On aime les ordinateurs pour gamer du CES même s'ils sont moches

Le CES 2019 est un genre de Fashion Week pour l'esthétique gamer.

|
10 Janvier 2019, 11:02am

Image : ASUS 

Fût un temps, posséder un ordinateur et savoir s’en servir inspirait la honte. C’est difficile à croire aujourd’hui, je sais.

Jadis (c’est-à-dire avant la fin des années 90), les ordinateurs n’étaient pas indispensables. En plus, ils étaient moches. Je n’oublierai pas la grosse boîte beige qui trônait dans le salon familial. Certains d’entre eux comportaient même un ridicule bouton « turbo mode ». J’ai quand même appris à m’en servir parce que je voulais jouer à Wolfenstein 3D. Mes frères d’informatique n’étaient alors que des enfants no life ou des adultes forcés de bosser sur un portable d’une taille embarrassante.

Et puis le temps a passé, transformant l’ordinateur en outil indispensable du travailleur. Apple s’est imposé en posant une question essentielle : si tout le monde doit se servir d’eux, pourquoi les ordinateurs sont-ils si moches et peu pratiques ? Le fruit de ce raisonnement, des boîtiers en aluminium profilés qu’on appelle Macbook, ont rendu l’entreprise affreusement riche. C’est ainsi que les ordinateurs sont passés de machins beiges honteux à symboles dignes d’un beau livre.

Bien sûr, tout le monde n’a pas accepté cette transition. Pendant que le monde adoptait les machines Apple avec enthousiasme, les gens qui s’étaient lancés dans l’informatique pour jouer aux jeux vidéo restaient crispés sur l’esthétiques des débuts : des ordinateurs moches et peu pratiques.

Vous connaissez ces ordinateurs pour gamer. Ils sont rouge et noir, tout en angles durs, bardés de grilles comme des bouches d’échappement, de lignes chromées et de LED multicolores. Pour ceux qui aiment ce style comme pour ceux qui doivent endurer son hégémonie dans le monde du matos de pointe, le CES est un genre de Fashion Week. Le Consumer Electronics Show de Las Vegas est en effet le lieu où les constructeurs révèlent tous leurs nouveaux designs pour la saison à venir. Exit le délire safe, inoffensif et uniforme d’Apple, c’est la parade des machines monstrueuses. J’adore.

Prenons l’ASUS Republic of Gamers dévoilé cette année, par exemple.

1547117955246-asus-rog

Je n’avais pas vu de portable plus balourd depuis les années 90. En fait, qualifier cette bécane de « portable » me semble un peu inconsidéré. Son épaisseur tient à ses entrailles : un processeur Intel i9 et un GPU Nvidia RTX 20-Series, du matériel si puissant qu’il faut forcer pour l’exploiter à fond.

ASUS adore montrer ce genre de char d’assaut au CES. Son portable Zephyrus, également révélé lors de l’événement, a un énorme espace vide au-dessus du clavier. Pour une raison ou une autre, son touchpad peut aussi se transformer en pavé numérique.

1547117973375-asus-odyssey

L’entreprise taïwanaise n’est pas seule avec ses grosses machines. Samsung, qui tente de profiter de ce CES pour se glisser sur le marché du PC de jeu, sait que son succès dépend de cette esthétique criarde. Son nouvel ordinateur, l’Odyssey, possède donc un écran relié au corps par une mince charnière. C’est inexplicable, on dirait le monolithe de 2001, mais c’est frappant. Et c’est tout ce qui compte dans l’esthétique gamer.

1547117992989-samsung-odyssey

Le pire, c’est que ces modèles vont probablement sortir. Car dans certains cas, les constructeurs se rendent au CES pour présenter des concepts qui ne finiront jamais sur le marché — juste pour frimer, quoi. Comment oublier le Project Valerie présenté par Razer au CES 2017 ?

Qui pourrait bien avoir besoin d’un ordinateur portable avec trois écrans ? Pas moi. Ai-je besoin d’une bécane capable de faire tourner Battlefield V en ultra et en public ? Non. Quels sont les bénéfices d’un touchpad-pavé numérique ? Je l’ignore. Le logo Republic of Gamers est-il cool ? Pas du tout. Pourtant, la dernière créature d’ASUS m’intéresse mille fois plus que les rectangles d’aluminium brossé qui poireautent dans les Apple Store. Au moins, les ordinateurs pour gamers essayent d’innover — et s’ils restent coûteux, ils offrent bien plus de puissance qu’un produit Apple.

Motherboard est aussi sur Facebook, Twitter et Flipboard.