coronavirus effets sur le corps
Illustration : Prianka Jain. 
Santé

Ce que fait le coronavirus à votre corps

Les premiers symptômes sont semblables à ceux de la grippe, mais dans les cas graves, la maladie peut endommager les poumons de façon irréversible.
28 janvier 2020, 8:29am

Le nouveau coronavirus, apparu début décembre sur un marché de Wuhan, dans la province de Hubei, en Chine, se répand rapidement. Le dernier bilan en date fait état de 106 morts et plus de 2 700 cas de contamination, dont trois en France.

Le ministère chinois de la santé a confirmé qu'il est possible de contracter cette maladie de type grippal par transmission interhumaine, et qu'elle pourrait se propager encore plus rapidement cette semaine, car de nombreuses personnes se rendent en Chine pour le Nouvel An lunaire.

Nous savons maintenant que les symptômes du virus comprennent la toux, une forte fièvre et des difficultés respiratoires… mais que fait exactement la maladie à l'organisme ? Nous avons parlé avec le spécialiste des maladies infectieuses Mark C. Peralta de l'hôpital Notre-Dame de Lourdes et du centre médical Fé Del Mundo à Manille pour en savoir plus sur ses effets.

VICE : Bonjour, Mark. Que se passe-t-il actuellement avec le coronavirus ?
Mark C. Peralta : Le nouveau coronavirus (nCoV) est différent du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV) et du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV). Il possède un matériel génétique différent des autres coronavirus, ce qui signifie qu'il s'agit d'une nouvelle souche.

Les coronavirus sont des zoonoses, des maladies et infections qui se transmettent des animaux aux humains. Par exemple, le SRAS-CoV provenait des civettes et le MERS-CoV des chameaux. Pour l’instant, on ne sait pas encore quel animal est à l’origine du nCoV, même si la balance penche du côté du serpent ou de la chauve-souris.

En quoi le nCoV est-il différent d'une pneumonie ordinaire ?
Il existe un éventail de présentations cliniques du nCoV qui peuvent être légères, modérées ou graves et qui comprennent la pneumonie, le syndrome de détresse respiratoire aiguë (un état critique qui remplit les poumons de liquide et peut provoquer une défaillance d'un organe), la septicémie (infection bactérienne du sang) et le choc septique (défaillance d'un organe causée par une septicémie). La pneumonie n'est qu'une des présentations du nCoV.

Quels sont les autres symptômes ?
Il n'existe pas encore d'ordre particulier de présentation des symptômes, car il est trop tôt pour en tirer une conclusion, mais les signes les plus courants de l'infection sont les symptômes respiratoires : écoulement nasal, mal de gorge, toux, essoufflement et fièvre.

Y a-t-il des signes physiques ?
Les résultats physiques d'un examen sont différents selon sa présentation, mais s'il s'agit d'un cas de pneumonie, il y a généralement des difficultés à respirer, comme des halètements ou des respirations fréquentes. Lors d'un examen pulmonaire, il peut y avoir des crépitements ou une respiration sifflante.

Qu'en est-il de ses effets sur les organes internes ?
La maladie affecte principalement les poumons. Elle provoque une inflammation des poumons (pneumonie), une gêne respiratoire ou la destruction du parenchyme pulmonaire (syndrome de détresse respiratoire), et peut également se propager dans le sang et causer des problèmes dans d'autres organes (septicémie/choc septique).

Quel serait le pire scénario pour une personne infectée par le nCov ?
Cela peut aller d'une pneumonie légère à un syndrome de détresse respiratoire aiguë, mais le pire des scénarios est la mort. À long terme, en fonction de la présentation de l'infection, le syndrome de détresse respiratoire aiguë pourrait entraîner des lésions pulmonaires irréversibles.

Comment éviter d'être infecté ?
Si vous vous êtes rendu à Wuhan dans les 14 jours précédant l'apparition des symptômes, rendez-vous à l'hôpital le plus proche et consultez un médecin.

L'hygiène étant le principal moyen de défense contre la propagation et l'acquisition de la maladie, il est important de bien se laver les mains et de se couvrir la bouche et le nez lorsqu'on tousse ou éternue.

Pour les personnes qui présentent des symptômes, s'isoler et informer son médecin ou un hôpital proche est le meilleur moyen de prévenir la propagation de la maladie.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Tagged:virus, Wuhan