Life

Ce que les mecs attendent véritablement d’un « sexto »

On a demandé à des humains munis de pénis comment ils se débrouillaient niveau cul 3.0.
8.6.16
mec tatoué écrivant un message
ce-que-les-mecs-attendent-veritablement-d-un-sexto-body-image-1465226611

Un homme viril et très porté sur les réseaux sociaux, possiblement en train de « sexter ». Photo via Flickr.

Un message à tous les vieux : les comportements sexuels ont évolué. Inbox sur Facebook, DM sur Twitter, Whatsapp, Instagram ou Snapchat, tous les moyens sont aujourd'hui bons pour attirer une proie dans le seul but de baiser avec celle/celui-ci. Désinhibées par Internet, nous les filles, slasheuses compulsives sur les réseaux sociaux, multiplions les ruses de Sioux afin d'exciter les mecs. L'art du « sexto », démocratisé et entré dans les mœurs, est devenu un incontournable de la séduction. Du nude envoyé la nuit tombé au mail descriptif long comme le bras, en passant – surtout – par les Snaps de 5 secondes à poil, tous les moyens sont bons pour faire bander un mec. Surtout les pires.

Publicité

Même si les femmes sont souvent assez sûres de leurs démarches, l'imaginaire masculin se met en branle : Où est-elle ? Que fait-elle ? Quelle pensée lui a traversé l'esprit pour qu'elle pense à prendre son téléphone maintenant et à m'écrire ?

Les magazines féminins nous bassinent régulièrement avec des conseils pratiques, des commandements du sexto parfait et des headlines aussi embarrassantes que condescendantes, du genre : « Comment être une pro du sexto ? » ou « Top 10 des SMS coquins pour réchauffer votre couple ». Mais tombons-nous toujours juste ? Ces quelques lignes écrites du bout de nos doigts fébriles et humides ont-elles l'effet escompté sur le mâle Alpha ? On n'en sait rien, en fait. C'est pourquoi on a préféré demander à cinq mecs de nous dire ce qu'ils attendent, réellement, de la part d'un truc aussi bénin et stupide qu'un sexto.

ALFIE*, 32 ANS, PARIS

VICE : Salut Alfie, tu reçois beaucoup de sextos ?
J'en reçois beaucoup sur Twitter car je suis actif uniquement sur ce réseau. Je chauffe pas mal de nanas et elles me chauffent également. C'est un peu devenu un jeu. Il s'agit de filles que je connais comme de parfaites inconnues. Elles viennent de toutes les classes sociales et de toute la France.

Tu reçois quel genre de messages ; des trucs suggestifs ?
Ça dépend du caractère de la fille. Du très hot au simplement suggestif. J'ai déjà reçu un nude alors que j'avais demandé un visage. C'est beau, Twitter.

Publicité

Les sextos mènent-ils nécessairement au sexe, selon toi ?
Bien souvent. Mais mon problème est, je dirais, plus géographique. J'ai eu la chance de rencontrer des twittas qui étaient en déplacement et qui voulaient bien un cinq à sept. Tu discutes en privé et d'un coup, la nana propose un rendez-vous accompagné d'un smiley coquin.

C'est quoi un smiley coquin ?
Tu sais, c'est le smiley qui sourit en coin. Quand tu le reçois, tu sais que tu vas baiser.

Je vois. Ce serait quoi le sexto idéal pour toi ?
Franchement, je ne sais pas. C'est bien joli qu'une fille vienne me parler cash en me montrant de belles choses mais au final, je dois me rendre à l'évidence : je suis beaucoup plus cérébral que ça. J'aime bien qu'une nana me dise : « Que voudrais-tu que je porte ? » ou qu'elle me décrive ce qu'elle a envie de me faire. En général, ça donne une visibilité sur le personnage. Le truc qui me fait vibrer, c'est de recevoir un message qui dit : « J'ai vu un truc qui m'a fait penser à toi. » Tu as l'impression d'occuper l'esprit de la personne. C'est vachement réconfortant.

À quoi ressemblent les photos que tu reçois ?
Des jolies meufs en lingerie, ça m'excite. Les nudes total aussi – mais avec des poses sexy. Une meuf avec les jambes écartées sur son lit c'est certes excitant, mais bon j'ai déjà tout vu, alors ça ne m'intéresse pas d'aller plus loin.

––––

ce-que-les-mecs-attendent-veritablement-d-un-sexto-body-image-1465226736

Parents, attention : dans votre dos, votre fille est en train de sexter. Photo via Flickr.

TITO*, 33 ANS, LILLE

Publicité

Qui sont les femmes qui t'envoient des sextos ?
Il y a peu d'inconnues. Ce sont souvent des ex ou des plans culs qui préfèrent envoyer des SMS ou messages privés sur Twitter. En général, ça commence par quelques messages bien hard, parce que c'est ce que j'apprécie, mais rapidement ça dégénère avec des photos en sous-vêtements, voire même avec des vidéos.

Justement, si t'aimes le trash, les messages c'est moins marrant.
Les mots peuvent être très trash pour qui sait les manier.

Les sextos, ça mène nécessairement au sexe ?
Jamais. À aucun moment le sexto ne vise à déboucher sur un rapport sexuel. C'est le jeu, le chemin, qui est intéressant – pas la destination.

En quoi c'est si intéressant ?
Le goût de l'interdit, puisque ce sont souvent des femmes en couple, et le choix des mots. Puis, évidemment, le duo maléfique qui allie l'imagination et le visuel. C'est lors du sexting que tu repousses tes limites.

Si tu devais choisir le sexto parfait, ce serait quoi ?
Une photo suggestive. Il ne faut pas sous-estimer la force des miroirs. Donc une photo d'une femme en tanga dans un miroir avec « dépêche-toi » en légende.

