Sports

Voilà comment on traite un ramasseur qui tarde à rendre le ballon

Agacé en fin de match par un ramasseur de balles un peu trop nonchalant, le gardien du FC Tubize en Belgique a décidé de se faire justice lui-même.
31.10.16

Il n'y a rien de plus énervant qu'un ramasseur de balles qui prend tout son temps pour rendre les ballons en fin de match histoire de faire gagner son équipe. Que ce soit bien clair : on comprend l'idée assez romantique qui traverse ces adolescents pubères qui tentent de participer au match en faisant mal leur boulot, mais le fait est que ces mecs sont pratiquement intouchables. En effet, la seule sanction qui pourrait être prise à l'encontre d'un ramasseur de balles, c'est de ne plus être rappelé pour le match suivant. Et encore, ceux-ci obéissent généralement aux instructions de l'équipe à domicile quand ils mettent du temps à renvoyer les ballons, donc on les imagine mal être sanctionnés.

Publicité

Par le passé, on a vu beaucoup d'interactions entre joueurs et ramasseurs de balles qui ont dérapées. Cristiano Ronaldo s'est fait parfaitement humilier par l'un d'entre eux, Joe Hart leur a gueulé "Give me the fucking ball", et Eden Hazard en a défoncé un à coup de crampons (bien qu'il semble y avoir un peu de simulation de la part du ramasseur). Si on ne préconise pas cette approche un brin violente pour blâmer les nonchalants de la reddition de ballon, on peut voir dans le geste du gardien du FC Tubize Quentin Beunardeau ce week-end une subtile et efficace méthode pour punir les fauteurs de trouble.

Dimanche, alors que Tubize perdait 2-0 face à Antwerp en deuxième division belge, un ramasseur de balle a pris tout son temps pour rendre le ballon au gardien. Beunardeau a donc décidé de le punir avec l'objet du crime, en lui envoyant le ballon dans la gueule. Le gardien de Tubize s'est pris un avertissement pour ce geste. Le ramasseur de balles, lui, ne sera certainement pas sanctionné, perpétuant l'une des grandes injustices du football.