FYI.

This story is over 5 years old.

Vapoter est désormais haram en Malaisie

Selon une fatwa des autorités religieuses locales, les musulmans n'ont pas le droit de vapoter.

On a pas mal parlé des cigarettes électroniques ces derniers temps, notamment à cause de plusieurs études qui semblent indiquer qu'elles ne sont peut-être pas une alternative si géniale que ça aux bonnes vieilles clopes de papa. Une étude récente menée à Harvard révèle par exemple que de nombreuses variétés d'e-liquide contiennent un produit chimique très mauvais pour les poumons, ce qui n'est pas franchement étonnant vu que l'industrie de la vape n'est toujours pas réglementée (mais plus pour longtemps).

Publicité

Les risques sanitaires liés à la vape ont poussé certains gouvernements à trouver des méthodes originales pour décourager les gens de vapoter. C'est le cas des autorités religieuses de la Malaisie, qui ont déclaré que les e-cigarettes étaient haram (illicites) pour les musulmans, fin décembre.

« Selon la syariah (la charia en malais, NDLR), les musulmans n'ont pas le droit de consommer quelque chose qui nuit à leur santé, ou de s'adonner à des plaisirs inutiles », a expliqué le Dr. Abdul Shukor Husin, le président du Conseil national des fatwas de Malaisie. « Le conseil estime que la consommation de quelque chose de mauvais pour le corps, directement ou indirectement, volontairement ou non, peut conduire à la maladie ou à la mort ; cela ne sera donc pas toléré. »

Malgré les risques pour la santé, la vape est plus populaire que jamais. L'industrie pèse désormais 6 milliards de dollars à l'échelle mondiale, et attire tout particulièrement les jeunes. Aux Etats-Unis, le nombre d'adolescents qui vapotent régulièrement a triplé entre 2013 et 2014, alors qu'en France, plus de 12 millions de personnes ont déjà essayé la e-cigarette.

Avec cette fatwa (un avis juridique donné par un spécialiste de la loi islamique sur un point précis) sur la vape, la Malaisie rejoint un petit groupe de pays musulmans ayant déjà interdit les cigarettes électroniques, dans lequel on trouve également le Koweït, les Émirats Arabes Unis, et le Qatar. En Malaisie, les fatwas ont force de loi dans certains États, et pour l'heure quatre d'entre eux (Penang, Kedah, Johor et Kelantan) ont officiellement interdit aux musulmans de vapoter.

Selon le Dr. Husin, cette fatwa a notamment pour but de dissuader les femmes et les enfants de commencer à vapoter.

« Nous voyons des femmes et de jeunes écoliers s'intéresser à la vape. Notre décision est faite pour empêcher cette culture malsaine de se répandre parmi nos générations futures », a-t-il affirmé.