FYI.

This story is over 5 years old.

On a demandé à Mobb Deep ce qu’ils pensaient du rap français actuel

Verdict : les Américains se tapent toujours autant de nos conneries.
1.10.14

Photos : Melchior Ferradou Tersen

« Mobb Deep sont de passage à Paris, ils sont OK pour des interviews. » Deux pas en avant, deux pas en arrière, tiens ton fusil, allons-y ! Le duo de Queensbridge avait une soirée chargée la veille. Un concert à guichet fermé au centre commercial Citadium (oui vous avez bien lu) suivi d'une after plus feutrée au Silencio (oui, vous avez encore bien lu). Alors évidemment, c'est un peu éteints que les petits hommes noirs débarquent pour leur première interview de la journée, avec un retard hyper honnête de 20 minutes seulement, et une rate de compétition que Havoc a calé dans un coin de la pièce. Les rappeurs se posent au milieu des 14 sandwiches LINA'S qui les attendent. Havoc, très avenant, contraste avec Prodigy plus léthargique que jamais. Vu qu'on en avait déjà dit beaucoup ici, que le groupe n'était pas en promo ni rien, on a eu envie, clips à l'appui, de leur demander ce qu'ils pensaient du rap de rue français, puisqu'ils l'ont en quelque sorte inventé malgré eux, il y a 20 ans. Tout le monde est prêt ? C'est parti.

KAARIS - « Zoo »

Noisey : Pour commencer, voilà un pote de Booba (enfin ex-pote, on sait pas). C'est peut-être le meilleur rappeur en France actuellement.
Havoc : J'ai entendu parler de Booba. Vas-y, monte le son.
Prodigy : [tousse]

Publicité

Alors vous en pensez quoi ?
Prodigy : La vidéo est dingue.
Havoc : C'est hard putain. Il a la rue avec lui. Ça veut dire quoi le numéro 93 ?

C'est son département, la banlieue de Paris.
Havoc : Ah ouais, ok.
Le manager : C'est son code postal c'est ça ?

Ouais voilà. Certains rappeurs américains connaissent le coin. Waka Flocka est même allé tourner un clip là-bas.
Havoc : Qui ?
Prodigy : Waka Flocka ?!

Ouais. Bon, j'imagine que vous kiffez.
Prodigy : Ouais ça tue. J'aime beaucoup.

JOKE - « Majeur en l'air »

Havoc :

Qu'est ce qu'il dit ?

Il dit « middle finger up ».
Havoc : Ouaiiis, le doigt en l'air. Ok, je capte.

C'est une sorte d'A$AP Rocky français.
Havoc : Ouais.

Vous pensez quoi de Joke ?

Prodigy :

J'aime ses rimes.

Havoc :

C'est la nouvelle école.

Prodigy :

La vidéo tue. Tu nous montres des vidéos qui tapent là.

Word

.

Havoc :

Grave.

GRADUR - « SMS remix »

Gradur est un rappeur zaïrois, il vient du Nord de la France. Il porte ses sneakers autour du cou.
Havoc : T'as dit qu'il portait ses sneakers autour de son cou ? Ah ouais, je viens de voir, ahah.

Le pied qui stompe fait toute la différence.
Havoc : Ouais. La vidéo est vraiment dingue.
Prodigy : Word.

Il vous fait penser à un rappeur américain ?
Havoc : Ah, attends… à quel rappeur américain tu pourrais le comparer P. ?
Prodigy : [tousse] C'est plutôt balèze parce que je ne comprends pas un mot de ce qu'il dit.
Havoc : Mmm, je dirais… [il réfléchit intensivement] Quand il rappe comme ça là, « hin-hinhinhin, hin-hinhinhin »… J'arrive plus à mettre un nom dessus mais son style me rappelle le rap du Sud, tu vois ce que j'veux dire ?

Publicité

Ouais, je vois.
Prodigy : Ouais il a définitivement un style du sud [tousse].
Havoc : Mais bon c'est un langage différent. « Hin-hinhinhin, hin-hinhinhin »… C'est comme un rappeur du Sud des États-Unis mais avec un style français.

P'tit Queenqueen

Dans les années 90, jusqu'aux années 2000, les rappeurs français étaient exclusivement influencés par le rap new-yorkais, mais depuis quelques années tout a géo-explosé.
Havoc : Ouais.
Prodigy : C'est vrai.
Havoc : Quoiqu'il en soit, ça tue, vraiment. Et tu peux sentir l'influence sudiste là-dedans.

Mis à part Booba, vous connaissez d'autres rappeurs français ?
Havoc : Hmmm… Il y a Booba et… Kool Savas… il est Allemand non ?

Ouais, je crois bien.

Havoc :

Booba est le seul que j'ai déjà entendu. J'aime bien. On a déjà fait un featuring avec lui avant ?

Prodigy :

Je crois pas non

.

[blasé]

Havoc :

En tous cas, je connais ce qu'il fait. J'ai entendu quelques rappeurs français mais impossible de me souvenir de leurs noms.

