Publicité
Cet article a été publié il y a plus de 5 ans
LE NUMÉRO FIN DE L'OCCIDENT

Dj Wika est plus vieille et plus cool que vous

Toute personne ayant un jour dit un truc genre « il faut mourir jeune pour laisser un beau cadavre » n’a aucune idée de ce dont elle parle.

par Ivona Tautkute
15 Avril 2013, 8:00am


Photo par Ivona Tautkute

Toute personne ayant un jour dit un truc genre « il faut mourir jeune pour laisser un beau cadavre » n’a aucune idée de ce dont elle parle. Un corps de 70 ans est certes plus fripé qu’un corps de 20, peut-être que les organes génitaux des seniors sont moins joliment agencés que ceux des jeunes, et il se peut aussi qu’à 70 ans vous ayez perdu quelques dents ou un œil, mais ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas d’âge pour faire la java. Les gens devraient mettre un point d’honneur à mourir en faisant la fête, et non pas à cause de la fête.

Exemple : Wirginia Szmyt, alias DJ Wika, une femme de 74 ans qui mixe sur deux ordinateurs bien mieux que les connards de 20 ans que vous croisez dans vos boîtes préférées. Wirginia fait partie intégrante du monde de la nuit de Varsovie depuis plus de dix ans : elle joue de la salsa, de la rumba et des morceaux disco pour les vieilles branches en quête d’une seconde voire d’une troisième jeunesse. Mais DJ Wika cultive aussi un public jeune. Aux dernières nouvelles, elle est la plus vieille DJ du monde, et j’aurais aimé avoir une grand-mère comme elle. Je lui ai posé deux, trois questions à propos de son boulot.

VICE : Salut Wirginia. Vous vous souvenez de votre première fois en tant que DJ ?
Wirginia Szmyt: Non, pas du tout. Je mixais pour un club de seniors et il n’y avait pas grand monde. Tout était différent quand j’ai commencé, il y a treize ans. Il y avait des cassettes, des CD et tout un tas de trucs à faire seul, comme les « rewinds » à la main. Aujourd’hui, la technologie s’en occupe. Si un morveux de 4 ans peut se servir d’un téléphone, alors pourquoi une vieille personne ne le pourrait pas ?

Que pensez-vous de la musique contemporaine ?
Tous les genres de musique m’intéressent. C’est normal que ma génération préfère écouter des choses différentes, plus douces, nostalgiques. Les jeunes aiment la nouveauté et il n’y a rien de bizarre à ça. La seule chose qui m’insupporte, c’est quand la musique est trop forte, au point de ne plus distinguer le rythme – seulement du bruit. Mais si les jeunes aiment la fumée, les jeux de lumières, etc., alors tant mieux. J’aime la musique des jeunes avec qui je travaille. Je ne sais pas s’il faut considérer ça comme de l’electro, de la house ou de la techno mais le rythme se répète et change légèrement au fur et à mesure – ça vous emporte.

Quel est le plus gros problème que les jeunes doivent affronter en boîte, selon vous ?
Beaucoup de filles tombent enceintes après une aventure d’un soir. Aujourd’hui, en Pologne, le sexe est beaucoup plus démocratisé qu’à mon époque. Tu vas en soirée, tu rencontres quelqu’un, vous vous appréciez, alors vous couchez ensemble. Pour moi, il vaut mieux avorter que tuer son gamin après l’accouchement. Mais l’avortement est illégal en Pologne. De fait, il y a d’horribles cas d’enfants jetés aux ordures. Certaines personnes devraient être stérilisées.

Dans le même numéro :

Bienvenue dans la Twin Zone - Votre esprit est sur le point de se faire double-pénétrer

Nue sous mon maillot

Le Spring Break en Chiffres - Enfin une preuve que les étudiants américains sont de gros trous du cul

Tagged:
VICE Magazine
Musique
Des nouvelles d'un peu partout
Volume 7 Número 4