Sports

Les supporters de Valence en ont ras-le-bol

Avant le match de Coupe du Roi face au Celta Vigo, ils ont manifesté pour demander des comptes alors que leur équipe est en crise.
04 janvier 2017, 3:15pm

Au FC Valence, il y a quelque chose qu'on a du mal à comprendre. Le club a tout pour être un poids lourd du foot espagnol : des supporters bouillants et fidèles, un stade de 52 000 places et un propriétaire singapourien, Peter Lim, qui a du pognon (sa fortune est estimée à 2,4 milliards de dollars). Mais, les années passent et Valence, qui occupe une pauvre 17e place en Liga, ne cesse de rendre fous ses fans.

Déjà, depuis le départ d'Unai Emery en 2012, huit entraîneurs se sont succédé sur le banc valencian : Mauricio Pellegrino, Ernesto Valverde, Miroslav Dukic, Juan Antonio Pizzi, Nuno Espirito Santo, Gary Neville, Pako Ayestaran et Cesare Prandelli qui a récemment claqué la porte, seulement trois mois après être arrivé. En cause, le mercato et le refus de la hiérarchie de mettre les moyens. « La clé, c'est Zaza, a justifié Cesare Prandellli à la Cadena Ser. Tout était bouclé avec la Juventus et le joueur, mais quand je suis rentré de vacances il n'était pas là. Je crois que quelqu'un a conseillé Peter Lim de ne pas le recruter, et j'ai senti qu'on doutait de ma légitimité. Valence ce n'est pas une pharmacie, ce n'est pas une entreprise. La direction doit comprendre les sentiments des supporters ».

Et les fans de Valence ont montré qu'ils étaient vénères, mardi soir, avant le match le huitième de finale de Coupe du Roi face au Celta Vigo.

Protesta pacífica de — Vicente Ortiz (@VicenteOrtizBla)3 janvier 2017

A l'initiative du virage nord, environ 1 500 fans de Valence se sont rassemblés aux alentours de Mestalla pour manifester contre Peter Lim et Lay Hoon Chan, respectivement propriétaire et présidente du club. Ils ont montré leur désaccord avec la gestion du club et ont demandé à Peter Lim de rentrer chez lui.

Ils ont également entonné des chants pour demander la démission du directeur sportif Jesus Garcia Pitarch qui, selon eux, est aussi responsable de la déroute sportive de leur équipe.

Bon, malgré cette déclaration d'amour, Valence s'est lourdement incliné face au Celta Vigo, encaissant trois but lors des 20 premières minutes de jeu.