Nos représentations des extraterrestres sont tristement peu inventives

La science-fiction manque cruellement d'imagination, et donc nous aussi.
21.10.16

Pourquoi on se représente toujours les extraterrestres comme des sortes d'humains déformés ?

La science-fiction n'est jamais vraiment parvenue à imaginer la vie extraterrestre de façon créative, comme le souligne le journaliste scientifique britannique Philip Ball dans un article intitulé « Why our imagination for alien life is so impoverished ». Et désormais, le magazine Aeon a réalisé une vidéo sur ce sujet intitulée Stranger Aliens, qui reprend la théorie de Ball et dont la narration est assurée par l'auteur lui-même.

Il explique que nous avons généralement l'impression de savoir déjà beaucoup de choses sur les aliens, leurs civilisations, leurs vaisseaux et leur manière de communiquer. « Nous avons l'impression que tout cela va de soi, dit-il. Quand nous imaginons à quoi ressemblent les extraterrestres les plus avancés, en réalité c'est avant tout de nous-mêmes que nous parlons. »

Ball revient ensuite sur l'histoire de notre quête de vie extraterrestre, en citant des œuvres de la culture populaire, pour prouver à quel point nous avons manqué d'imagination jusqu'à maintenant. Pas plus tard qu'en septembre dernier, des chercheurs de Yale ont émis l'idée que la lumière « surnaturelle » émise par l'étoile KIC 8462852 pourrait être due à une énorme structure construite par des ingénieurs extraterrestres. Comme des ingénieurs quoi, mais extraterrestres.

En projetant des traits humains sur les aliens, « nous limitons notre pensée de manière radicale, dit Ball. Ces échecs de notre imagination signifient-ils que nous devrions cesser de parler des civilisations extraterrestres et de leurs capacités potentielles ? Pas du tout… Mais comment dépasser les solipsismes et les stéréotypes hollywoodiens ? »

Selon Ball, nous pourrions commencer par nous détacher de la science-fiction, qui a nécessairement besoin de personnages et de scénarios auxquels le public humain peut s'identifier. En prenant conscience que les modèles développés par le SETI – le programme de recherche de vie extraterrestre – sont anthropocentriques, on pourra déjà se montrer plus imaginatifs quant à nos représentations des extraterrestres.

« Faites un petit effort, plaide Ball. Il est possible de développer d'autres idées sur les extraterrestres, pour expliquer qu'ils existent mais que nous ne parvenions pas à les détecter. »