Publicité
Noisey

Je suis DJ pour enterrements

John Headley nous a expliqué en quoi consistait son activité et pourquoi les gens lui demandaient aussi souvent « Celebration » de Kool & The Gang.

par Gigen Mammoser
10 Novembre 2015, 4:00pm

Depuis quelques années, la carrière du DJ britannique John Headley a pris un tournant à la fois sobre et macabre. Après avoir été DJ mobile dans les années 90, il a étendu son business au-delà du circuit traditionnel des mariages et des fêtes en tous genres pour devenir un DJ d'enterrement, ce qui n'a absolument rien à voir avec un DJ de deep house jouant sur une péniche à 4h du matin, on vous voit venir les gros malins. L'activité principale de John consiste à passer de la musique lors de veillées funèbres. Son site, Spirit In The Sky Entertainments, le proclame en toutes lettres : « Partez en beauté. Dites adieu à ceux qui vous sont chers avec la musique qu'ils adoraient, qu'ils chérissaient et sur laquelle ils aimaient s'amuser. Spirit In The Sky Entertainments vous garantit qu'on se souviendra de vos proches comme les personnes agréables et joviales qu'elles étaient. » On a demandé à John de nous expliquer un peu le concept.


Noisey : Comment tu t'es retrouvé à jouer à des enterrements ?
John Headley : C'était il y a 5 ans. J'ai reçu un coup de fil sorti de nulle part ; une femme me disait que sa mère venait de décéder et qu'elle voulait organiser une fête pour son enterrement, afin de célébrer sa vie. C'était une grosse fête. Sa mère avait tout prévu avant de mourir. Elle voulait une vraie célébration avec ses morceaux préférés. J'ai donc compris pourquoi ça lui tenait tant à cœur. Ce jour était destiné à sa famille, pour qu'ils se souviennent à quel point leur mère appréciait la vie.

C'était une fêtarde ?
Ouais, vraiment. Donc voilà comment elle voulait que ça passe. Le lendemain du drame, au lieu que chacun rentre chez soi et reste seul face à la perte d'un être cher et à leur profonde tristesse, cette célébration allait permettre à tout le monde de se souvenir d'elle sous un bon jour.

undefined

Quelle est la musique la plus populaire aux enterrements ?
Je dirais que la majorité du temps ce sont des tubes des années 80, Michael Jackson, Wham!, ce genre de choses, également des artistes de la Motown—du moment que c'est joyeux. Dans les titres récurrents : « Celebration » de Kool & The Gang, « We Are Family » de Sister Sledge, « All You Need Is Love » des Beatles, on ne m'a jamais demandé de jouer « My Way » de Frank Sinatra par contre, ce sont toujours des chansons qui remontent le moral, tu vois, des titres joyeux. L'année dernière, j'ai perdu un ami proche, il avait le cancer. Il voulait que du KISS soit joué à son enterrement, du Guns N'Roses et tout. C'était une cérémonie très festive.

Avec quoi tu termines tes sets en général ?
Quand la famille ne propose pas de dernier morceau, j'ai tendance à finir sur une note positive, soit du ABBA, soit Frankie Valli & The Four Seasons - « Oh What a night ».

C'est quoi les 5 titres que t'aimerais qu'on passe à ton enterrement ?
Je dirais, certainement Lynyrd Skynyrd - « I Know A Little », un morceau de leur dernier album des années 70 avant le crash tragique de leur avion. Je mettrais un Beatles aussi, probablement un AC/DC. « Hollywood Nights » de Bob Seger, « Mary's Place » de Bruce Springsteen, ce titre est tellement réconfortant. Et toi, tu prendrais quoi ?

Je sais pas. J'écoute de la musique relativement triste en général. Je crois que je prendrais un titre de Leonard Cohen.
Ma mère adore Leonard Cohen.

undefined

Les gens ne trouvent pas ça bizarre de voir un DJ à un enterrement ?
Ouais. Pas souvent, mais ça arrive. Je crois que la première fois que je l'ai fait, un type a lancé « Tout ça est vraiment… étrange. »

Grâce au bouche-à-oreille et à ton site, on te sollicite de plus en plus ?
Ouais, c'est tranquillement en train de monter. Quand des gens apprennent l'existence du truc, ils réfléchissent alors à cette option. Peu de gens savent que ce service existe.

Il y aura toujours des cérémonies spéciales lors d'enterrements.
Ouais, voilà. Baptêmes, mariages, morts, ces événements nous concernent tous et toutes. Ma punchline est donc la suivante : « Je prends vos acomptes dès maintenant. »

C'est quoi le morceau le plus tordu qu'on t'ait demandé ?
« Highway to Hell » de AC/DC. C'est un choix bizarre, mais le morceau est très bon.

Oui, vu le contexte…
Il y avait cette femme l'an dernier, dont le mari venait de mourir. Il n'avait que 55 ans. Je ne le connaissais pas personnellement, j'ai juste fait mon boulot, égayé la fête, souri. Et il y a deux semaines, j'ai reçu un appel : « Bonjour, je suis bien chez John ? Êtes-vous libre pour un événement l'année prochaine ? Je fête mes 50 ans. »

J'ai répondu « On se connaît ? » et c'est là que la femme m'a dit : « Oui, c'est vous qui vous êtes occupé de la veillée de mon mari l'année dernière. »

C'est dur à expliquer. 99 % de la veillée se passe en éclats de rire et en bonne ambiance, mais évidemment, vers la fin, quelques larmes coulent sur la piste, c'est comme ça. C'est terminé. Chacun rentre chez lui. C'est une fois rentré, une fois la porte fermée derrière vous, que vous êtes livré à vous-même, c'est à ce moment-là que vous devez affronter votre affliction après avoir perdu un proche. Donc ce que je propose est un moyen de se lâcher une dernière fois, une soirée de clôture, ensuite, il s'agit de reprendre sa vie et de se confronter à son chagrin.


Vous pouvez booker John Headley sur son site officiel.