FYI.

This story is over 5 years old.

Machine à musique

Un concert de "Rock" avec des cailloux

Neil Mendoza fait des jeux de mots à chier mais des machines plutôt chouettes.

Un vrai concert de rock. Sans aucuns musiciens. C'est grosso modo l'idée un peu folle de Neil Mendoza. Spécialiste des machines musicales, l'artiste XXX nous avait déjà fait le coup avec des couteaux de cuisine et une roue à hamster. Cette fois-ci, il illustre un jeu de mots débile : ce sont des cailloux qui font du rock.  Projetées dans l'air, frappant des cymbales, fouettées par des lamelles de cuir, les pierres de Mendoza en voient de toutes les couleurs pour, au final, interprété une version très minimaliste de « Here comes the sun » des Beatles. Pourquoi ce morceau ? Et bien simplement parce qu'il parle d'un rocher sur qui passe le soleil au fil d'une journée. Ouais, vraiment… Neil Mendoza à l'air d'être un fin larron.

Publicité

Techniquement, tout est mis en mouvement via un outil de programmation sur les bases de Fusion 360 et Inventor, développé par Autodesk à l'occasion de la résidence de l'artiste chez eux. Les propriétés de chaque pierre sont mises à bon escient, que ce soit leurs aspects magnétiques pour certains ou les sons qu'ils font une fois frappés.

On vous laisse découvrir ça ci-dessous :

Tous les travaux de Neil Mendoza sont sur son site.