Explosion en Chine : Le bilan est porté à plus de 50 morts et plus de 700 blessés

La cause exacte de l’explosion de ce terminal portuaire dans la ville de Tianjin n’a pas encore été communiquée.

|
13 Août 2015, 7:50am

Screenshot via YouTube

Cet article a été mis à jour le 14/08 à 10h00

Ce vendredi matin, le dernier bilan officiel fait état de plus de 50 morts, dont 12 pompiers, et plus de 700 blessés. 71 d'entre eux seraient dans un état critique, d'après les médias d'État chinois. Ce mercredi soir, une double explosion avait eu lieu dans un entrepôt de la ville de Tianjin (nord-est de la Chine), où étaient stockés des produits chimiques dangereux. On apprenait ce vendredi matin, que les sauveteurs ont découvert dans les décombres un survivant. D'après l'agence de presse chinoise Xinhua, il s'agirait d'un pompier de 19 ans. 

Alors que des experts militaires ont été dépêchés sur place pour établir les causes de la catastrophe, de nouvelles vidéos de l'explosion apparaissent sur les réseaux sociaux. L'une d'elle montre les deux explosions et leur souffle impressionnant depuis une voiture.

L'explosion vue depuis une voiture.

L'explosion vue depuis un appartement.

Pour le moment, les causes de la catastrophe restent officiellement indéterminées. Les médias chinois révèlent cependant que l'entreprise Ruihai Logistics est propriétaire de l'entrepôt où s'est déclaré le feu — elle est spécialisée dans le transport et le stockage des produits chimiques à risque. Le site américain Quartz rappelle que Ruihai Logistics s'était fait réprimander par les autorités pour ne pas voir scellé correctement des containers en 2013.

Plus de 200 experts militaires des armes chimiques et nucléaires ont été dépêchés sur place pour notamment effectuer des relevés dans l'air ambiant et trouver les causes de l'incendie. Wen Wurui, directeur du département de l'environnement à la municipalité de Tianjin, a effectivement annoncé que des composants chimiques « toxiques et nocifs » ont été détectés dans l'air à proximité du site de l'explosion.

L'ONG Greenpeace — qui cite la station de contrôle de la ville de Tianjin — évoque la présence de cyanure de sodium dans l'air, un composant très « dangereux pour la santé humaine, » explique l'ONG. Le journaliste américain Matt Simon de la chaîne CCTV America révèle sur Twitter que les autorités chinoises utiliseraient du peroxyde d'hydrogène pour contenir la fuite au sol de cyanure de sodium. 

Ce mercredi soir, sur les coups de 23H30 (heure française), l'explosion a été entendue par des habitants de la ville qui ont aperçu une colonne de feu s'élever dans le ciel depuis un quai de la nouvelle zone industrielle de Tianjin-Binhai. Des vidéos de l'incident ont immédiatement commencé à circuler en ligne. 

Vidéo partagée par le média en ligne chinois The Paper

Le Centre chinois des réseaux de surveillance des séismes a déclaré que deux explosions majeures avaient eu lieu — une première, d'une puissance équivalente à 3 tonnes de TNT, puis une autre dont la puissance était cette fois-ci équivalente à 21 tonnes de TNT.

L'agence Xinhua a plus tard publié des enregistrements de vidéosurveillance montrant un homme à l'intérieur d'un bâtiment soufflé par l'explosion. 

D'autres vidéos et photos de l'explosion font le tour des réseaux sociaux, certains clichés montrant des personnes blessées et ensanglantées fuyant le site.

Des explosions sont encore à craindre alors que se poursuivent les recherches. Du diisocyanate de toluène et de carbure de calcium circuleraient aussi dans l'air d'après Greenpeace. Ces deux composants réagissent très violemment au contact avec l'eau, pouvant créer une nouvelle explosion, ce qui complique le travail des pompiers et des secouristes. Ce vendredi matin, les feux n'auraient pas encore été maitrisés, 36 heures après la double explosion. 

Avec Associated Press.

Suivez VICE News sur Twitter : @VICENewsFr