FYI.

This story is over 5 years old.

Tout ce que vous devez savoir sur Genesis P-Orridge et Psychic TV

Pandrogynie, secte solaire, musique à la chaîne, cartes postales obscènes et tampons usagés.
19 septembre 2014, 12:15pm

La mémoire collective et honteusement sélective a évincé l'un des groupes les plus prolifiques de sa génération. Psychic TV est objectivement l'un des meilleurs groupes du monde, et il se trouve qu'ils reviennent le 21 septembre, à la Gaîté Lyrique, afin de faire régner l'amour et la perversion.

Depuis plus de 30 ans, Genesis P-Orridge –alias Thee Majesty – et son gang de déviants démolissent la décence anglaise, mais seulement au nom de l'amour et de l'art. Voilà la démonstration en 6 points à quel point Genesis P-Orridge, Neil Andrew Megson de son vrai nom, est le leader le plus badass que la scène ait connu.

GENESIS P-ORRIDGE EST UN PANDRGYNE BOURRÉ D'AMOUR ET DE GENTILLESSE

Contre la stérilité des débats sur la théorie des genres, Genesis avait déjà trouvé la bonne parade : la pandrogynie. Le pandrogyne refuse en bloc les notions de sexe et de genre, qui ne sont que des fictions sociales, relents d'une éducation fataliste et barrières à l'amour et à l'épanouissement de chacun. Il est le troisième être, né de l'assemblage du meilleur de chacun. Chaque partie du pandrogyne prolonge l'autre, pour l'éternité.

Concrètement, ceci équivaut à de nombreuses opérations chirurgicales, auxquelles Genesis et sa compagne Lady Jaye ont eu recours, dans l'ultime but de devenir la copie la plus parfaite de l'autre et de ne plus jamais être séparés. L'amalgame s'appelle Breyer P-Orridge, et vous pouvez retrouver leur cheminement dans le documentaire primé de Marie Losier : The Balad of Genesis and Lady Jaye (une très belle histoire d'amour pas comme les autres, qui change de votre Notebook tout naze).

En fait, Genesis cherche à sauver le monde des gens qui le peuplent grâce à l'amour. Martyrisé durant l'enfance par ses petits camarades de classe, et trop pauvre pour manger autre chose que des flocons d'avoine et du porridge, GPO n'a pourtant jamais cédé à la haine du genre humain. La pandrogynie symbolise l'amour vrai et généreux, seule motivation de son travail, qui lui survit malgré le décès précoce de sa compagne.

GENESIS P-ORRIDGE ENVOIE DES CARTES POSTALES OBSCÈNES ET EMMERDE LE ROYAL MAIL

Genesis a fait ses armes au sein de COUM Transmissions, un groupe d'artistes portés sur la musique et la performance, distillant l'obscénité sous toutes ses formes : prostitution, pratiques occultes sado-maso, pornographie, imagerie totalitaire, mélange de pornographie et d'imagerie totalitaire...
Étonnamment, de nombreuses subventions ont été reçues de la part d'institutions très sérieuses, et COUM ont été envoyés en dignes représentants de l'Angleterre lors de la Biennale de Paris de 1975.
Difficile dès lors pour le Gouvernement Anglais de serrer l'étau sur l'agitateur. Une action en justice a finalement été intentée suite à l'envoi de cartes postales obscènes via le Royal Air Mail (avançant comme argument tout pété le traumatisme causé à un facteur à la vue des cartes en question). En réalité, ces cartes n'avaient rien de particulièrement choquant (si ce n'est un très douteux « Sex une bonne idée »), mais en dépit du soutien de William S. Burroughs, Genesis est jugé coupable.
D'autres démêlés avec la justice suivront, dont une perquisition ordonnée en 1992, qui l'obligera à tracer en Californie, vers des lendemains meilleurs.

GENESIS P-ORRIDGE RÉALISE DES OEUVRES À BASE DE TAMPONS USAGÉS

La sortie début 2014 d'une rétrospective des collages et œuvres de Genesis revient sur plusieurs décennies de déconnade au nom de l'art et de l'ouverture d'esprit.
Par exemple, en 1976, il a tenté la mise en situation de tampons sanglants. Je pense qu'il est inutile d'en dire plus, mais sérieux, matez ça. Ces œuvres appartiennent maintenant à la Collection of Fine Art de la Tate National Gallery de Londres. Bravo l'artiste.

GENESIS P-ORRIDGE A FONDÉ UN ORDRE TOURNÉ VERS L'ÉPANOUISSEMENT PERSONNEL ET LES FLUIDES CORPORELS

Psychic TV et l'institution The Temple ov Psychick Youth (TOPY) ont été fondés en 1981, sur les cendres de Throbbing Gristle, groupe pionnier de la musique industrielle.

TOPY refusait l'idée de dogme ou de religion et de hiérarchie, et prenait le parti d'un individualisme raisonné, motivé par la seule idée de liberté. Influencé par les sciences occultes de ses aînés, TOPY se réclamait de l'influence d'Alisteir Crowley, de l'Église de Satan et de Paschal Beverly Randolph, mais aussi de William S. Burroughs et de JG Ballard, des Indiens d'Amérique et de Sesame Street. Vous êtes dépassés, hein ?

L'idée centrale de TOPY était la responsabilisation et l'épanouissement de l'individu grâce à la magie (magick) dans la réalisation de ses aspirations et son accès à une liberté totale. Une sexualité innocente et sans tabou était, entre autre, le principal révélateur de magick. De 1981 à 1992, les 23e jours de chaque mois étaient dédiés à TOPY et à la performance de différents rites. Le principal était le Sygil ov 3 Liquids, la formulation d'un vœu dont la réalisation était soumise à la réunion sur papier de plusieurs fluides corporels (salive, sperme et sang). Le tout était envoyé à la maison-mère la plus proche : TOPY Station 23 pour l'Europe, TOPYNA aux États-Unis et TOPY Chaos pour l'Australie. Ce rituel initiatique devait être accompli 23 fois pour être admis au sein de TOPY et on ne sait pas ce qu'il est advenu à ce jour de tous ces fichiers.

Vous trouverez plus d'information sur ces hippies inversés dans Thee Psychick Bible (votre futur livre de chevet, qui compile l'intégralité des textes relatifs à TOPY), et pour les plus téméraires dans le documentaire First Transmissions de 1982 – qui avait d'ailleurs été diffusé sur une chaîne anglaise tout public.

GENESIS P-ORRIDGE ET PSYCHIC TV ONT GAGNÉ LEUR PLACE DANS LE LIVRE DES RECORDS

Psychic TV a une discographie gigantesque. Plus de 35 albums studio, près de 17 singles et une série de 23 lives enregistrés. Ils ont poussé l'exploit jusqu'à sortir 14 albums en 18 mois, atteignant le record du plus grand nombre d'albums produits sur une si courte durée. Pour les ventes, c'est une autre histoire.

GENESIS P-ORRIDGE JOUE DU VIOLON ET POSSÈDE UNE TROMPETTE EN OSSEMENTS HUMAINS

Mais à choisir, il préfère cette trompette tibétaine taillée dans un fémur de jeune fille vierge, il y a de ça 300 ans. Elle est entre autre utilisée sur le morceau « Medmenhamde » sur l'album Dreams Less Sweet, avec David Tibet (Current 93).

Sarah Mandois envoie des cartes postales de Reims à Genesis P-Orridge tous les mois. Elle attend toujours sa réponse. Elle est sur Twitter - @SarahMandois