animaux

Un chauffeur d’autobus suspendu pour avoir laissé un singe conduire à sa place

Le singe a conduit pendant presque dix minutes.
Gavin Butler
Melbourne, AU
Un chauffeur d’autobus suspendu pour avoir laissé un singe conduire à sa place
Image via YouTube

L’article original a été publié sur VICE Australie.

Il existe une loi non écrite que s’engagent à respecter tous ceux qui choisissent d’exercer la profession de chauffeur d’autobus, et elle dit ceci : « Vous ne devez jamais laisser un singe conduire l’autobus à votre place. » Mais si le singe est mignon et poli? Et s’il insiste? Et s’il place ses mains sur le volant à 10 heures et à 2 heures, vérifie ses angles morts et a un très bon sens de l’orientation? C’est toujours non, ça ne change rien. Vous ne laissez pas le singe conduire.

Publicité

Mais un chauffeur de bus en Inde a enfreint cette loi la semaine dernière. Un singe est monté à bord avec un passager, a refusé de s’asseoir ailleurs qu’avec le chauffeur et a pris le volant. Il a ensuite conduit l’autobus, à bord duquel il y avait une trentaine de passagers, pendant presque dix minutes. Ça s’est passé à Davangere, dans l’État du Karnataka, à 270 kilomètres de la capitale, Bangalore. Précisons que le vrai chauffeur se chargeait de l’accélération et du freinage.

Évidemment, la vidéo a été virale. Et l’homme qui devait conduire l’autobus a été suspendu.

« Le chauffeur M Prakash a été suspendu pour avoir laissé le singe s’asseoir sur le volant et conduire », a dit un porte-parole de la société de transport public, comme l’a rapporté Channel NewsAsia. « La sécurité des passagers est capitale, et le chauffeur ne peut la compromettre, par exemple en laissant un singe monter sur le volant. »

Pour leur part, les passagers n’ont pas paru s’inquiéter qu’un singe les conduise. Sur internet, les réactions à la vidéo variaient entre la colère : « Aucune considération pour la sécurité », la peur : « Soyez prudents parce qu’un moment donné les singes vont voler vos jobs pour des pinottes et des bananes », et l’émerveillement : « OMG! Tellement cute! Aux États-Unis, on l’aurait sûrement électrocuté à mort avec un taser ».

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.