FYI.

This story is over 5 years old.

Hulk Hogan a failli jouer dans Metallica et les Rolling Stones

Malheureusement, les seuls à l'avoir rappelé sont One Direction. Pas de bol, mon frère.
19.11.14

Bien avant que Hulk Hogan ne se déchire les biceps en se jetant sur Andre The Giant devant 93,000 personnes à WrestleMania III, c'était juste un mec qui avait abandonné la fac pour jouer devant 200 ploucs bourrés tous les soirs. Le même (plus ou moins) qui s'apprête aujourd'hui à jouer de la basse pour One Direction.

C'est dans son dernier groupe, Ruckus, qu'il se découvrit un talent pour amuser les foules. Les enregistrements de ses projets précédents ont disparu ou n'existent carrément pas, mais Dieu merci, il reste l'album Hulk Rules (1995) de Hulk Hogan and The Wrestling Boot Band. Un succès commercial remarquable autant qu'un échec critique cuisant, il est composé d'une suite de chansons pour enfants écrites par le Hulkster et ses potes. On en avait même causé sur Noisey.

Publicité

J'ai grandi en regardant Hulk Hogan peindre « nWo » sur le dos de ses adversaires vaincus pendant le WcW. Ça m'a pas mal marqué. Mais quand on compare ça avec le Wrestling Boot Band et cette histoire avec One Direction, je ne sais vraiment plus quoi penser. Je suis en droit de me poser des questions. Par exemple, qui a eu l'idée de faire rapper Hulk Hogan sur des morceaux anti-drogues ? Est-ce que Hulk va refaire un tour en studio bientôt ? Et la question la plus importante : putain, est-ce que ce combo touffe blonde platine + barbe noire va revenir à la mode?

Pour le savoir, j'ai organisé un face à face avec la légende, au milieu du Levi's Stadium à Santa Clara, en Californie.

Noisey : Avant que tu deviennes célèbre en tant que catcheur, tu étais passionné de musique. Tu peux me parler de l'époque où tu jouais de la basse dans Ruckus, ton groupe de rock ?
Hulk Hogan : Oh, merde. Ben, c'est le dernier groupe que j'ai eu. Après avoir passé 10 ans en tournée, j'étais devenu musicien de studio à Atlanta, pour Century. J'ai commencé à jouer de la guitare au lycée - j'aimais pas trop le sport. J'étais à fond dans la musique, j'avais les tifs super longs. J'ai fini par aterrir dans un groupe plutôt bon, mais un autre mec s'est ramené et me défonçait sans problème à la guitare. J'avais le choix : soit je prenais mes cliques et mes claques, soit je devenais bassiste. J'ai choisi la deuxième option, et je me suis démerdé pour devenir un putain de bon bassiste. Dans mon lycée, il y avait cinq ou six bons groupes. J'ai débauché les meilleurs musiciens de chacun de ces groupes pour former Ruckus. J'ai même piqué le guitariste de Todd Rundgren. Il avait fait un morceau plutôt chouette, « Hello, It's Me » . Tu connais Todd Rudgren ? Il était célèbre dans les années 80. Mais Ruckus, c'était mieux. Parlons de Ruckus, plutôt.

Publicité

Les concerts de Ruckus, ça ressemblait à quoi ? J'ai lu dans ton bouquin que certains catcheurs venaient te voir jouer.
Ouais ! J'étais super fan de catch. Quand j'étais gosse, ces mecs me collaient les jetons. Si tu osais dire que leur sport était truqué, ils te baffaient.

Ouais, j'ai entendu dire que Fit Finlay avait l'habitude de péter le petit doigt des gens qui lui disaient que le catch, c'était du faux.
Ouais ! Même si tu voulais essayer de rentrer dans le milieu, ils se gênaient pas pour te faire mal. J'en ai fait l'expérience. Premier jour d'entraînement : jambe cassée. À l'époque, il y avait pas d'avocats, donc jamais de poursuites. Il y avait personne pour prendre des photos avec son portable non plus. Ces mecs faisaient ce qu'ils voulaient.

Même au lycée, j'avais peur d'eux. Mais quand j'ai commencé à jouer du rock 'n' roll bien badass, des catcheurs se sont ramenés à nos concerts. Ils étaient de plus en plus nombreux, parce qu'ils savaient qu'il y avait des tonnes de gonzesses bien roulées à nos shows. C'était des gars de la région, des mecs qui luttaient à Tampa, Miami, Orlando ou Tallahassee. Ils revenaient à Tampa chaque soir pour nous voir jouer jusqu'à 3 heures du mat'. On jouait au nord de la ville, et puis on enchaînait avec un concert chez Skip, sur la plage de Clearwater.

