Japón

Un sumo japonais accède enfin au rang suprême de Yokozuna

Cela n'était plus arrivé depuis la promotion de Masaru Wakanohana en 1998.

par VICE Sports
26 Janvier 2017, 4:32pm

Ozeki Kisenosato, le 23 janvier 2017, au lendemain de sa victoire au tournoi de Tokyo. Photo Reuters.

Le sumo n'est pas un sport de luttes comme les autres. Il n'y a pas de catégories de poids, mais une hiérarchie au sommet de laquelle se trouve le Yokozuna qui veut dire ''grand champion''. Une fois qu'un combattant accède à ce rang, il ne peut en être déchu. Pour vous éclairer, sachez que le très célèbre Akebono était Yokozuna avant de se recycler dans le MMA et le catch.

Ozeki Kisenosato est devenu Yokozuna cette semaine, le 72e du nom, après avoir remporté la Coupe de l'Empereur à l'occasion du tournoi de Tokyo le 22 janvier et avoir réalisé une très bonne saison 2016. C'est un soulagement pour tout le peuple japonais qui a dû attendre 19 ans, et la promotion de Masaru Wakanohana en 1998, pour voir enfin un compatriote accéder au rang suprême des sumos. « Yokozuna, c'est une lourde responsabilité, a déclaré Ozeki Kisenosato. C'est difficile de le décrire avec des mots mais c'est une pression agréable ».

Entretemps, ce sont des lutteurs étrangers qui ont été sacrés : le Samoan Koyo Musashimaru (1999) ou les Mongols Akinori Asashoryu (2003), Sho Hakuho (2007), Kohei Harumafuji (2012) et Rikisaburo Kakuryu (2014).

Ozeki Kisenosato, à gauche, terrasse son adversaire.