––––

On est dans une époque qui fonctionne au visuel. On se précipite sur YouPorn dès qu'on ne voit pas nos meufs pendant deux jours.

MARCO*, 37 ANS, MARSEILLE

Salut Marco, parle-moi des sextos que tu reçois.
Ma meuf m'en envoie constamment quand je suis au boulot. Elle me décrit ce qu'elle fait en pensant à moi. Elle essaie de me déstabiliser quand je bosse et ça fonctionne. C'est ça le plus fort : le moment choisi. Si je suis en train de travailler et que le message arrive hors contexte, ça me rend dingue.

Publicité

Souvent, elle m'envoie des gifs plutôt hards qui montrent ce qu'elle aimerait que je lui fasse. Quand elle passe à l'écrit, c'est plus érotique et suggestif que cru.

Du coup, en rentrant à la maison, vous baisez ?
Pas forcément. Elle sait que je vais penser à elle toute la journée, que ça va m'obséder. Et puis, en rentrant, la vie de couple reprend son cours : la routine, les enfants, les repas, les histoires, le couchage. Quand on se retrouve enfin tous les deux, on se relance, on reparle de ces messages.

Le sexto parfait, c'est quoi pour toi ?
Un message où elle me dirait qu'elle me désire. Même subtilement, ça fonctionne. Se sentir aimé et désiré, c'est vachement érotique. J'ai gardé un mail assez long qu'elle m'avait écrit et qui m'excite toujours autant quand je le relis. Elle y décrit, entre autres, ce que je préfère : la fellation. Dans le message, elle me fait vraiment sentir qu'elle aime ça. À ce moment-là, je vrille totalement.

––––

ce-que-les-mecs-attendent-veritablement-d-un-sexto-body-image-1465226997

Jeunes gens d'aujourd'hui, vos parents savent à quelle génération vous appartenez. À la « Generation Sexting ». Photo via Flickr.

SERGE*, 29 ANS, BERLIN

Si je prends ton téléphone, qu'est-ce que j'y trouverais ?
Un peu de tout : du suggestif au super hard. Idéalement, j'aime qu'une fille y aille crescendo avant de passer à l'étape supérieure. Puis, à un moment, tu reçois la fameuse photo qui peut tout faire exploser.

Tu reçois beaucoup de sextos ?
J'en reçois au moins de plusieurs meufs différentes ; et ce, toutes les semaines. Il y a des nanas récurrentes, avec qui j'échange depuis des mois. Il y a aussi des meufs qui réapparaissent après des années et qui t'envoient des sextos au bout de cinq messages.

Publicité

Et tu couches avec ces femmes ?
Les sextos ne mènent pas forcément au sexe, c'est souvent un jeu avec une fille avec laquelle tu as déjà baisé. Sinon, c'est un jeu avec une meuf que tu vas peut-être baiser mais sans nécessairement passer à l'acte - ne serait-ce que pour des raisons géographiques.

Les filles avec lesquelles tu parles sont-elles directes dans leurs propos ?
Ça dépend des filles. Mais je reçois souvent des jolies photos, à la limite de l'artistique. Elles ont une préférence pour la lingerie, pour les selfies de corps – on voit rarement les visages. Évidemment, les meufs se mettent en valeur de manière suggestive avant de passer à l'exhibition totale. Elles ont tout compris car elles arrivent à te faire croire que tu leur appartiens. Elles créent un besoin.

Tu utilises les réseaux sociaux ?
Oui mais Snapchat c'est un truc de pervers, parce que c'est éphémère et que ça ne laisse aucune trace. Il y a un truc générationnel dans les sextos et c'est dû à l'arrivée du smartphone. Les trentenaires sont moins à fond sur les sextos que les vingtenaires.

––––

BEN, 29 ANS, PARIS

Qui sont les filles qui t'envoient des messages ?
Ma meuf et tous mes plans cul. J'en reçois environ tous les 3 ou 4 jours mais parfois c'est parce que j'en demande. C'est vachement addictif, les sextos.

Pour quelles raisons ?
Parce qu'on est dans une époque qui fonctionne au visuel. On se précipite sur YouPorn dès qu'on ne voit pas nos meufs pendant deux jours. Avec Internet et la libération sexuelle, tu ne peux plus ouvrir Facebook sans qu'apparaisse une photo de meuf en string. Ça te rend dingue. C'est comme quand une meuf te suce et que tu as envie qu'elle te regarde dans les yeux.

Publicité

Tu te sentirais comment si tu n'en recevais plus ?
Je serais super frustré si ça s'arrêtait mais, au pire, j'ai encore 200 photos de ma meuf dans mon téléphone.

Désormais, recevoir un texto prend la place des préliminaires. Je sais que je vais voir la meuf dans les jours suivants et coucher avec elle. Au pire, c'est une piqûre de rappel, pour que je ne l'oublie pas, qu'elle se rappelle à mon souvenir. Et c'est carrément un truc d'égocentrique. Si la fille prend le temps d'envoyer une photo rien que pour toi, c'est vachement flatteur. Je te parle d'une vraie photo qu'elle vient de prendre, pas une vieille photo qu'elle a exhumée de son compte Instagram et que tout le monde a déjà vue mille fois.

Quel genre de message te fait partir en vrille ?
Ce serait un truc qui mélangerait de la lingerie, un regard, de l'art, de la classe et du porno.

Ah. Et tu en reçois souvent ?
Plein. Que ce soit de ma meuf ou des autres, les filles sont toujours dans la suggestion, c'est assez joliment écrit. Je suis un puriste du SMS car je n'ai pas d'autres réseaux sociaux. J'ai même dû supprimer Whatsapp, ça m'amenait trop de soucis.

*Tous les prénoms ont été modifiés.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.