ROI HEENOK - « Tony Montana »

Et ce rappeur de Montréal ? Il a vécu à Queensbridge et connaît les mecs de Infamous Mobb, dont G.O.D. Part III.
Havoc : Il a vécu à QB ? Avec les mecs de Infamous Mobb ? Oh.
Prodigy : [tousse]

Beaucoup de gens en France pensent encore que c'est une blague. Je ne sais pas pourquoi. C'est peut-être dû à l'accent, on n'est pas habitués.
Havoc : Ah oui, j'ai remarqué ça quand je suis allé à Montréal. Il a un accent bizarre ?

Publicité

Il a l'accent québécois. Il paraît vrai pour vous ?
Havoc : Pour moi il n'a pas l'air d'une blague en tous cas. Mais tu sais mieux que moi puisque tu comprends ce qu'il dit.
Prodigy : [à la fin du morceau] C'est Godfather, t'as entendu sa voix ? [tousse]
Havoc : Exact.

JUL - « Dans Ma Paranoïa »

On change légèrement de registre avec un rappeur de Marseille.
Havoc : Ah, on était à Marseille il y a 2/3 semaines.

C'est un des « rappeurs » qui vend le plus de disques en France actuellement.
Havoc : Ah ouais ?

Je ne sais pas si vous êtes prêts pour ça.
Havoc, Prodigy, Le Manager : Ahaha.
Havoc : C'est quoi son nom, Jul ?

Ouais. [le clip tourne, un ange passe]

Alors, verdict ?
Havoc : C'est cool. Ouais, c'est cool.
Prodigy : [feinte de prise de parole]

Son public est très jeune.
Le manager : Ça sonne très commercial.
Havoc : Ouais. Il doit passer souvent à la radio, non ?

Ah bah ça.

IXZO - « Drugs and Money »

Allez, un dernier pour la route, on peut le considérer comme le Chief Keef français.
Havoc : Le Chief Keef français ?

Ouais. [la vidéo tourne, deux anges passent]

Alors, vous avez préféré lequel ?
Havoc : Mmm, je crois que j'ai préféré le premier.

Kaaris ?
Havoc : Ouaaaais. J'ai envie de le revoir.
Prodigy : Celui avec le pied qui stompe ?
Havoc : Non, ça c'était le deuxième.
Prodigy : Haaaa… J'ai aimé le premier aussi.
Havoc : Franchement, ils sont tous bons mais j'ai préféré le premier.
Prodigy : J'aime le style de la vidéo.

Publicité

Ça fout la frousse.
Prodigy : C'est ça.
Havoc : [rire de gnome] Ouaaais !

Vous devriez faire un feat avec lui.
Havoc : On sait jamais, qui sait !

[On remet « Zoo » - Havoc chante le refrain avec des mots en anglais] Le manager : J'ai une question à te poser. Est-ce qu'il y a des rappeurs français qui ont déjà essayé de chanter en anglais, mais juste avec l'accent français ? Je suis juste curieux.

Hmm, ça me dit rien non.
Havoc : Le premier qui fait ça va décrocher la cagnotte !
Le Manager : Haha !
Havoc : Ahah.
Prodigy : Tu peux faire les deux.
Le Manager : C'est ça le truc. Le mec qui fait ça serait l'élite de tous les autres rappeurs français. Parce que la musique est bonne hein, mais on ne capte pas ce qu'ils disent… Même si je pense que quelque chose se perd dans la traduction.
Havoc : Ouais.

BOOBA & KAARIS - « Kalash »

Booba habite à Miami, c'est déjà pas mal. Voilà le morceau qui a fait connaître Kaaris à tout le monde.

D’ailleurs, en parlant de Booba, une légende raconte qu'il apparaît dans un de vos premiers clips. Il faisait ses études aux États-Unis à cette période, c'est lors d'une scène dans un club.
Prodigy : « Give Up The Goods » ?
Havoc : Il est dans notre clip, sérieux ?

Ouais, c'est celui-là.
Havoc : Pour de vrai ?
Prodigy : Wow. [La vidéo tourne. Prodigy s’apprête à prendre la parole pour la première fois.] Prodigy : Tiens, Amber Rose et Wiz Khalifa c'est mort.
Havoc : Quoi ?!
Prodigy : Ils divorcent.
Havoc : Mais pourquoi ?
Prodigy : « Irreconcilable differences », c'est écrit.
Havoc : Putain…
Prodigy : T'as entendu ?
Le manager : Quoi ?
Prodigy : Amber Rose a largué Wiz.
Le manager : Mais, et tout ce qu'ils ont mis sur Instagram ? Quel gâchis… Elle a dit pourquoi ?
Prodigy : Elle a dit qu'ils ne s'entendaient plus…
Le manager : C'est taré… [Voilà donc ce qui expliquait l'affliction de Prodigy… On profite de la breaking news pour se tirer.] Comme Prodigy, Rod Glacial fait toujours l'erreur d'ouvrir les liens 7sur7.be qu'on lui envoie. Il est sur Twitter - @FluoGlacial