FYI.

This story is over 5 years old.

LE NUMÉRO BORÉAL

Music Reviews

Tous les mois des disques sortent. Tous les mois nous les accompagnons avec de gentils sourires ou des gens qui vomissent toute leur haine dessus.
21.5.15

MEILLEUR ALBUM

MIKAL CRONIN : MCIII (Merge)

Je ne sais pas ce que vous faisiez pendant l'été 2011, mais personnellement, je l'ai passé dans une chambre sans fenêtre à réviser mes partiels pour les rattrapages de la rentrée. La pièce faisait environ quatre mètres sur quatre et c'était extravagant de tristesse, et la simple écoute en boucle du morceau « Get Along » de Mikal Cronin avait suffi à donner le rayon de soleil qu'il me fallait. En conséquence, je n'ai même plus à me préoccuper de l'endroit où je serai en juillet prochain – probablement quelque part sur une plage californienne, avec un mec affable aux cheveux mi-longs et une guitare sèche pour seule compagnie.
ALANIS MAURI7

PIRE ALBUM

THE PRODIGY : The Day Is My Enemy (Cooking Vinyl)

Camtar /[kamtar]/ masculin (Transport) (Argot) : Camionnette. Exemples : « Partir bourlinguer en camtar » ; « On a blindé le camtar au taquet » ; « J'avais laissé la chienne dans le camtar et elle a bouffé mon vinyle de Prodigy. » Je connais pas les mecs de The Prodigy et j'ai vraiment pas envie de me renseigner sur des gens dont j'imagine systématiquement le visage comme un gros smiley avec une crête verte et des écarteurs, mais je veux croire qu'un jour, ils se réveilleront et réaliseront qu'ils sont sans doute le groupe le plus diffusé dans les Renault J9 de l'histoire de la musique, et qu'après un instant d'hésitation, ils recommenceront à danser collés contre le sound system qu'ils viendront de poser à Brighton ou Brocéliande. Jusqu'à avoir assez de trimestres pour la retraite.
GUETTA DE VARSOVIE

MEILLEURE POCHETTE

BRICC BABY SHITRO : Nasty Dealer (Mixtape)

Déjà, meilleur nom de scène depuis Alain 2 l'Ombre : le mec a le pseudo d'un jouet Ravensburger de 1989. Et géographiquement, ce type grinde un espace vital limité entre le territoire de 2 Chainz, l'empire de Gucci Mane et une sorte de Pakistan de la trap music produite au kilomètre par Metro Boomin, ce qui ne l'empêche pas de s'en foutre totalement et de créer sa propre principauté d'Andorre en abolissant l'impôt sur le revenu et en légalisant le meurtre, en attendant de devenir Young Thug. Le mec s'en bat tellement la race qu'il a invité Brodinski. Et seuls les trois quarts des morceaux sont relou, ce qui en fait de loin la meilleure mixtape du mois.
KELLY SLAUGHTER

PIRE POCHETTE

AGNOSTIC FRONT : The American Dream Died (Nuclear Blast)

On n'est pas bien dans cette pizzeria, sérieux ? La déco est sobre mais efficace. Le portrait libre du Duce en morceaux de parmesan séchés dans le coin là-bas est un peu limite, mais bon, les prix sont vraiment pas reuchs et les cuistos n'ont jamais un mot plus haut que l'autre. Allez, mettez-moi une 4 fromages et un coca. C'est vu avec Ray, je paierai le mois prochain. Hey, vous avez vu ce qu'ils ont fait à ce flic dans la 28e ? Y'a plus de code de l'honneur… Et ces putains de cravatés en haut lieu là, parlons-en… Qu'est-ce qu'ils foutent avec nos impôts ? Hein ?
GIORGIO MERAUDER

