjà changé. Le révolutionnaire et androgyne Prince était l'un des premiers à porter un crop top sans aucune référence apparente au sportswear. En 1986, lors de sa performance à Wembley, Prince débarque sur scène vêtu d'un crop top hyper serré et marque un nouveau tournant dans la mode masculine. Dans les années 1990, le vêtement se fait une place dans la mode et connote une attitude sexy, surtout au moment où les iconiques publicités androgynes de Calvin Klein mettent en scène Kate Moss et un Mark Wahlberg très musclé - lui aussi en crop top. De manière similaire, des marques de sous-vêtements comme NIKOS montrent le vêtement de manière (homo-)érotique, photographiant les modèles comme des dieux grecs. Un petit glissement qui causera la perte du crop top pour homme.

mark-wahlberg-crop-top

Pourquoi ? Parce que cette nouvelle stratégie marketing, en (homo)sexualisant le crop top pour homme, le condamne à la marge et en fait un élément de discrimination. Un petit rappel contextuel s'impose. La décennie 2000 approchant, l'avènement du Don't Ask Don't Tell et le meurtre tragique du jeune Matthew Shepard traduisent l'importance de la culture du placard et de l'homophobie. Au Royaume-Uni, un amendement décidé par Thatcher en 1986 est abrogé au début des années 2000 : il s'agit de la Section 28, une nouvelle loi qui interdit la « promotion » de l'homosexualité dans les écoles britanniques, muselant toute une nouvelle génération LGBTQ+. « Après les années sida, beaucoup d'hommes hétérosexuels ne voulaient pas prendre le risque d'être perçus comme gay » affirme le docteur Shaun Cole, professeur associé en Mode à l'école d'art de Winchester.

Le crop top pour est à cette périodei beaucoup moins lié à l'athlétisme qu'à la mode, au sexe et à l'androgynie. Et il incarne tout ce dont la masculinité fragile souhaite s'écarter : le camp, le queer et le féminin. Les hétérosexuels et même certains gays commencent donc à abandonner ce vêtement et à le remplacer par des pantalons aux coupes ratées et des débardeurs ultra-larges (une décennie pas franchement glorieuse). Le dernier nombril exhibé en public par une célébrité a été celui de Ginuwine, dans son blazer coupé, au Radio Music Awards en 2000. Une fin tragique, donc.

Cependant, tout le monde n'a pas renié le crop top. Des hommes ouvertement queer, n'ayant pas peur de paraitre efféminés, ont perpétué l'héritage du crop top, l'inscrivant dans les totems vestimentaires de la Pride.

Aujourd'hui, il semblerait que certains hétérosexuels commencent enfin à rattraper leur retard. Jaden Smith, 20 ans après que son père l'ait porté dans Le prince de Bel-air, a récemment posté une photo de lui en crop top sur Instagram. En 2014 à Coachella, Kid Cudi a fait son entrée en portant un haut court et large rouge et un short en jean, alors que le joueur de la NFL Ezekiel Elliott rendait hommage à Prince au NFL Draft de 2016 en chemise courte. Les journalistes et les blogueurs mode n'ont pas perdu de temps pour annoncer la résurrection du crop top masculin. Mais était-ce vraiment le cas ?

Quand Kid Cudi foule la scène de Coachella en 2014, le nombril à l'air, il le fait dans le contexte d'un festival connu pour les tenues excentriques de ses participants. Concernant Ezekiel Elliott, il était aussi question de s'opposer à la décision de la NCAA d'interdire aux joueurs de basket de retrousser leurs t-shirts sur le terrain. Et quand Zac Efron dans Dirty Grandpa (2916) ou encore Will Ferrell dans SaturdayNightLive en 2011, choisissent d'en porter à leur tour, il s'agit davantage d'un choix comique que d'un parti pris esthétique. Même si les hommes hétéros recommencent à porter des crop top, nous sommes encore très loin d'une tendance normalisée – le vêtement étant presque systématiquement porté pour choquer ou faire de l'humour. Le crop top, comme beaucoup de vêtements, porte toujours les stigmates du genre et de la sexualité.

La professeure Vicki Karaminas, elle, ne perd pas espoir. « Le genre est devenu beaucoup plus fluide depuis que les nouvelles générations repensent leurs identités à travers le vêtement,» explique-t-elle. Jaden Smith avec son style androgyne et fluide en est un parfait exemple. Il porte aussi bien des crop tops que des robes sans pour autant faire de l'humour. « Les vêtements ne sont plus seulement masculins ou féminins, affirme Vicki Karaminas. Ils sont beaucoup plus complexes à une époque où de nouvelles identités de genre émergent ».

La masculinité toxique quant à elle n'a pas disparu – il suffit de regarder les commentaires sous la publication Instagram du fameux crop top pour homme d'ASOS pour s'en rendre compte. Mais j'ai moi aussi espoir que les choses évoluent. Que ce soit la poignée de célébrités explorant le «Camp» au MET Gala 2019, ou le Rappeur Young Thug en robe Alessandro Trincone sur la couverture de son album No, My Name is Jeffrey ; une nouvelle génération d'hommes hétéros se réapproprie la mode indépendamment des tabous traditionnels liés à la sexualité et au genre. Voilà peut-être l'origine du crop top 2.0.