Culture

Les Rayons laser de la déprime

Quelques extraits de l'univers de Fantomah, la première super-héroïne de l'histoire de la bande-dessinée.

par Fletcher Hanks
19 Janvier 2017, 6:00am

Cet article est extrait du numéro de Ceux qui sortent quand vient la nuit.

Fletcher Hanks est né en décembre 1887, et a grandi à Oxford, dans le Maryland. Quand il avait 23 ans, sa mère s'est mise à lui payer des cours de dessin par correspondance. Deux ans plus tard, il s'est marié. Selon son deuxième fils Fletcher Hanks Jr., Hanks était un père violent et alcoolique. Il gagnait sa vie en réalisant des peintures murales pour la grande bourgeoisie de Westchester, puis dépensait tout en tord-boyaux. Hanks Jr. rapporte qu'un jour son père a acheté un tonneau de whisky plein pour aller se cuiter dans la forêt une semaine durant avec quatre potes à lui. L'un d'entre eux, à la suite d'une empoignade alcoolisée, a terminé la semaine le cou brisé. Personne n'a jamais été jugé.

En 1930, Hanks a quitté sa famille, sans mot dire, avec tout l'argent économisé par son fils préadolescent en pêchant au filet. Puis, pendant deux ans, il a publié ses dessins pour quatre éditeurs différents. Le cartooniste Paul Karasik dit de lui qu'il a été le « premier grand auteur de comics », parce qu'il dessinait, écrivait et colorait toutes ses productions. Ses travaux étaient naïfs, beaux, et bizarres, et les histoires qu'il racontait fétichisaient l'idée de châtiment – et mettaient en lumière sa passion toute personnelle pour les personnages envoyés dans les airs. De même, ses travaux étaient marqués par la présence de motifs abstraits, ou de silhouettes étranges non identifiées flottant dans l'espace. Aussi, si les superhéros de l'époque passaient leur temps à sauver les innocents au nom de la Justice, ceux de Hank trouvaient leur compte dans la punition des méchants. En fait, on peut dire que toutes ses histoires servaient seulement de prétexte à infliger toutes les tortures imaginables à ses méchants.

En 1941, Hanks s'est arrêté de dessiner ; personne n'a jamais su pourquoi. Des membres de sa famille ont affirmé qu'il avait épousé une femme riche, laquelle lui aurait permis de ne plus jamais avoir à travailler. Les auteurs de cartoons, eux, disent qu'il serait devenu fou. Hanks Jr., son fils, l'a revu longtemps après son départ. La rencontre, horrible, a eu lieu dans un motel de New York. Des années plus tard, le 22 janvier 1976, Hanks a été retrouvé mort de froid sur un banc public de Manhattan.

La bande dessinée qui suit raconte l'histoire de l'un de ses plus illustres personnages, Fantomah, la première femme superhéros. Attardez-vous sur l'éclat des couleurs employées par Hanks. Regardez, constatez et appréciez la beauté créée de toutes pièces par un monstre. 
— NICK GAZIN, ART EDITOR


Turn Loose Our Death Rays and Kill Them All: The Complete Works of Fletcher Hanks ships November 16 from Fantagraphics.