FYI.

This story is over 5 years old.

Sport

Oscar Pistorius enlève ses prothèses pour s’attirer les faveurs du tribunal

Oscar Pistorius y va pour la carte de la pitié lors de son procès pour meurtre.
16.6.16

Oscar Pistorius a comparu devant la Haute cour de Pretoria mercredi matin. Il est entré dans la salle d'audience en marchant sur ses deux prothèses. Comme d'habitude. Mais sur les conseils de ses avocats, le champion paralympique sud-africain a enlevé ses deux fausses jambes pour aller, avec l'aide d'une personne, plaider sa cause à la barre.

Cette audience avait pour objectif de fixer le nombre d'années que l'athlète handicapé passera derrière les barreaux pour le meurtre de sa compagne Reeva Steenkamp en février 2013. L'objectif était bien précis : émouvoir le jury et mettre en évidence la vulnérabilité qu'il aurait ressentie lorsqu'il a abattu Steenkamp. Car Pistorius a toujours clamé avoir agi sous l'effet de la peur en cette nuit du 13 au 14 février 2013.

L'accusé affirme depuis le début qu'il croyait que la personne présente dans les toilettes était un cambrioleur et non pas sa petite amie. Ses avocats espèrent démontrer que, compte tenu de sa mobilité réduite, il se sentait en danger, avait peur, ce qui l'a incité à commettre l'impardonnable. Peut-être que cet argumentaire va permettre d'alléger sa peine.

Initialement, Pistorius avait été acquitté du meurtre, mais ensuite reconnu coupable, le 12 septembre 2014, d'homicide involontaire. Il avait été condamné à cinq ans de prison. La juge Thokozile Masipa avait expliqué que l'accusation n'avait pas réussi à prouver que Pistorius avait volontairement tué Reeva Steenkamp.

Le procureur a fait appel de cette décision auprès de la plus haute cour du pays, et Pistorius a été plus tard reconnu coupable du meurtre. La cour a remis le dossier à la juge pour déterminer la peine de prison, et on en est à peu près là aujourd'hui.

Oscar Pistorius encourt une peine de 15 ans de prison. Le tribunal devrait rendre sa décision le 6 juillet.