YOUNG THUG
Barter 6
Ca$h Money

Cet album est la première matière musicale ayant réussi à traduire précisément ce qu'était l'effet de la weed sur une personne qui ne fume jamais de weed. De loin ça semble cool, t'as la tête qui tourne, c'est marrant, puis plus ça avance plus ça se transforme en un semi-cauchemar moite et long, peuplé de gens, d'émotions pas tout à fait identifiables, de meufs, d'attente, de jeux vidéo, d'appels téléphoniques passés à des livreurs de pizzas qui n'arrivent jamais, et de films avec Dwayne Johnson. Et quoique ce soit plutôt étrange sur le moment (sans s'attarder sur les passages confinant à divers degrés de terreur), c'est toujours pas mal quand on y repense. Surtout les tubes.
JIMMY MORE HELL

THE-DREAM

Ce qui est bien avec The-Dream, c'est que même quand c'est naze, c'est mieux que 99 % de ce que le R&B a à offrir, donc mieux que 100 % de ce que la musique a à offrir.
A GUY CALLED JAMMIN' GERALD

FUTURE BROWN

Un nom de groupe emprunté à un concept développé par DISMagazine, la présence de Fatima Al Qadiri parmi les membres du groupe, plus des featurings de Dirty Danger et Rapid du Ruff Sqwad – dont je réécoute les freestyles sur Deja Vu depuis 2003, certaines instrus jamais sorties sont complètement folles dans un délire « Donjons & Catapultes » option tragédie digitale – et de Sicko Mobb – qui conservent sans le savoir le patrimoine du logobi depuis leurs pâtés de maison de Chiraq – : franchement, dans l'idée, cet album m'avait bien saucé. Dommage que les artistes soient toujours décevants et qu'ils préfèrent se raconter qu'ils « avancent » plutôt que d'essayer d'entretenir la flamme qui a fait qu'on les a aimés de tout notre cœur un jour de miracle. Que la UK bass repose en paix et devienne légitimement le nouveau math-rock, moi je vous laisse, je vais m'écouter un petit Tuff Jam.
BLOND PASSÉ

BOOBA

Y a un truc troublant tellement c'est vrai dans ce que dit Booba, c'est la sincérité assez discrète avec laquelle il a l'air de trouver ça abusé de ne pas avoir de rappeurs à son niveau en France. C'est vrai que ça doit être relou, franchement. Le mec travaille pour de vrai, sent hyper bien tout ce qui marche, sait depuis longtemps qu'un bon texte de rap c'est pas une « histoire » ou un plaidoyer relou mais des images, de la matière verbale, du signifiant, du débordement, tout le temps. Et en face il a rien, même pas de classe à sauter, pas de meilleur établissement où aller, pas de marché plus juteux au-dessus. Finalement, il est plutôt bon esprit de continuer à sortir des trucs.
BRAHMA QUEEN

CHIEF KEEF

J'ai googlé « Requiem for a drill », ça n'existe pas encore, mais ça aurait pu être le titre de tout ce que sort Chief Keef depuis un moment : des beats déflatés et un flow surweedé sans espoir, pire qu'un après-midi gris de soldes entre le Citadium et le Zara du boulevard Haussmann. PureBakingSoda disait dans son bilan 2014 que les prods de Keef lui-même défonçaient par leur côté collage freestyle apocalyptique, ça se confirme complètement ici. Pendant ce temps-là, son rap est bien calme, apaisé, pas insatisfait, presque zen sur le riddim. Il est le seul à voir à peu près clair là-dedans, je pense.
CHIFFE CRIF

JODECI

J'ai connu Jodeci avec une reprise foireuse de « Freek'N You » par Ne-Yo et Trey Song. Après 20 ans d'absence, les patrons sont enfin de retour et j'espère qu'ils en profiteront pour exiler définitivement ces enfoirés de la planète BET et pour redonner au mot lover ses lettres de noblesse et de velours.
JAH RULE

LUDACRIS
Def Jam

La publication de référence Pitchfork a décerné la note de 5,3 à cet album. Je suis comme tout le monde, je l'ai pas écouté, mais en soi le fait d'attribuer la moyenne à un album de Luda en 2015 est une performance comique inouïe. C'est comme mettre 6,2 au fait que Lemmy ait lavé sa voiture, ou 5,8 au concept de beurre. C'est quoi l'idée ? Vous attendiez un projet précis d'un mec qui a solidement amarré son existence à l'année 2001 et ne la quitte que pour déraper ? Vous ferez moins les malins quand Childish Gambino débarquera en Prius dans Fast & Furious 9 : Gluten-Free Drift, bande de gros nerds capricieux.
FAST & FARID

