Publicité
Crime

Séisme sur l'Everest : un alpiniste filme l'avalanche qui déferle sur sa base

Une vidéo montre un mur de neige et de glace rouler sur le camp de base de l’Everest, juste après le tremblement de terre de ce samedi.

par Colleen Curry
27 Avril 2015, 8:15am

Photo par Azim Afif via AP

Une vidéo publiée ce dimanche montre des alpinistes qui tentent de fuir une avalanche sur le mont Everest. Une autre en montre certains assister à l'évacuation des blessés par hélicoptère, après un tremblement de terre de magnitude 7,8 et des répliques qui ont eu lieu à partir de samedi au Népal. Ce lundi matin, le dernier bilan humain du séisme s'élève à 3 218 morts et plus de 6 500 blessés au Népal, ainsi que 67 morts en Inde et 20 en Chine.

Les grimpeurs décrivent le chaos à l'approche de l'avalanche qui s'est dirigée vers le camp de base, à partir duquel les voyageurs, les Sherpas et les guides s'apprêtaient à escalader le toit du monde.

L'un des enregistrements effectué par un alpiniste allemand montre les instants qui suivent la secousse, quand un mur de neige et de glace déferle de la montagne et s'abat sur le camp de base.

Un alpiniste, Jelle Veyt, a publié ce dimanche une autre vidéo qui montre le moment ou l'avalanche arrive sur lui. L'enregistrement a soulevé des inquiétudes sur Facebook. Les internautes cherchaient des informations sur la situation d'autres alpinistes présents sur la montagne.

Le compte Facebook de Jelle Veyt, identifié par le nom « Carsten » et le nom du compte « Use the World », fait la chronique des événements sur l'Everest depuis que le séisme a touché le nord de Katmandou, samedi matin vers 12 heures (heure locale). Carsten a publié des photos et des vidéos de coulées de neige qui descendent de la montagne sur le camp de base. Il publie aussi des nouvelles des centaines de grimpeurs coincés sur la montagne.

« Il y a encore des centaines de personnes bloquées sur la montagne, au niveau du camp 1 et 2, et ils finiront par manquer d'énergie et de nourriture, mais jusqu'à ce qu'une nouvelle route qui traverse la cascade de glace du Khumbu soit mise en place, il n'y a pas de moyen de faire revenir les gens au camp de base, » a-t-il écrit. » Vous pourriez en secourir quelques-uns avec un hélicoptère, mais pas des centaines. »

Un alpiniste nommé Sean Wisedale a décrit les instants angoissants qui ont suivi le tremblement de terre, au niveau de l'Everest.

« L'horreur était inimaginable quand tout est devenu sombre et que nous nous blottissions en espérant ne pas être écrasés vivants. »

De nombreux alpinistes pris dans l'avalanche ont été blessés à la tête à cause des roches projetées par la neige, explique Carsten. Il décrit également comment des soldats de l'armée indienne ont été forcés de s'allonger, face au sol, alors qu'une avalanche venait sur eux quand ils grimpaient la cascade de glace. Ils ont tous survécu, affirme Carsten.

Les groupes présents sur le camp de base ont vite débuté une opération de recherche et de sauvetage. Ils ont transformé une partie de la montagne en héliport pour commencer l'évacuation des blessés graves.

L'agence Associated Press rapportait, dimanche, que le premier groupe de 15 survivants sur la montagne a été évacué vers Katmandou et a été pris en charge pour des blessures légères. Des douzaines d'alpinistes sont morts ou encore portés disparus. Le bilan provisoire publié par Le Monde fait état de 18 morts et de 61 blessés, sur le millier de personnes présentes dans la zone.

À lire : Un an après une avalanche meurtrière, les alpinistes continuent de laisser des saloperies partout sur l'Everest