Au risque de vous decevoir, David Bowie n'a pas mis sa mort en scène sur « Blackstar »

Un documentaire sur les dernières années de la vie de David Bowie, diffusé ce week-end en Angleterre, révèle que son dernier album n'est pas la lettre d'adieu à laquelle beaucoup on cru.
6.1.17

C'était il y a bientôt un an, le 10 janvier 2016 : David Bowie nous quittait, deux jours après la sortie de Blackstar, son ultime album. Un disque dans lequel beaucoup ont vu la lettre d'adieu d'un homme qui savait que ses jours étaient comptés, l'interprétant comme « une mise en scène de sa propre mort »« une annonce » de son décès, voire une tentative de faire de la mort « une oeuvre d'art ». Mais le documentaire David Bowie: The Last Five Years, réalisé par Francis Whately qui sera diffusé en Angleterre, sur la BBC, ce samedi soir, vient sérieusement mettre à mal cette théorie.

Publicité

Le film révèle en effet que Bowie a appris l'entrée en phase terminale de son cancer seulement trois mois avant sa mort, alors qu'il était en train de finir le tournage du clip de « Lazarus ». Une vidéo qui le montrait sur un lit d'hôpital, les yeux bandés, en train de chanter les paroles « Look up here, I'm in heaven » [« Regarde en haut, je suis au paradis »] - image interprétée a posteriori comme une mise en scène de sa mort. Dans un article du Guardian, Johan Renck, le réalisateur du clip, raconte que les différentes séquences et idées présentes dans la vidéo ont été mises en place et validée une semaine avant que Bowie n'apprenne qu'il était condamné. « Le morceau s'intitule 'Lazarus', pour moi ça semblait évident de filmer David sur un lit », raconte Renck. « C'était une simple référence à la Bible, rien de plus. Ça n'avait rien à voir avec sa maladie. » Une idée que partage Francis Whately, le réalisateur du documentaire : « Les gens veulent à tout prix voir dans Blackstar un cadeau d'adieu de Bowie, une mise en scène de sa mort. Mais c'est une interprétation bien trop simpliste. C'est un disque bien plus ambigu que cela. Je ne pense pas qu'il savait qu'il allait mourir au moment d'enregistrer cet album. À ce stade, il savait qu'il était malade mais il savait aussi qu'il avait encore une chance de guérir. C'est ce qui rend ce disque aussi complexe et passionnant. Bowie joue au chat et à la souris tout au long des morceaux, c'est ce qu'il a toujours fait. »

David Bowie: The Last Five Years sera diffusé ce samedi 7 janvier à 21h sur BBC2.