SOICHI TARADA
Sounds from the Far East
Rush Hour

La musique de divertissement japonaise réussit à rester séduisante et pleine de reliefs et d'épaisseur alors même qu'elle vole en pilotage automatique à très basse altitude, tout près de la surface de l'émotion sans jamais pouvoir la percer pour de bon. Du coup, elle est d'autant plus fascinante et efficace dans sa version deep house : la naïveté MIDI – de qualité early-jeu vidéo mais surtout téléfilm – des claviers de Soichi Terada permet enfin à cette musique distanciée car prétendument « profonde » de se prendre enfin au sérieux, de se regarder dans les yeux – qui suis-je vraiment, moi, la « deep house », que sont devenus mes enfants sur cette péniche parisienne ? Même les moments les plus emo des frères Burrell et de la scène de Rimini ont moins de larmes que ce qu'on entend sur cette anthologie – par instants on a presque envie de demander à Soichi d'arrêter son synthé avant de se rappeler qu'il est en pilote automatique.
LE PAYS DU SOLEIL LOVANT

MILEY CYRUS
Bangerz Tour
RCA

Rien ne me fera oublier que je n'ai pas eu le courage de me déplacer à Lyon ou Montpellier pour assister au Bangerz Tour. Rien ne me fera oublier que le Bangerz Tour n'est pas passé à côté de chez moi l'année dernière. Rien n'estompera jamais mes regrets. Pas un DVD, ni même ce live, dont les applaudissements sont tellement présents qu'il ressemble à un bootleg enregistré sur un Zoom H6 et encore moins le fait que Miley n'ait jamais sorti « #GETITRIGHT » en single. Putain. Qu'est-ce que j'aime ce morceau. Et elle a beau le beugler sur cette captation à moitié moisie, sa présence-même suffit à me bercer. C'est vrai. J'adore Miley Cyrus. J'adore tellement Miley Cyrus que j'ai même acheté le dernier album des Flaming Lips et le Blu-Ray du Bangerz Tour.
PIPE DIDDY

SAN FERMIN
Jackrabbit
Downtown Records

C'est après un long cursus en composition à l'université de Yale que le musicien Ellis Ludwig-Jones a fondé le groupe San Fermin. Et honnêtement, tout auditeur est en droit de se demander s'il était vraiment utile de débourser 29 902 euros par année d'étude pour accoucher d'un album qui représente au mieux l'incarnation du « mélodramatique », au pire une sorte d'ersatz de LCD Soundsystem sur fond de saxophones péteurs et de violons plaintifs.
CRAIG DAVID HAMILTON

POISON IDEA
Confuse & Conquer
Southern Lord

Le premier morceau est hyper bien, vraiment. Puis je me suis arrêté après la reprise de Black Flag. En tout cas, je suis tout de même bien content que les vieux de Portland reviennent de l'au-delà pour mettre un terme à la comédie Fucked Up. Plus personne n'est dupe, de toute façon.
LOUIS PAUWELS PERRALTA

VIOLENT REACTION
Marching On
Revelation

Pendant qu'on compte combien nos statuts Facebook engagés contre Salut C'est Cool ! récoltent de likes à la minute, les Anglais, eux, se retroussent les manches et signent des contrats sur Revelation Records. Et la triste dernière vision que le Monde gardera du punk français ne sera ni un gun, ni un chauve, mais une guérilla et une poubelle.
MIDNIGHT OI !

