Publicité
Noisey

J Mascis considère la guitare comme un instrument pour mauviettes mais il va quand même continuer à en jouer

Le leader de Dinosaur Jr. nous parle de son nouvel album solo, de la scène hardcore et de tout ce qu'il a appris sur les Pokémon.

par Joe Yanick
28 Août 2014, 1:25pm

Bien que son nouvel album solo Tied To A Star soit sorti il y a quelques jours à peine sur Sub Pop, 2014 a déjà été une année incroyablement chargée pour J Mascis, avec le nouveau LP de son side-project Sweet Apple (dans lequel il a embarqué Mark Lanegan et Bob Pollard) et un disque de son autre side-project Heavy Blanket. Mais Tied To A Star est de loin l'affaire la plus intime et personnelle du lot, et sans doute une des plus belles réussites du leader de Dinosaur Jr. À l'inverse de Several Shades of Why, son précédent album solo sur lequel se bousculaient pas moins de huit invités, Tied To A Star a été enregistré entièrement seul par J. Et malgré sa réputation de personne la plus hasardeuse de l'Univers en interview, c'est seul aussi que je suis allé lui poser quelques questions sur son matos, la scène hardcore punk et sa carrière de figurant au cinéma.

Noisey : Dans une vieille interview, tu disais considérer la guitare comme un instrument pour mauviettes et que tu étais obligé d'en jouer sur des amplis poussés à fond pour rendre ça à peu près tolérable. Tu penses toujours la même chose ou tu as changé d'avis avec les années ?
J Mascis : Hmm, non, je pense toujours la même chose.

Mais tes disques solo sont surtout acoustiques. Comment tu fais pour supporter la guitare quand tu joues en acoustique, alors ?
Bah, c'est juste un autre délire. Je n'y pense pas de la même façon. Tu sais, j'aime bien la musique acoustique.

Tu penses que la musique acoustique est un truc de mauviettes ?
Ah oui, complètement.

Ça se passe comment quand tu donnes des concerts en solo, du coup ? Vu que tu ne peux pas jouer à fond, tu dois t'ennuyer, non ?
Ouais, je préfère vraiment jouer avec un groupe. C'est beaucoup plus dur de jouer en solo, déjà parce que tu ne peux pas jouer aussi fort, ensuite parce que tout repose sur tes épaules et que tu dois distraire les gens et toutes ces conneries.

Les gens te considèrent généralement comme un guitariste, pourtant tu as souvent admis préférer la batterie à la guitare. C'est toujours le cas ou bien tu as fini par te faire à la guitare ?
Non, je crois que je préfère la guitare aujourd'hui.

Vraiment ? Quand est-ce que tu as senti le changement—
[Il m'interrompt] Non, je ne préfère pas la guitare à la batterie. C'est juste que j'aime plus la guitare aujourd'hui que par le passé. La batterie c'est beaucoup plus marrant.

Tu ne te sens pas limité par la batterie ?
Non. [Silence] Tu veux dire quoi par là ?

Eh bien, j'ai discuté avec pas mal de batteurs qui sont aussi guitaristes et ils me disaient qu'ils se sentaient plus libres à la guitare.
Ah non, pas moi. Je joue de la batterie de la même manière que je joue mes solos. À fond la caisse. Plein de notes partout. J'ai pas envie de me préoccuper du rythme. Quand je joue de la batterie, je fais en sorte d'avoir un bon guitariste et un bon bassiste, pour qu'ils puissent tenir le rythme pendant que je fais mon truc. Ça m'emmerde d'avoir à m'occuper du rythme

Tu as toujours ouvertement dit que tu ne savais absolument pas jouer de guitare quand tu as formé Dinosaur Jr., et que tu ne t'es mis à cet instrument que pour monter ce groupe. Comment est-ce que tu t'y es pris ?
J'ai appris en écrivant des morceaux, j'imagine. Je suivais mon instinct. Je n'utilisais pas d'accords barrés, de power chords. Au début, je n'arrivais pas à les faire. Je tripatouillais juste sur le manche avec mes doigts et je trouvais ou j'inventais des accords. Je ne voulais pas perdre de temps avec des leçons, je voulais monter un groupe, faire des concerts, écrire des morceaux.

