FYI.

This story is over 5 years old.

À la rencontre de Prince Metropolis Known, le rappeur qui se prend pour un lion

Le protégé de Kool Keith est obsédé par Slick Rick et la prostitution et se déguise chaque matin en gros matou.
23.3.15

L'histoire du rap est parsemée de mecs bizarres, de fables et de félins en tous genres. Le Lion dont on va vous parler ici (et qui n'a rien à voir avec Snoop Lion) est sûrement l'un des mecs les plus fous de la raposphère. Après tout, c'est ce qu'on pouvait attendre du protégé de Kool Keith — l'ex-patient de la clinique Bellevue, qui arborait une banane à la Elvis et balançait des ailes de poulets dans la foule.

Publicité

Laissez-moi vous présenter Prince Metropolis Known, le digne descendant de Kool Keith. On ne sait pas trop d'où vient ce type, la plupart des vidéos qu'il faisait à ses débuts ont été supprimées de YouTube et il a donné très peu d'interviews mais, sur Twitter, il n'arrête pas de pester contre les critiques, contre Fox News, contre les rappeurs new-yorkais et contre tous ceux qui débattent du cannibalisme dans la jungle. Il a aussi collaboré avec Kool Keith sur le morceau « Durant & Westbrook » tiré de son dernier album.

Le mois dernier, Metropolis a largué sa dernière ogive, Kill Bill, une mixtape diabolique dirigée contre Bill O'Reilly, le présentateur controversé de Fox News. De Cam'ron à Jay Z, O'Reilly a souvent été le bouc émissaire des rappeurs, et il a toujours tout fait pour. Ce qui différencie Prince Metropolis des autres, c'est que lui n'a peur de rien et n'hésite pas à aller très loin dans ses textes. En vrac, pour lui, la fille d'O'Reilly mériterait sa place sur le trottoir, le présentateur ne bande plus et devrait boire l'urine de sa femme. Dans « Tammy Bruce », le Lion s'adresse aux potes républicains de l'animatrice radio : il aimerait leur faire prendre de l'ecstasy pour qu'ils « sucent la bite de leur chien ». Sa musique est absurde, il rappe comme s'il avait trois grammes dans chaque bras, dans un style entre Kool Keith et Lil B : drôle, imprévisible et provocateur.

Publicité

Le dernier coup d'éclat du rappeur est le morceau « Troy Ave Sucks », sur sa mixtape War Against Music 2. Dans ce morceau, le jeune rappeur de New-York en prend plein la tronche. Peu après la sortie du titre, Junkadelic Music, le label du Lion, aurait été attaqué en justice et menacé. Toutes les poursuites auraient ensuite été abandonnées. Selon le Lion, les potes de Troy Ave ont mis la pression à Kool Keith. D'ailleurs, le rappeur du Bronx est passé à autre chose depuis.

Pour sa première vraie interview, Lion m'a parlé de toutes ses obsessions : le monde animal, Fox News, Slick Rick et la prostitution, entre autres.

Noisey : Raconte-moi ton histoire.
Prince Metropolis Known : PMK incarne la culture hip-hop dans son ensemble. Je suis celui qui vient délivrer le hip-hop, je suis le Jésus Christ du game, le Moïse de la profession. Je suis l'alpha et l'omega, le seul et l'unique. Il n'y a personne qui peut rivaliser. Je représente la vérité, le mensonge, le succès mais aussi l'échec de notre culture. J'ai grandi dans le hip-hop. J'habitais à deux pas de chez Slick Rick. Andre the Giant de Showbiz & AG m'a donné mon premier cahier de rimes. Je respire le hip-hop mec. Grandmixer D.ST. habitait dans le même bâtiment que moi et il a même changé mes couches. Il a grandi avec ma mère au milieu des Edenwald Projects, dans le Bronx. Quand j'allais chez lui, je fixais à chaque fois la plaque en or sur laquelle était écrit son nom et celui de Herbie Hancock. Je savais que je devais faire partie de la culture hip-hop mais je ne savais pas encore comment m'y prendre. Je ne me doutais pas une seconde que j'allais devenir le sauveur du game.

Publicité

À la télé, dans les films ou dans la littérature, quels sont tes lions préférés ?
J'aime beaucoup Frasier, le lion sensuel. J'aime aussi la crinière d'Aslan le lion du Monde de Narnia. En plus, dans le film, sa personnification est super bien faite. J'aime beaucoup le style de King Mooracer. Et je dirais Richard Cœur de Lion, également. Slap Happy Lion de Tex Avery est super drôle je trouve. Sinon, je ne peux pas voir en peinture le lion lâche du Magicien D'oz, je le trouve vraiment nase et super cucul.

Quelle est ta mission ?
Je suis là pour élever le niveau. La culture hip-hop est remplie de gens qui revendiquent leur amour pour le mouvement, mais qui vendraient leur mère pour avoir du succès. Je suis un succès commercial à moi tout seul, je suis un succès underground et je suis mainstream. Je suis le condensé de tous les styles de rap qui existaient avant ma naissance. Jamais un rappeur ne pourra prendre ma place. Je suis le lion de la culture hip-hop. Ce n'est pas un jeu. Je ne suis pas un comique qui se donne en spectacle. DMX parlait aux pauvres, aux affamés et aux sauvages, il a élevé le rap à un autre niveau. Et c'est également ma mission, vous n'en reviendrez pas. Vous pleurerez quand vous me verrez.

