FYI.

This story is over 5 years old.

Foreseen est la réponse finlandaise à Power Trip

Le groupe crossover le plus chaud du moment nous a envoyé un nouveau titre de son premier album, Helsinki Savagery.
21.10.14

Une simple photo sur la page Facebook de Foreseen en dit déjà très long sur le son et l’esthétique du groupe. Dans le musée du crossover, une copie de leur EP de 2013 Structural Oppression se retrouverait sur une pile de vinyles éparpillés entre Breakaway, le classique NYHC de Straight Ahead, Violence and Force des pionniers canadiens du speed metal Exciter, Game Over de Nuclear Assault, et, disons, Liberty and Justice For…, le décrié et oublié troisième album d’Agnostic Front. Tout ça superposé sur un mur en brique frappé d’un graffiti dégueulasse « Death To Posers ». Si ce tas de cire ne vous donne toujours pas une vague idée de ce qui fait se lever chaque matin ces thrashers finnois, c’est que, je ne sais pas, vous devez toujours être abonné à Rock & Folk. Les types sont même allés jusqu’à appeler un morceau de leur futur LP, « Bonded By United Blood », haha.

Publicité

L’album en question s’appelle Helsinki Savagery – et sortira le 24 novembre sur le label Take It Back en Europe et 20 Buck Spin aux USA, et c’est un achat obligé pour celui qui a déjà porté une veste en jean coupé ou qui regrette le split du groupe anglais Deal With It. Ecoutez le nouveau morceau du groupe, « Market Target » juste en dessous et osez dire que vous êtes contre. Allez-y ! Vous allez faire quoi ? Vous allez appeler les flics ?

Nous, ça nous a donné envie d’appeler le guitariste du groupe, Erkka Korpi, afin de parler vite fait de l’album, de leurs homologues texans (Power Trip) et de leur obsession pour les T-shirts de Type O Negative.

Noisey : Beaucoup de gens vous considèrent comme « la réponse finlandaise à Power Trip ». Vous prenez ça comment ?
Erkka Korpi : Power Trip est un super groupe, composé de super gens, et Manifest Decimation est un des rares albums actuels qui passeront l’épreuve du temps, ça c’est clair. Malgré ça, je ne pense pas qu’on ait le même style. On partage pas mal d’influences ; Mirko et Riley savent utiliser leur voix et tout ça, mais le produit final ne conne pas pareil.

C'est prévu pour quand la tournée aux Etats-Unis ?
L’année prochaine. On devait venir pour le Damaged City Fest, organisé par nos amis de Coke Bust à Washington, mais on n’a pas pu bouger à cause de problèmes liés à la famille d’un de nos membres, qui sont de loin bien plus importants que tout ce qu’on peut faire dans ce groupe. Donc notre plan est de bouger aux States en aout prochain. Vous avez envie de jouer avec qui une fois là-bas ?
J’aimerais vraiment jouer avec Red Death, Bone Sickness, Semper Eadem, The Rival Mob, Concrete et Power Trip, évidemment. Les affiches mélangées sont toujours bien plus intéressantes.

Publicité

Parle-moi un peu de votre album, Helsinki Savagery.
On bosse dessus depuis début 2011, mais on a conservé que quelques riffs et idées de départ. On a changé plusieurs fois de line-up ce qui a fait évoluer notre approche de la musique et en gros, on a écrit la majeure partie de l’album en un an et demi. Quand notre batteur Mårten a rejoint le groupe, il a vraiment apporté un regard neuf et de nouvelles possibilités pour améliorer nos chansons et ce qu’on produit après son arrivée a été tellement bon qu’on a quasiment tout jeté ce qu’on avait en stock pour écrire de nouveaux morceaux. On avait une idée claire du son qu’on voulait avoir et le passage au studio a été très rapide. On veut vraiment remercier Tapio Lepistö qui a enregistré et mixé l’album parce qu’il a vraiment compris là où on voulait en venir. On a tout fait en trois week-ends, le mix a pris pas mal de temps parce qu’on a dû le faire par email mais tout a bien marché au final. On aimerait aussi préciser que le disque a été réalisé avec du matériel analogique, du début à la fin.

Foreseen HKI

**Comment vous vous êtes débrouillés pour que *20 Buck Spin le sorte aux Etats-Unis*** *?*
20 Buck Spin nous a contacté quelques mois avant d’enter au studio et nous a proposé de sortir l’album. C’était plutôt cool parce que c’est rare aujourd’hui qu’on propose un album à un groupe qui n’a que 2/3 EP’s seulement, mais 20 Buck Spin a tenté le coup et ça s’est très bien passé. Il y a aussi Take It Back qui s’occupe de la sortie en Europe. Ils nous soutiennent depuis le début et font tout pour qu’on sen sorte le mieux possible.

Foreseen semble faire parfaitement le pont entre le hardcore et le thrash metal. Comment vous vous y prenez ?
On est des mecs du hardcore qui ont écouté Slayer et Metallica bien avant de s’impliquer vraiment dans la scène. Ca n’a jamais fait partie de notre éthique de balancer des trucs du type « ces mecs sont des metalheads, ces mecs sont des punks » parce qu’on a quasiment tous le même background. Quand on a commencé, notre son était plus hardcore mais ça a évolué naturellement pour donner ce qu’on fit actuellement, on joue simplement la musique qu’on aime.

**Sur chaque photo du groupe, votre guitariste porte un T-shirt *Type O Negative différent. Il n’a rien d’autre ?***
Pas exclusivement mais c’est vrai qu’il est toujours dans l’excès avec ce groupe. Bon, ça arrive qu’il commette une faute, se plante et mette un autre T-shirt. On lui en veut pas.

Foreseen est actuellement en tournée à travers l'Europe.

Tony Rettman est le correspondant hardcore de Noisey US. Il est sur Twitter