Avec les familles des favelas du Brésil

Le quotidien dans les bidonvilles tristement célèbres de Rio de Janeiro, en images.

|
29 février 2016, 6:00am

Toutes les photos sont d'Antonello Veneri

Il y a deux ans, Interiores da Maré (les intérieurs de Maré)—un projet photographique sur les communautés les plus belles et problématiques de Rio de Janeiro, Complexo da Maré – est né. Depuis août 2013, en collaboration avec le musicien et producteur Henrique Gomes, je travaille sur cette série centée sur les habitants des 16 favelas de cette zone.

Pourquoi avoir réalisé cette série au beau milieu du chaos que constituait la pacification de Rio avant la Coupe du monde de 2016 et les Jeux olympiques de 2016 ? Parce qu'à ma connaissance, personne ne l'avait fait avant – sans doute parce que l'idée de prendre des photos de famille dans leurs intérieurs était tellement évidente que personne n'avait pris la peine de le faire. On voit fréquemment des images de façades de maisons et d'espaces publics, mais il est encore trop rare de voir des images aussi simples. Je ne voulais pas documenter la vie d'une famille en particulier, mais traiter de l'évolution de la famille brésilienne dans sa globalité. Pour ce projet, j'aimerais photographier 100 familles – je le finirais probablement dans l'année.

En septembre dernier, j'ai exposé cette série au festival Travessias 4, un des événements culturels les plus importants de la ville. Toutes les images sont imprimées en grandeur nature, histoire que les gens puissent en étudier chaque détail – mais aussi pour rendre compte des nombreuses réalités de ces communautés. On y trouve notamment des familles nucléaires, des couples gays, des mères célibataires ou des foyers dirigés par des femmes. Il est difficile de définir les personnes qui y vivent – voici leurs portraits.

Plus de VICE
Chaînes de VICE