Tu ferais quoi si tu étais enfermé dans une pièce avec Sarah Palin, Bill O'Reilly et Tammy Bruce ?
Déjà je porterais un peignoir brillant Ultramagnetic et un string. Je demanderais à Tammy Bruce et Sarah Palin de se mettre à genoux et je les autoriserais à me sucer. Je laisserais le petit Bill s'asseoir et se branler sur mes gémissements et mes grognements. Ensuite, je prendrais Tammy Bruce et je la caresserais avec le gun qu'elle tient sur les photos. Puis je leur laisserais goûter ma semence et je leur ordonnerai de la cracher à la gueule de Bill O'Reilly, avant de lui demander de crier « Niggas in Paris ! Niggas in Paris ! » Après ça, je me poserais avec eux pour parler de socio-politique et de tous les sujets qui affectent notre pays et l'humanité toute entière. Ils pourraient m'apporter beaucoup de choses en fait. Pour finir, je prendrais une belle photo avec eux et ils glorifieront ma musique. Tammy Bruce bougera son corps pour moi, pour le Prince Metropolis Known.

Comment vous vous êtes rencontrés avec Kool Keith ? Qu'est-ce qui vous lie tous les deux ?
J'ai rencontré Keith sur la ligne 2 alors que j'allais chercher du boulot. C'était un truc de fou : le train m'attendait, je suis monté, les portes se sont fermées et j'ai senti une énergie incroyable, j'ai levé la tête et là, j'ai vu Kool Keith. Je suis allé vers lui et je lui ai serré la main. Je lui ai dit que je voulais faire partie des Ultramagnetic MC's. Il est sorti à Harlem, je l'ai suivi et quelques minutes plus tard j'étais avec lui en train de marcher sur Lenox Avenue. J'étais sous le choc, je m'étais toujours dit que si je le rencontrais, il pourrait m'aider. J'étais comme un gosse et lui rigolait. Il m'a dit « je veux voir ce que tu vaux sur un beat ». J'ai répondu OK et il m'a donné un paquet de me blé avant de me dire qu'il quittait la ville quelques jours. Je l'ai laissé et j'ai acheté environ 250 grammes de weed que j'ai fumés en deux jours avec mes potes.

Quand je suis allé au studio, on a dû enregistrer 8 morceaux en deux heures. C'était un truc de fou. Il était dans la cabine pendant que j'écrivais mon couplet en l'écoutant. On était vraiment liés qu'un point de vue créatif. Au début, j'étais super excité mais j'ai vite repris mes esprits. Au studio, on matait des films pornos, on buvait du champagne et on bouffait des pizzas entourés de plein de meufs différentes. Avec Keith, j'ai fait des centaines de morceaux qui ne sortiront sûrement jamais. Il est aussi pervers que moi, il aimait bien mettre des ananas ou d'autres trucs dans le boule des meufs. Notre perversion créative nous a réuni et c'était cool. Il me qualifiait souvent de licorne. On se défiait souvent, de manière courtoise bien sûr, et toujours dans le domaine artistique.

Tu ferais quoi si t'étais président ?
D'abord, je nommerais mon pote Kid Middi, le clown classe, comme vice-président. Ensuite, je supprimerais la chaîne Fox News. Je ferais passer une loi pour condamner tous les wacks MC's à la prison pour trahison au hip-hop. Je leur construirais une prison spéciale où ils devront me regarder prendre des douches et écouter ma musique toute la journée. Je créerais une association pour les femmes seules aux grosses fesses et aux ventres plats. J'autoriserais aussi l'abus sexuel sur les personnes âgées. Bishop Magic Don Juan serait l'ambassadeur de l'association mondiale de la prostitution. Et j'enverrais Pimpin Ken enseigner à l'université de New-York.

Je légaliserais la prostitution. Je ferais en sorte qu'il y ait une photo de moi dans chaque école des Etats-Unis. Si j'étais président, la fac serait gratuite pour tous les jeunes des quartiers. Je trouverais des solutions à tous les problèmes sociaux qui gangrènent notre société. Je remplacerai aussi l'hymne national par « BONE PRINCE METROPOLIS KNOWN ». Malgré les controverses que je provoquerai, je serai un président populaire et pris au sérieux par son peuple. Pour terminer, Jeff Weiss serait l'un des diplomates hip-hop de notre pays.

Comment tu t'es mis au rap ?
Pour commencer, je suis un MC, c'est ce qui me différencie des autres rappeurs car être un MC, c'est savoir jouer un rôle. Tu ne peux pas survivre sur le long terme si tu ne sais pas t'adapter. J'ai commencé à rapper grâce à Slick Rick. Son image et sa personnalité m'ont scotché. Je me rappelle quand j'étais gosse, il se pointait au Plaza de Baychester en Mercedes rouge. J'aimais vraiment ce gars et son style clinquant. Pour moi, c'est le rappeur parfait.

