Paul Salveson aime la photo, les brosses à dents et le blé (dans cet ordre)
Toutes les photos sont publiées avec l'aimable autorisation de Paul Salveson.
Photographie

Paul Salveson aime la photo, les brosses à dents et le blé (dans cet ordre)

Paul Salveson adore une quantité indécente de trucs. Ce sont ces mêmes trucs qu'il utilise dans ses photos, ces boulots froids et étranges dans lesquels on retrouve des os, du maïs, des clous...
8.3.17

Cet article est paru en premier lieu sur VICE. Paul Salveson adore une quantité indécente de trucs. Ce sont ces mêmes trucs qu'il utilise dans ses photos, ces boulots froids et étranges dans lesquels on retrouve des os, du maïs, des clous, de la pâte à crêpe et d'autres trucs qui traînent chez vous et dont vous ne connaissez même pas le nom. Il a sorti un livre qui s'appelle Between the Shell et qui a remporté le prix MACK du Livre de l'année en 2013. Il s'agit d'une collection d'assemblages de produits ménagers et alimentaires que Paul avait fait ces sept dernières années. « Il y a beaucoup de vieilles images dedans et aucune d'elles n'avait vu la lumière du jour. Donc ouais, c'est une sorte d'addition de boulots que j'ai fait dans mon coin et que je continue de faire chaque d'une manière plus ou moins hystérique. » Paul a également reçu un diplôme pour ses travaux de plus en plus — vous allez détester ce mot — conceptuels ; ses constructions faites de blé et de pain lui ont valu un MFA décerné par l'Université de Californie de Sud. Là-bas, il a également écrit une thèse sur la forme des brosses à dents. Paul dit qu'il s'est toujours intéressé à ces petites choses ornées de poils : « Quand on y réfléchit, ces trucs sont complètement baroques, et débiles. Chaque jour on voit apparaître de nouvelles brosses à dents avec de nouvelles couleurs, des poils rotatifs, etc. » Si l'on devait lui décerner un prix à notre tour, je dirais que Paul Salveson est le plus grand photographe amateur de brosses à avoir jamais vu le jour sur cette planète.

Vous pouvez voir les dernières créations de Paul Salveson en allant faire un tour sur son site.

Plus de photos froides, dures et bizarres :
L'été bizarro d'Alexis Vasilikos Henry Hargreaves photographie le dernier repas du condamné à mort La Femme coupée en deux