FYI.

This story is over 5 years old.

Culture

Lorsque la programmation rencontre la chorégraphie dans un ballet lumineux

Qu'est ce que le breakdance et Kandinsky ont en commun ?
12.5.15

Pathfinder par princemio sur Vimeo.

Qu’est ce qu’on en commun, Kandinsky et le breakdance ? Si vous ne voyez pas, c’est que vous n’avez pas encore vu Pathfinder, un parquet intelligent qui, par une sorte de langage visuel, a pour but de stimulé la créativité en temps réel lors des chorégraphie. Se basant sur les travaux de Kandinsky – notamment Point et ligne sur plan comme point de départ – Pathfinder se veut une reflexion sur le mouvement, sauf qu’elle passe ici en 3D et se véhicule par les corps et les lumières d’une chorégraphie.

Publicité

“Le danseur imagine les lignes, les motifs ou les enchainements abstraits afin de pouvoir ensuite leur donner une interpretation physique” explique le studio princeMio labs à l’origine de ce projet – en collaboration avec onformative studio.. “Pathfinder se veut une part d’un processus créatif, en générant continuellement des formes géométriques inspirant le danseur.” Le chorégraphe est quant à lui capable de modifier l’algorithme afin d’influer sur la vitesse et la complexité des formes. Le dispositif permet au danseur d’interpreter un langage et donc d’en être une extension. Un output physique.

En développant cet outil, l’équipe de princeMio a pensé nécessaire d’imaginer les formes comme des objets virtuels se transformant perpétuellement. En meme temps, ils ont du trouve un langage graphique qui combinait l’abstrait et le concret. Trop concret et le danseur sera tenté d’imiter les formes plutôt que de les interpreter. Trop abstraite et il ne fera plus le pont entre ce qu’il voit et ce qu’il fait.

Une fois que l’équipe s’est mise d’accord pour plancher sur les travaux de Kandinsky, ils ont développé un algorithme capable de générer des transitions logiques entre les différentes formes. “La complexité de Pathfinder n’est pas dans les formes mais dans les infinies possibilités qu’elles s’offrent entre elles.”

Le choreograph et développer Christian Moi Loclair, a fondé de princeMio Labs afin de pouvoir explorer les deux mondes à la fois et créer des ponts entre ces deux pratiques. “Pathfinder est une approche experimental qui veut trouver de nouvelles façons de communiquer dans le cadre d’une creation chorégraphique. L’idée est de remplacer la parole et le mimétisme” explique-t-il. Et c’est en observant les danseurs s’approprier le dispositif qu’il est apparu évident de l’utilité du projet. Aujourd’hui, Loclair aimerait voir son experimentation inspirer d’autres créatifs qui y trouveraient d’autres façons de s’en servir. Si jamais vous avez des idées…

Retrouvez l’actualité de PrinceMio sur son site en attendant, voici une autre vidéo :