Safemoon
Image : Mike Hughes 

Comment Safemoon a généré des millionnaires du jour au lendemain

Cette énorme hausse de prix pour une cryptomonnaie sans valeur a une explication : le syndrome FOMO, ou la peur de rater quelque chose.
Ryan Bassil
London, GB
Sandra  Proutry-Skrzypek
Paris, FR
11.5.21

À 40 ans, Gabe dit qu’il « n’est plus tout jeune ». Parce qu'il a travaillé toute sa vie sur des chantiers, il souffre de douleurs dans tout le corps. De plus, son statut d'entrepreneur indépendant ne lui permet pas d’épargner pour la retraite, « ni quoi que ce soit de ce genre ». Il a perdu son emploi au début de la pandémie et a été contraint à s’installer dans une chambre d'hôtel. C’est à ce moment-là qu’il a commencé à s'intéresser aux cryptomonnaies comme moyen de survie.

Publicité

Comme les jumeaux Winklevoss, Tesla et environ 71,4 millions d'autres personnes, Gabe a converti une partie de l’argent de son compte bancaire en cryptomonnaies. Une semaine plus tard, bam : son humble investissement d’une quarantaine de dollars dans une nouvelle – et inutile – cryptomonnaie appelée Safemoon lui a rapporté un bénéfice 3 400 dollars.

La décision de se détourner des cryptomonnaies les plus populaires comme le Bitcoin et l’Ethereum était un heureux hasard. Gabe a investi pour la première fois en 2017, mais il a perdu l'accès à son portefeuille après avoir divorcé et égaré son mot de passe.

Depuis, quatre années se sont écoulées et des centaines de nouvelles cryptomonnaies ont vu le jour et ont permis à de nombreuses personnes de réaliser d'énormes bénéfices. Selon les statistiques de Coingecko, le bitcoin – la cryptomonnaie la plus populaire et la plus utilisée – a atteint sa valeur la plus élevée le 13 avril 2021, date à laquelle il a augmenté de 845 % par rapport au 14 avril 2020. C'est une énorme différence en un an.

Safemoon, en revanche, a fait un bond de 23 225 %, passant de 0,00000004 dollars le 14 mars 2021 à 0,00000933 dollars le 21 avril 2021, son record à ce jour. C'est 27 fois plus que le Bitcoin en seulement un mois. Si Gabe avait conservé son investissement de 40 dollars début mars, celui-ci aurait valu des dizaines de milliers de dollars le 21 avril.

Si tous les investissements comportent des risques, Gabe fait partie d'une catégorie de crypto-investisseurs qui réalisent de petits investissements dans des monnaies déflationnistes – ou, si vous préférez, des mèmes ou des « shitcoins » – dont l’utilité se limite à enrichir quelques personnes. Safemoon a suscité le plus d'attention, mais il y en a d'autres, comme Hoge, Elongate et Bonfire.

Publicité

Jack, un trader et analyste très suivi sur Twitter, explique que « ces actifs apparaissent sur le marché à une valeur très basse ». Autrement dit, ils sont bon marché. Il y a donc théoriquement beaucoup de marge pour que la valeur de la monnaie augmente. Jack dit qu’en raison du prix dérisoire la valeur peut « être multipliée par dix et plus en peu de temps ».

Comme Gabe, j'ai découvert Safemoon en mars, après avoir consulté le subreddit SatoshiStreetBets, où les utilisateurs publient régulièrement des conseils sur les cryptomonnaies.

Dennis, un informaticien suisse de 27 ans, a investi 800 francs suisses dans Safemoon après en avoir entendu parler sur CryptoMoonShots. Il avait déjà décuplé son investissement dans Hoge et ne comptait pas s’arrêter là. « Tout le monde parlait de Safemoon, alors j'ai décidé de me lancer », dit-il.

Personne ne connaissait Safemoon au début du mois de mars, mais après qu'il a soudainement atteint un pic après le 23 mars, tout le monde a commencé à le remarquer. Jack explique cette hausse comme suit : « Les investisseurs inexpérimentés se multiplient après avoir raté le coche avec d'autres cryptomonnaies comme le Bitcoin, et l'engouement pour la spéculation se poursuit. »

Lorsque Nick Carter, ancien membre des Backstreet Boys, a parlé de Safemoon sur Twitter, le prix de la monnaie avait déjà été multiplié par 9 000. Après les petits investisseurs, les gros investisseurs (que l'on appelle les baleines) sont arrivés.

Publicité

Brandon, un courtier de 25 ans, a investi 100 000 dollars dans Safemoon en mars. « Toutes sortes de nouvelles cryptomonnaies apparaissaient et voyaient leur valeur multipliée par 50 ou 100. Je me suis dit que si j'investissais correctement dans l'une d'elles, je serais tranquille pour la vie », dit-il.

Brandon a investi le 17 mars et a attendu. En moins de 24 heures, le prix avait chuté et il ne restait plus que 35 000 dollars sur son compte. « Cela m'a fait mal de voir la valeur s'effondrer comme ça... Tout le monde sur Discord et Reddit a commencé à dire que Safemoon était une arnaque », raconte-t-il.

Bien que les cryptomonnaies soient généralement plus fluctuantes que les actions, elles peuvent grimper bien plus haut que vous ne le pensez. « Je ne qualifierais pas l'achat de cryptomonnaies d'investissement. C'est comme la loterie ou les paris, c'est basé sur la spéculation. Et je déconseille à la plupart des gens d’essayer », dit Michael van de Poppe, un trader qui compte de nombreux abonnés sur les réseaux sociaux. 

Pourtant, malgré les avertissements des investisseurs et des traders expérimentés, des cryptomonnaies comme Safemoon continuent de proliférer. Promue par des célébrités et des influenceurs sur TikTok, Safemoon a explosé à la mi-avril et a pris beaucoup de valeur.

Publicité

Parce qu'il a maintenu son investissement même après la chute des cours, Brandon est devenu millionnaire le 16 avril, date à laquelle je lui ai parlé. Le 21 avril, il était déjà multimillionnaire. « Il ne sert à rien d'écouter une foule qui est persuadée de quelque chose. Il vaut mieux faire confiance à son instinct », dit-il.

Au moment où j'écris ces lignes, le prix de Safemoon est d’environ 0,00000787 dollars, soit moins qu'en avril, mais toujours plus qu'en mars, lorsque les premières personnes ont investi. Cette énorme hausse de prix pour une cryptomonnaie sans valeur a une explication : le syndrome FOMO, ou la peur de rater quelque chose.

De Brandon le millionnaire à Gabe l'ouvrier du bâtiment, tous ceux à qui j'ai parlé m'ont dit avoir investi dans Safemoon parce qu'ils voulaient gagner de l'argent rapidement. Ils avaient vu d'autres cyrptomonnaies atteindre des sommets similaires, alors ils ont sauté le pas.

Mais il est plus difficile de rester célèbre que de le devenir, et en attendant, les cryptomonnaies comme Safemoon ne servent toujours à rien. Elles sont différentes du Bitcoin ou de l'Ethereum, qui sous-tendent la nouvelle vague de technologies et d'applications. « Ces monnaies n'ont aucune utilité, à part enrichir les premiers spéculateurs, explique van de Poppe. Elles sont le côté obscur de cet écosystème. »

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur
 Instagram et Facebook.