Sur une île déserte, tu ramènerais quel livre et quel film ?
Je prendrais La Prairie parfumée, La Bible, La Torah et Le Coran. Comme film, j'emmènerais Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique, le premier tome de la série Le Monde de Narnia.

Tu voudrais laisser quel souvenir de toi aux gens ?
Je voudrais qu'ils se souviennent de moi comme d'un artiste qui s'est vraiment investi dans la culture. Mais je ne veux pas mourir pour le hip-hop. Je voudrais que les gens se souviennent de moi comme un artiste intelligent qui provoquait les critiques et séduisait les masses. Je voudrais que les gens m'adulent. Pas simplement pour ce que je fais mais pour la nouvelle vision que j'ai apportée. Tu ne peux écrire l'histoire que si tu y es destiné. J'entends tout le temps des rappeurs expliquer qu'ils font des classiques, mais ce sont les critiques qui vont décider si tu fais un classique ou non. Je veux juste que les gens me comprennent et me reconnaissent en tant que mec unique des quartiers pauvres de Edenwald Projects.

Publicité

Dans le royaume animal, quel est l'animal que tu aimes le moins ?
Aucun. Je suis le roi de la jungle. Je dépends de tous les animaux. Je dépends des petits zèbres malades pour me nourrir, même si je ne chasse pas tant que ça, car les femmes le font pour moi. Mais pour répondre à ta question, je dirais la hyène. Cet animal incarne la mort et la destruction. C'est un animal qui chasse intelligemment et qui finit toujours par manger un membre de ma famille. Je déteste la hyène du plus profond de mon cœur.

Pourquoi as-tu dédié un album entier à Bill O'Reilly ? C'est le pire humain à tes yeux ?
Je hais ce mec. Pour lui, la culture hip-hop est la cause de tous les problèmes sociaux. Donc quand j'ai fait cet album, je lui ai donné ce qu'il voulait, et en même temps, j'ai apporté quelque chose de nouveau au niveau du contenu. C'est la première fois qu'on remet Bill O'Reilly a sa place. Il doit comprendre que même si certaines personnes sont d'accord avec ce qu'il dit, il n'a pas le droit de stigmatiser quelque chose d'aussi beau que le hip-hop. Ce mec doit souffrir à chaque fois qu'il écoute du hip-hop. Il doit avouer qu'il y a un lien entre la politique de droite et les problèmes communautaires. Je viens du ghetto, ce qui me place comme une sorte d'avocat de la gauche, et alors ? En tant que Lion américain, j'ai le droit de choisir mon identité politique. J'ai sorti cet album pour une bonne raison : faire souffrir O'Reilly et lui faire ravaler toutes ses idées de merde et ses stéréotypes sur la culture hip-hop.

Je n'ai jamais voulu me prendre la tête avec Troy, je voulais simplement faire quelque chose de créatif. Je trouvais ça intéressant pour les fans de hip-hop d'entendre deux artistes qui débarquent dans le milieu en proposant un album clash, qui parlent des préjugés et qui continuent ensuite avec leurs projets solos comme si de rien n'était. J'ai sorti ce morceau en attendant une réponse de sa part. Je pensais que ça pouvait être quelque chose de bien pour le monde du hip-hop. Je voulais un beef digne de celui entre KRS-One et MC Shan. Puis quand j'en ai parlé à Kool Keith, il s'est énervé. Il m'en voulait d'avoir cité le nom de Troy Ave et Ultramagnetic dans le même morceau, comme si le groupe avait co-signé le titre. Keith est le maître des diss songs et je l'ai déçu. Il attendait mieux de moi. Il m'a demandé de retirer ce morceau d'Internet et de ne pas le mettre sur War Against Music 2.

Troy a entendu ce morceau et l'a pris pour lui. J'ai fait une dépression nerveuse à cause de toute cette histoire. Pas parce que j'avais peur de me faire casser la gueule mais je ne comprenais pas comment il pouvait laisser passer cette opportunité de marquer l'histoire du hip-hop. Je n'ai toujours pas eu l'occasion de parler avec lui depuis. Il m'a bloqué sur Twitter. J'essayais juste de marquer l'histoire en proposant quelque chose de créatif, mais ça n'a pas eu l'effet escompté. Je suis désolé s'il l'a pris personnellement. Je respecte ce qu'il fait et le mouvement auquel il appartient, mais moi, je suis War Against Music dans toute sa splendeur.

Selon toi, pour quelle raison es-tu incompris ?
Les gens pensent que je suis un connard alors que pas du tout. Je suis juste un peu perturbé. Je fais tout ça pour le hip-hop. Maintenant qu'on a tout dit, que Bill O'Reilly aille bien se faire foutre. Mesdames, si vous voulez vous détendre un peu, voici mon numéro 347-373-1693. Je suis adepte du téléphone rose, appelez-moi.

Jeff Weiss a écrit l'histoire orale des Ultramagnetic MC's : Funk Your Head Up. Il est sur Twitter.