Publicité
Music by VICE

Cum On Feel The Noisey : les trucs qu'on a écoutés cette semaine

The Cure, Aimee Osbourne, Verbal Razors, John Frusciante, Ministère A.M.E.R., Wacko, Bad Brains, The Strange Boys, Hank Williams III, Peter Ivers, AC/DC et Tom Waits.

par Noisey Staff
19 Février 2016, 1:15pm

Tous les trucs qu'on a écoutés cette semaine, au bureau, dans les couloirs du métro ou ailleurs.

THE CURE - « Close To Me (Closer Mix) »
Avoir vécu la sortie de ce disque et avoir assisté en temps réel à la rage, au désespoir, aux pleurs et aux crises de nerfs de tous les Curistes du lycée reste, et de loin, un de mes plus beaux souvenirs de la décennie 90.

Lelo Jimmy Batista, Rédacteur en chef
Lelo sur Noisey


ARO - « Cocaïne Style »
La fille d'Ozzy et Sharon Osbourne pourrait aisément me faire breaker mon edge avec ce genre de chansonnette.

Rod Glacial, Rédacteur
Rod sur Noisey | Rod sur Twitter


VERBAL RAZORS - « The Answer To Everything »
Je ne dirai pas de quel côté du bureau, mais j'étais présent à un atelier pour faire de « l'insertion professionnelle dans le milieu artistique et culturel ». Les chaises étaient aux normes ERP, monocoques, robustes et empilables, et sur l'une d'entre-elles, au dernier rang, une meuf arborait un T-shirt d'un groupe de thrash et souriait. Chez certaines personnes, certains sourires, très larges et très carrés, me font penser à la barre de recherche du site www.google.com, à telle enseigne que je me dis que ces personnes doivent avoir la réponse à toute chose – comme dans le cinquième titre du nouvel album de Verbal Razors.

Guillaume Gwardeath, Contributeur
Guillaume sur Noisey | Guillaume sur Twitter


JOHN FRUSCIANTE - « Murderers »
Ecouter le nouveau Heimat m'a amené à écouter John Frusciante, elle est pas surprenante cette journée ?

Adrien Durand, Contributeur
Adrien sur Noisey | Adrien sur Twitter


MINISTERE A.M.E.R. - « Cours plus vite que les balles »
Quand j'étais petite et que mes frères écoutaient le Ministère A.M.E.R., j'étais convaincu que les mecs étaient responsables du goût horrible des choux de Bruxelles et des endives. J'ai mis 15 plombes à piger l'acronyme.

Christelle Oyiri, Contributrice
Christelle sur Noisey | Christelle sur Twitter


WACKO – « Ce soir »
Le week-end est là, et comme d’habitude le schéma reste le même : on reçoit des messages de nos amis qui, en ouvrant leur texto par un bref, « ça va ? » vide de sincérité, cherchent à savoir « ce qu’il se passe ce soir ». Wacko a décidé d'en faire un titre 100 % R&B. Une couleur qu’on retrouve sur le reste de son EP, Toutes sauf Toi sorti le jour de la St Valentin. Un projet plein d’humour, de la cover aux interludes, rafraîchissant, à une époque où le rap s’écrit avec un grand T.

Salim Jawad, Contributeur
Salim sur Noisey | Salim sur Twitter


BAD BRAINS - « Secret 77 »
Et pour cette 77ème cérémonie hebdomadaire du Cum On Feel The Noisey, j'aimerais remercier l'année 1977 sans laquelle l'année 1986 n'aurait pas été possible.

Iris de Saint-Aubin d’Aubigny, Contributeur
Iris sur Noisey


THE STRANGE BOYS - « Me and You »
En 2011, les Strange Boys outrepassaient les frontières de leur Texas natal avec le très bon « Me and You ». 221 861 vues plus tard, le monde n'en a plus jamais entendu parler, mais le malheur de les avoir perdus ne dépassera jamais le bonheur de les avoir connus.

Julie Le Baron, Rédactrice en chef web de VICE
Julie sur VICE | Julie sur Twitter


HANK WILLIAMS III - « Pills I Took »
Le jour où je ferai fortune grâce au Rapido, j'achèterai un étang, une maison et les trois saules pleureurs attenants, quelques bouteilles de rhum, mon poids en citrons verts, une .22 long rifle, un rocking chair et ces putains de pilules, et j'écouterai de la country en tirant en l'air jusqu'à ce que ma mort, ou celle d'un passant, s'ensuive.

Sébastien Chavigner, Rédacteur en chef de Motherboard
Sébastien sur Noisey | Sébastien sur Twitter


PETER IVERS - « In Heaven »
J'ai eu ces deux phrases lentes et molles dans la tête toute la semaine. En m'endormant, en me réveillant, en allant au travail, en travaillant, en mangeant, en jouant au ping pong, en rentrant du boulot, en métro, en vélo, en buvant des bières, en m'endormant. En permanence, cette affirmation mensongère me suivait comme pour mieux m'étouffer dans un désespoir cotonneux. Au bout d'un moment, un peu inquiet, je me suis rendu compte qu'être hanté de la sorte par une phrase sans queue ni tête était ce qui se rapprochait le plus de la vie d'un personnage lynchien. Je ne sais pas si c'est cette révélation qui a conjuré le sort, mais ce matin la femme du radiateur était partie. Toutes mes excuses pour cette colonne Télérama.

Pierre Berthelot-Kleck, Rédacteur en chef de The Creators Project
Pierre sur TCP


GRACE JONES - « Demolition Man »

Une chanteuse ayant été dirigée par Gérard Pirès – à qui l'on doit Double Zéro et Les Chevaliers du Ciel – a-t-elle inspiré l'un des meilleurs films de science-fiction de la fin du millénaire ?

Je n'ai pas la réponse à cette question, mais c'est possible.

Romain Gonzalez, Contributeur
Romain sur Vice | Romain sur Twitter


AC/DC - « Let There Be Rock »
12 février 1976, à la sortie d’un club de Melbourne. Un mec en perf et T-shirt déchiré rentre chez lui. Comme tous les Australiens, il a trop bu, mais surtout, il est dépité. Quelques centaines de mètres plus loin, il croise Bon Scott au coin d’un bar. Il est 2 heures du mat et le mec bouscule Bon qui le regarde d’un air goguenard. « Pourquoi y a pas de punk en Australie ? » lui demande le premier l’air désespérément vide. Et Bon de lui répondre : « Qu’est-ce qu’on s’en branle des punks ? On est Australiens ».

Virgile Iscan, Contributeur
Virgile sur Noisey


TOM WAITS - « Way Down in the Hole »
The Wire est le genre de série qu'il vaut mieux mater d'une traite sous peine d'être largué, de zapper certains personnages ou même des intrigues. Du coup, comme le générique de chacune des saisons est accompagné par le morceau « Way Down in the Hole » dans une version à chaque fois différente, ça finit par rentrer. Tout ça pour dire qu'il est toujours bon de se réécouter la version originale signée Tom Waits, que l'on retrouve tel quelle dans la saison 2.

Nicolas Milin, Contributeur
Nicolas sur Noisey


À vendredi prochain. D'ici-là, suivez-nous sur Facebook, sur Twitter et sur Spotify aussi tant que vous y êtes.