J'ai fini par me sortir les doigts du fion et dire à Oliver Humperdink, qui était le manager de Billy Graham - une superstar à l'époque - que je voulais me mettre au catch. Il m'a dit : « Pas de souci, viens à la salle, on fera un essai » . Le lendemain, je me pointe, BAM, ils me pètent la jambe.

Publicité

Vous avez joué en dehors de Tampa avec Ruckus ?
Pas vraiment, on était un groupe local. Deux mecs du groupes étaient mariés. On est allés jusqu'à Atlanta pour jouer dans des clubs Stone Pony une ou deux fois, mais on n'est jamais vraiment partis en tournée. L'une des raisons pour lesquelles j'ai fini par choisir le catch, c'est qu'on avait l'occasion de tourner pour faire la première partie de Mother's Finest et Blackfoot, des mecs d'Atlanta, et deux gars de Ruckus ont fait « Je peux pas, ma femme vient d'avoir un gosse ! » . C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase : on avait une chance de devenir un groupe d'envergure nationale. On était vraiment bons. Purée, on faisait trembler les salles dans lesquelles on jouait ! Mais ces mecs ont fait leurs mauviettes. Donc j'ai changé d'orientation, on va dire.

Comment tu les avais rencontrés ?
Je me souviens plus exactement. Enfin, je me rappelle quand même qu'à l'époque où j'étais dans un groupe qui s'appelait Koco, le chanteur s'était tiré, et Anthony Barcelo, le chanteur de Ruckus, avait auditionné. Et le batteur, je le connaissais depuis super longtemps. On était ensemble de la troisième section au lycée. Le reste, c'était des musiciens de studio.

Le son de Ruckus, ça ressemblait à quoi ?
On faisait beaucoup de reprises de rock 'n' roll, et quelques morceaux originaux. Pas beaucoup, je dirais quatre ou cinq. On jouait pour se faire du fric. On est pas restés ensemble très longtemps, on a pas eu le temps de composer grand-chose.

Publicité

Au fait, j'ai le CD de Hulk Hogan and The Wrestling Boot Band chez moi.
[Hulk soupire et se cache le visage]

Tu peux me dire comment ce truc s'est fait ? Vous avez fait des concerts ?
Nan. Tu t'en souviens, Jimmy ?
Jimmy Hart [manager de Hulk et légende du WWE] : Ouais, c'était ton idée. Tu voulais faire un album.
Hogan : Ça avait pas commencé avec « The Leader of the Gang (I Am) » ?
Hart : Nan, The Wrestling Boot Band est sorti en premier. Simon Cowell nous avait aidé. Un mec savait que Hulk avait joué de la basse, et il savait aussi que je jouais dans un groupe de rock, les Gentrys. Il nous a fait venir en studio. On s'est fait une maille pas possible. [Rires]

Hulk et le reste du groupe ont passé quelques semaines ensemble et ont composé dix morceaux. D'un coup, on a signé un contrat avec Select Records et on est partis en Europe pour que Hulk fasse la promo d'un de ses films. On a reçu un coup de bigo complètement magique d'un mec dont personne n'avait entendu parler, Simon Cowell. Il bossait pour A&R. Il nous a dit : « J'adore cet album! Mais il est déjà sorti, c'est con. J'ai une idée. On va lui faire chanter ce tube de Gary Glitter, « The Leader of the Gang ( I Am ) » . Je peux vous dire, on va finir numéro 1 » . On a répondu « Ouais, genre » . Et en fait, le morceau a été numéro 1 pendant cinq semaines en Europe. Énorme.

C'était comment, de bosser avec lui ?
Hogan : Il était super cool ! Super gentil et amical. Il voulait faire toujours plus d'albums de catcheurs. C'est comme ça qu'il a atterri aux States. Il a enregistré des trucs pour la WWF qui sont devenus disques de platine. Il bossait avec Vince McMahon. Il a réussi à perçer aux USA grâce au catch. C'est dingue.

Publicité

Ouais, il a une tonne d'albums pour la WWF dans sa discographie.
Mec, je l'ai croisé à une soirée il y a trois ans, et je l'ai même pas reconnu. C'était une soirée de lancement pour un documentaire sur ma vie, un truc intitulé Finding Hulk Hogan. Je suis passé devant lui, et il m'a stoppé : « Eh ben, tu dis pas bonjour à tes potes ? » . J'ai fait : « Oh merde ! Desolé ! » et je l'ai pris dans mes bras. Il est super cool. Très différent du personnage qu'il joue à la télé.