J'imagine quand même que certains guitaristes t'ont inspiré.
Oui, Ron Asheton des Stooges et Greg Sage des Wipers [Silence] Et Keith Richards et Mick Taylor des Rolling Stones. C'était les principaux, ceux que j'écoutais quand j'ai commencé à jouer de la guitare. Ce qu'ils jouaient avait l'air d'être à ma portée, tu vois ? Alors que des gens comme Hendrix... Lui, il était trop bon, tu comprenais à peine ce qu'il faisait.

Niveau matériel, tu utilises plutôt des pièces vintage, mais c'est du matos très fragile, qui peut poser pas mal de soucis en tournée.
Je ne trouve pas que le matériel d'aujourd'hui soit plus fiable ou plus solide. J'ai l'impression que les vieux trucs finissent par se stabiliser, après que tu les aies bien rodé. Quand tu joues vraiment à fond, pendant un bon moment, la poussière finit par se décoller. Bon, tu les exploseras peut être deux ou trois fois, et il faudra les réparer un peu, mais après ça ils seront ok.

Tu as commencé en jouant dans la scène hardcore, avec Deep Wound. Tu écoutes toujours ce genre de musique ?
Ouais, j'écoute toujours les mêmes groupes que j'écoutais quand j'étais ado. Pas trop les nouveaux. J'ai des milliers de disques. J'achetais quasiment tout ce qui sortait en hardcore à l'époque. Donc j'ai largement ce qu'il me faut dans le genre.

Quand as-tu commencé à te désintéresser de cette scène ?
C'était assez abrupt. C'est quasiment venu d'un coup. Genre en 1983, je crois. C'est comme si tout le monde en avait eu marre. Minor Threat est devenu Fugazi, Negative Approach est devenu Laughing Hyenas. C'est venu d'un coup, tout le monde a eu envie de passer à autre chose.

Donc, pour toi, les groupes de hardcore d'aujourd'hui ne font que rabâcher un truc qui est mort depuis plusieurs dizaines d'années ?
Ouais, je ne m'intéresse pas trop aux nouveaux groupes. Pour moi, le hardcore est mort depuis longtemps, donc je ne suis pas vraiment ce qu'il se fait dans le genre aujourd'hui.

Tu écoutes des trucs récents en général ou tu t'en tiens aux classiques ?
Ah si, j'écoute plein de trucs récents, dans l'espoir de trouver un truc qui me plaise. Il y a toujours des trucs bien dans le tas. Ces derniers temps, j'ai pas mal écouté l'album de Luluc. Avant ça, j'avais bien accroché sur Steve Gunn aussi.

Changeons de sujet : comment t'es-tu retrouvé à faire des petits rôles au cinéma ?
Bah, tu sais, des gens m'ont demandé ici et là, alors je l'ai fait... C'est pas trop mon truc et je pense pas être très bon là-dedans, mais j'y pense pas trop. C'est marrant à faire.

Tu es fan de cinéma ou pas du tout ?
Ouais, enfin je suis plus télé pour être honnête. Je suis pas assez attentif pour le cinéma. À la télé, les programmes sont plus courts. Les films sont à la fois trop courts et trop longs.

Tu as un fils qui atteint l'âge où on s'intéresse à ce genre de choses. Tu essaies de le guider ou pas du tout ?
Si, un peu, je lui apprends deux-trois trucs, mais c'est donnant-donnant, lui aussi m'apprend pas mal de choses. Des trucs sur les Pokémon dont j'avais pas idée, tu vois ?


Joe Yanick est sur Twitter - @JoeYanick


Plus de Sub Pop sur Noisey