Munchies

L'Agneau pascal qui avait un petit goût de révolution grecque

Dans la région de Fokida, on embroche les moutons en l’honneur d’un héros de la guerre d’indépendance empalé par les Ottomans.
4.5.17

Dans les cœurs grecs, il y a deux choses qui comptent énormément ; la religion et la Révolution – conflit qui mena le pays à obtenir son indépendance de l'Empire ottoman au début du XIXe siècle. Bien entendu, les deux sont autant de bonnes raisons de bien manger et de faire la fête.

On dit souvent que le jour de Pâques apporte la lumière sainte dans les cœurs et les âmes. Dans la région de Fokida, il réveille surtout la fierté et la mémoire des révolutionnaires grecs qui ont lutté vaillamment contre l'occupant turc.

Parmi eux, Athanasios Diakos. En 1821, Diakos joue un rôle important pour l'indépendance de son pays en multipliant les combats victorieux. Capturé par les troupes ottomanes lors de la bataille d'Alamana, il finit (selon la légende) embroché vivant et torturé à petit feu (au sens propre du terme) jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Lire la suite sur Munchies.