FYI.

This story is over 5 years old.

Le premier album des Neighborhood Brats sort aujourd'hui

12 morceaux de bravoure californienne entre Black Flag et les Avengers, en intégralité.
29.9.14

Sur leur nouvel album, Recovery, les Neighborhood Brats ont l'air d'en avoir vraiment gros sur la patate. Et comment pourrait-il en être autrement ? La Bay Area (où le groupe s'est formé en 2009) est devenu un espèce de laboratoire social dominé par les petits patrons de start-ups, où les punks sont désormais persona non grata. « We Lost Control » raconte comment ce fléau yuppie les a forcés à déménager à Los Angeles en 2011. Ils vivent maintenant à Long Beach, un habitat bien plus naturel pour leur punk urbain et violent à la croisé de Black Flag et des Avengers.

Publicité

Les Brats sont nés des cerveaux de deux renégats du Midwest (la chanteuse Jenny Angelillo et le guitariste George Rager), bien déterminés à faire revivre l'âge d'or du punk de L.A. et de ses clubs mythiques comme le Masque. Cette époque où des gangs de surfers semaient le chaos dans la South Bay. Le résultat : 23 minutes de hardcore/punk psychotique à mélodies, à écouter impérativement avant de se faire pulvériser par une bande de repo-men radioactifs.

Recovery sort aujourd'hui sur Deranged Records et Taken By Surprise. Il contient le single « One Wasted Year » et vous pouvez l'écouter entièrement plus bas.