Publicité
Stuff

Au secours – les banquiers s’invitent dans des classes de primaire

On a discuté avec Anne-Catherine Derck, l'instigatrice de ces rencontres du troisième type.

par Thomas Leger
13 Mars 2015, 3:59pm

Image issue du film Wall Street d'Oliver Stone

Ce vendredi 13 mars, le tirage de l'Euro Millions coïncide étrangement avec la fin d'un autre événement qui vous aura peut-être échappé : « la semaine européenne de l'argent ». Au-delà de la bizarrerie d'organiser une semaine spécialement consacrée au fric, cette opération a été l'occasion de rencontres entre des banquiers et des élèves d'écoles primaires.

L'initiative « J'invite un banquier dans ma classe » organisée par la Fédération Bancaire Française, a donc permis durant toute la semaine de faire intervenir des banquiers dans 25 classes de CM1 et CM2. L'objectif de l'opération est de donner aux élèves les « compétences pour gérer leur argent » ou, en d'autres termes, d'inoculer les préceptes de la bonne gouvernance aux enfants de huit ans.

Contactée par VICE, la responsable du programme, Anne-Catherine Derck, déplore « l'absence d'éducation financière dans les écoles française ». Si elle se défend de vouloir intégrer l'éducation financière au sein du programme scolaire, le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) reconnaît de son côté que cette discipline aurait sa place à l'école.

Dans les faits, les sessions banquier-élèves durent une heure et s'appuient sur un jeu de plateau. « Les élèves se battent contre le temps, le but du jeu est d'arriver à la boutique de souvenirs avant qu'elle ne ferme », explique Derck. L'idée de ce jeu est venue à un instituteur après qu'il ait assisté impuissant à la dilapidation frénétique de l'argent de poche de ses élèves durant une sortie scolaire.

Et ça marche plutôt bien si l'on en croit la responsable du programme. Grâce à ce jeu, « les enfants apprennent qu'il faut parfois faire certains choix pour savoir les assumer ensuite », constate-t-elle. Sensibiliser les enfants au monde de la finance, peut être une manière de redorer le blason d'un secteur d'activité sérieusement terni ces dernières années. Peut être aussi un moyen d'éviter que les futurs citoyens/consommateurs ne se transforment en une sorte d'avatar grec qui prendrait la fâcheuse habitude d'emmerder ses créanciers.

Alors, lorsque vous gagnerez ce soir la cagnotte de l'Euro Millions, pensez à appeler votre banquier – pour une fois, il fera sans doute preuve d'affabilité. Et surtout, gardez en mémoire les conseils bien-être de la Fédération Bancaire Française : « Ce n'est pas l'argent qui fait le bonheur, mais le fait de bien le gérer ».

Tagged:
FRANCE
finance
argent
économie
Vice Blog
école
Banques
drôle de monde
banquier
Fédération Bancaire Française