MORGOTH
Ungod
Century Media

Putain, mais oui ! J'aime mon metal quand il est plus que jamais une caricature de ce que les lecteurs du Bonbon Nuit s'en font, soit ce qui se rapproche le plus d'un morceau débile d'Obituary. Cassez-vous avec votre doom, votre black ou vos trucs de mecs qui regrettent de pas avoir fait d'études. Morgoth est le degré zéro d'inventivité lyrique et musical et le numéro 1 du mid-tempo de sagouin. Dieu = Mal.
RENÉ CHAR DASSAULT

RED DEATH
Permanent Exile
Grave Mistake

Que tous ceux qui n'ont jamais su choisir entre punk et metal, entre ce patch de Discharge et celui de Corrosion Of Conformity, entre queue-de-rat et cheveux longs, entre haïr les flics et aimer Sick Of It All, ne cherchent pas plus loin : voici votre nouveau disque de chevet pendant au moins les 42 prochains mois.
ERIC & BALLZY

PASSION PIT
Kindred
Columbia

Comme tout le monde, j'ai laissé Passion Pit quelque part dans une capsule spatio-temporelle mentale qui, selon mes calculs, est toujours en orbite autour de la planète Empire of the Sun, elle-même tourbillonnant à raison de 24 révolutions annuelles autour de l'étoile éteinte MGMT. Et donc là je les retrouve, et j'ai l'impression d'avoir 55 ans, un crédit immobilier au cul et un cancer de la prostate. Mon intérêt pour la synth-pop des années 2000 a tellement disparu du radar de mes émotions que je me souviens à peine du jour où je les ai interviewés.
PASSION PIT-BULL

TORRES
Sprinter
Partisan

Pas de bol pour les mélomanes, 2015 sera l'année du retour à la surface du rock féminin FM de type Alanis Morissette-Liz Phair-BO de Point Break, ce qui est une bonne nouvelle pour les gens qui comme moi n'ont rien contre les filles avec des poils sous les bras et les discours féministes peu argumentés, et une triste nouvelle pour les 99,6 % restants de l'humanité. À part ça, que dire ? Même Pitchfork ont l'air gêné devant tant d'honnêteté et si peu d'idées.
FRIEDRICH SNITCH

MARINA AND THE DIAMONDS
Froot
Atlantic

Ce disque de Marina and the Diamonds a cette vibe si particulière des disques qui tournent en rotation random chez Uniqlo, ce qui est la preuve d'un excellent goût de la part du géant de l'habillement japonais, mais qui a tendance à catastropher les petites natures dans mon genre sujettes à des crises d'angoisse dès qu'ils entrent dans leurs magasins.
ABERCROMBIE & FISHBONE

SUFJAN STEVENS
Carry & Lowell
Asthmatic Kitty

Le type s'est lancé le pari fou d'enregistrer autant d'albums qu'il y a d'États américains, il est multi-instrumentiste avec une majeure en banjo et il a retrouvé toute sa sensibilité lors d'une projection d'un film de Wes Anderson, après s'être enfilé une plaquette de Xanax. C'est quoi ? Un personnage de South Park ?
FANTASTIC M. TOX

LOWER DENS
Escape from Evil
Ribbon Music

Du Rosa Bonheur au Wanderlust, de Colette au Camion qui Fume, j'ai promené ma genderfluidité dans un Paris posthumain en calquant mes pas sur les mélodies de ces queers sucrés. Me laissant porter, je ne me suis même pas aperçu que mes pieds se dissolvaient petit à petit en billes de tapioca, tandis que je suais excessivement jusqu'à ce qu'un géant blond aux aisselles épilées essore ce qu'il restait de mon corps dans un gobelet We Love Green. Au bout de mon devenir-bubble tea, c'est là que j'entendis, entre deux nappes de synthés 80's, le community manager de Starbucks France demander : « T'as écouté le dernier Lower Dens ? Très frais », avant de me faire disparaître dans son œsophage pour une détox cannibale.
OSEF MENGELE

JEFF THE BROTHERHOOD
Wasted on the Dream
Infinity Cat

Si on enregistrait le son d'un barbecue de mai à Gujan-Mestras et qu'on le passait à l'envers, je pense qu'on entendrait exactement cet album. Chaque chanson est un hymne à la sérénité que confère le port d'un 501 trop large et l'ouverture d'une canette de 1664 entouré d'oncles sympas. C'est jamais cool, mais c'est toujours peinard, et personnellement je préférerais largement traîner avec ces types qui ont claqué le budget d'une major pour faire jouer de la flûte au mec de Jethro Tull sur un morceau de dadrock qu'avec n'importe quel groupe signé chez Sacred Bones. C'est sûrement le disque le moins ironique que j'aie entendu cette année, et si j'étais prof je m'en servirais probablement pour expliquer ce qui sépare l'Occident de l'État Islamique.
2PAC 2 FURIOUS

