Les chats comprennent leur nom, affirme une étude ; dommage qu'ils s'en foutent

Apparemment, votre copain félin sait qu'il a un nom et comprend quand vous le prononcez.
08 avril 2019, 7:27am
Les chats domestiques comprennent quand un humain prononce leur nom, affirme une nouvelle étude
Image : Shutterstock 

Je suis convaincu que mes chats, Fade et Alucard, connaissent leur nom. Quand je les appelle, je sais qu'ils savent.

Quand je dors et qu'Alucard trouve son bol d'eau un peu vite, il me mord la tronche. Son excitation explose manifestement quand je crie son nom. Et ça, c'est parce qu'il sait que l'heure de l'eau fraîche est arrivée. Quand je fais de l'ordinateur depuis trop longtemps, Fade se glisse dans le bureau et feule jusqu'à ce que je déco. Je prononce son nom, elle crie, je prononce son nom plus fort, elle crie plus fort. Ensuite je déco et elle s'installe sur mes genoux. Ils n'accourent pas quand je les appelle — ce sont des chats, rappel — mais ils répondent. Ce frémissement de la queue, ce regard en coin prouvent qu'ils savent.

Désormais, tous les propriétaires de chats ont une preuve scientifique pour étayer ce qu'ils savent déjà au fond de leur coeur. Une nouvelle étude de l'université Sophia de Tokyo, publiée le jeudi 4 avril dans Scientific Reports, montre que les chats peuvent identifier leur nom parmi une liste de mots variés.

Les chercheurs ont mesuré la capacité des chats et chatons domestiques à reconnaître leur nom parmi un mélange de mots avec quatre expériences. Leur principe était plutôt simple : les scientifiques ont passé plusieurs enregistrements de noms aux félins. Parmi eux, leur propre nom perçait parfois, prononcé par leur propriétaire ou des inconnus.

La plupart des chats ont dressé l'oreille au seul son de la voix humaine — leur queue a tressauté, leurs oreilles se sont tournées vers le son, certains ont même « répondu » en faisant un peu de boucan. Au fil des enregistrements, cependant, tous se sont désintéressés des voix — jusqu'à ce que leur propre nom jaillisse des enceintes, suscitant un vif intérêt chez les chats domestiques.

« Les chats ont reconnu leur propre nom parmi un ensemble de noms généraux, même quand des personnes inconnues le prononçait » écrivent les auteurs de l'étude. « Ces résultats indiquent que les chats sont capables de reconnaître leur nom parmi d'autres mots. »

Si les chats domestiques semblaient reconnaître leur propre nom, les auteurs de l'étude rapporte que les « chats de café » reconnaissaient leur nom, mais aussi ceux de leurs compagnons.

Ce phénomène, je l'ai constaté auprès de mes propres chats domestiques. Quand je me dispute avec Fade — ce qui implique de prononcer son nom avec un ton sévère — Alucard se contente souvent de pioncer dans un coin. Même les pires échanges d'insultes et de feulements ne peuvent le tirer de sa torpeur. Et ça, c'est parce qu'il sait que je m'embrouille avec Fade.

L'étude note que les chercheurs ont consacré beaucoup de temps à l'étude des interactions entre chiens et humains, mais pas entre chats et humains. Nous commençons tout juste à comprendre comment ces traîtres sur coussinets communiquent avec nous. Les scientifiques ont donc eu le bon sens de signaler que la réponse observée avait sans doute été conditionnée.

Avec le chat qui pouvait renifler la mort

« Les chats peuvent distinguer les mots prononcés par les humains — et particulièrement leur propre nom, parce que le nom d'un chat est un puissant stimulus », écrivent les chercheurs. « Un chat domestique l'entend souvent, et l'associe peut-être à des récompenses comme la nourriture, les caresses et le jeu. »

C'est sans doute vrai, mais ce n'est sans doute pas la dernière fois que nous entendons parler des chats contre les préjugés. Une récente étude dévoilait par exemple que ces bêtes sont plus gentilles qu'il n'y paraît, et qu'elles peuvent abandonner un bol de nourriture à la faveur de quelques instants avec un humain.

Cet article est paru sur Motherboard États-Unis.

Motherboard est aussi sur Facebook, Twitter et Flipboard.

Publicité