Tu penses que tu as utilisé des trucs appris grâce au rock sur le ring ?
Oh ouais, mon frère ! J'étais clairement pas un bon chanteur. Je pouvais faire les choeurs si c'était des notes pas trop compliquées, mais pour le reste, j'étais pas doué. Mais entre les morceaux, j'étais celui qui parlait au public, qui les gardait attentifs. Tous les soirs, j'étais devant une tonne de gens, entre 11 heures du soir et 3 heures du matin. La salle était remplie à craquer et tout le monde était méga-bourré. Ça m'a bien aidé quand j'ai commencé à monter sur le ring. J'avais pas peur de regarder le public. Je savais qu'ils pouvaient rien contre moi. J'avais pas peur.

Avoir du style, c'est un truc important dans le rock. L'un de tes looks que j'aime le plus, c'était ton classique cheveux blonds + barbe teinte en noir de jais. Comment t'as trouvé ça?
Oh, seigneur. J'essayais de trouver un look différent, un truc qui se remarque, tu vois le délire ? J'ai fait un ou deux films où j'avais carrément rasé ma moustache - des trucs comme Les Guerriers de l'ombre. On dirait pas du tout moi, du coup. Mais un soir, j'ai pris de l'eyeliner et je me suis dessiné une barbe sur le visage - comme un gosse. Je me suis dit « Mortel ! » . C'était super cool. Je me suis laissé pousser la barbe et c'était l'enfer pour rajouter l'eyeliner. Quand mon adversaire me faisait une clé d'étranglement, il en avait plein les bras. J'ai fini par acheter de la teinture noire. Ça tenait bien cinq ou six jours, avant qu'il y ait des poils gris qui apparaissent et que je doive la teindre à nouveau.

Publicité

Chaque chambre d'hôtel où je dormais était un foutoir pas possible. J'en mettais partout. Mais c'est comme ça que ça a commencé. Je me suis peint la tronche avec de l'eyeliner.

Récemment, j'ai lu que tu avais voulu rejoindre les Rolling Stones et Metallica. C'est vrai ?
Je faisais du catch depuis super longtemps, et Stone Cold, Rock et Triple H n'étaient plus là. Je devais être partout à la fois. Je prenais l'avion tout le temps. J'étais pas si fatigué que ça, mais je me suis dit que j'étais en train de me tuer à petit feu.

J'aimais toujours la musique. J'étais en Angleterre pour une cérémonie, et la bonne femme de Mick Jagger, Jerry Hall, présentait tout ce tintouin avec moi. Je l'ai entendu parler à Mick au téléphone : « Oh, il faut absolument trouver un bassiste, vous n'avez que deux propositions » . J'ai fait : « Hein ? » . Elle m'avait dit juste avant que ses gosses étaient super fans de moi, et qu'elle voulait des jouets Hulk Hogan pour eux. J'ai pensé « Ok, appâtons-la un peu » . Je me suis ramené, et je lui ai dit : « Hé, je jouais de la basse dans un groupe. Je connais tous les morceaux des Stones. Dis à Mick que si il a besoin d'un bassiste, je me pointe direct. Je peux venir répéter et jouer tous leurs morceaux. S'il te plaît, dis-le à Mick ! S'il te plaît ! » . Quand je suis rentré chez moi, je lui ai envoyé tout ce que j'avais en merch - j'ai jamais eu de réponse.

Après ça, Metallica cherchait un bassiste. Je leur ai écrit des lettres, j'ai enregistré une cassette de moi en train de jouer, j'ai envoyé tout ça à leur manager. J'ai essayé de les appeller plein de fois. J'ai fait ça pendant deux semaines, et ils ont jamais répondu non plus.

J'aurais arrêté le catch en un claquement de doigt pour eux. J'espérais vraiment qu'ils m'appellent. Plein de mecs me disent « T'as jamais auditionné pour Metallica ! » . Bien sûr que non, j'ai pas auditionné pour eux. Mais au moins, j'ai essayé.

On parle beaucoup de ton retour sur le ring ces derniers temps. Mais un retour sur scène, tu y penses ?
Ça se pourrait bien. Des fois, je commence à composer un morceau, mais je termine jamais rien. Par contre, j'ai reçu une proposition. NBC veut que j'interviewe ce groupe, One Direction. J'ai dit OK, mais leur management m'a appelé et m'a demandé « Vous les accompagneriez jusqu'à la scène ? » , puis « Vous pourriez jouer un morceau avec eux ? » . J'ai répondu : « Voilà le deal. Je veux bien les interviewer et les amener sur la scène. Et si ils ont un morceau avec des accords pas trop compliqués que je peux répéter vite fait, je le ferais. Ça pourrait être marrant » .

Hulk Hogan et One Direction ?
Ouais, on verra bien. Je t'avouerais que je connais pas du tout leur musique.

C'est pas grave. Il vaut mieux connaître les Rolling Stones.
Okay, mais ils sont super connus, non ? C'est un genre de boys band, c'est ça ?

Ouais, c'est un boys band pour gamines. Merci d'avoir répondu à mes questions !
Merci à toi, mon frère. Amour et Respect.