THE SOFT MOON
Deeper
Captured Tracks

C'est bon les goths, on a compris. Les petits tracas de vos existences d'ascètes du fun sont comparables à d'autres trucs nuls que vous avez lus à l'adolescence, ça s'appelle une métaphore. Vous êtes vraiment pas obligés d'appuyer 800 fois sur les touches situées à gauche de votre clavier Korg et de découper ça en petits morceaux chiants intitulés « Hate », « Without », « Suffering » ou « Black ». On n'en a rien à foutre. Si vous étiez vraiment tristes, vous feriez comme nous, vous insulteriez des groupes que vous avez à peine écoutés dans des chroniques aigries, en ruminant votre défaite du matin au Rapido et ce SMS médiocre envoyé trop tard hier soir à une étudiante en design qui écoute The Soft Moon sans voir que ça sonne comme si cette pipe à merde de Jim Morrison avait écouté Kraftwerk.
JAHDONNÉ

TORO Y MOI
What for ?
Carpak

Ils s'appellent Manu, Greg ou Thieumz. Ils sont zikos, et ils sont sympas. Quand on va écouter leur nouvelle prod chez eux, on leur dit qu'ils sont sympas. Quand on va les voir en concert, on leur dit que c'était sympa. Puis quand ils meurent, on se souvient de leurs morceaux, leur meuf ne sait pas quoi faire de leur disque dur, mais personne ne veut prendre la responsabilité de le garder de peur de n'avoir d'autre choix que de le jeter. C'est un peu cruel comme description, mais la morale de l'histoire c'est qu'un zikos ne devrait jamais se contenter d'être un zikos. Parce qu'un zikos, au final, à part fourguer des archives dont on ne sait que foutre, ça sert pas à grand-chose.
STAN LAID

DAVID GIGUÈLRE
La Noyade
Beaucoup Music

Triste destin que celui des acteurs-musiciens. Après avoir connu une petite heure de gloire avec Joey Dee and the Starliters, Joe Pesci s'est enlisé dans un océan de merde en sortant la compilation de chansons de Noël la plus déprimante au monde, le déclin d'Edward Furlong a été amorcé par un album catastrophique que seul le Japon a accepté de sortir, et même Mark Wahlberg décrit sa grande période chemise ouverte/casquette comme un « naufrage ». De son côté, David Giguère s›est illustré dans des films tels que la comédie québécoise Starbuck, avant de renouer avec son premier amour – l'art d'enchaîner les strophes « danse la danse des connards » et « tous nos vices au rendez-vous » dans une seule et même chanson, très justement intitulée La Noyade.
H.R. GIGUÈRE

LOW JACK
Stewing Machine
In Paradisum

100 % machine, 0 % de sentiments – vivement que les ordinateurs donnent un sens concret aux lois de Moore.
HAL 9000

GODSPEED YOU! BLACK EMPEROR
Asunder, Sweet and Other Distress
Constellation

Je m'inquiéterai quand ma machine à laver commencera à sonner comme ça.
J-LO BIAFRA

DEATH CAB FOR CUTIE
Kintsugi
Atlantic

Pas d'amalgames, les groupes avec un nom en « death » ne sont pas tous des fanatiques du malin, semant terreur et désolation au nom de Belzébuth. On trouve aussi de gros bébés lymphatiques qui avancent lentement mais sûrement sur l'autoroute de la dépression, des ruptures indigestes et de ce que la nature humaine porte de plus lourd.
J-LO BIAFRA

THE MOUNTAIN GOATS
Beat the Champs
Merge

Salut les amoureux des belles choses. Si vous trouvez cette pochette bien, ne vous y fiez pas, cet album ne l'est pas. Si vous avez deviné qu'elle déployait plusieurs références à la BO de Rusty James et à une comédie des frères Farrelly, vous avez le nez creux. Et si vous la trouvez moche, vous avez raison : cet album est chiant.
FRANÇOISE SATAN