FYI.

This story is over 5 years old.

Les coupes de cheveux du rap de 2014 décryptées par un professionnel

On a demandé à Innocent, coiffeur à Château d'Eau, son avis sur les nouvelles coupes de cheveux de Young Thug, Xtra et Wiz Khalifa.
22.12.14

Si les yeux sont le miroir de l’âme, les cheveux en sont le laboratoire – c’est en tout cas la conviction que je me suis forgée en matant des clips de rap tout au long de cette année. Dans la mesure où un jour sur deux mes cheveux donnent le sentiment que je me suis évadé d’un grenier et que mes connaissances en sciences capillaires sont proches du zéro, j’ai décidé de faire appel à l’expertise d’un professionnel afin d’en savoir plus sur le sujet. Je me suis donc rendu à Château d’Eau, le royaume des salons de coiffure afro parisiens, où j’ai fait la connaissance d’Innocent, coiffeur nigérian établi boulevard de Strasbourg. En plus de porter le meilleur nom du monde, Innocent est capable d’analyser un clip de rap, de coiffer un client exigeant, d’exposer de façon limpide les principes fondamentaux de la coupe à la tondeuse voire les trois en même temps sans le moindre problème. Je lui ai présenté une sélection de clips, de photos et de captures d’écran pour tenter d’en savoir plus sur les coiffures les plus spectaculaires du rap jeu millésime 2014.

100s Après sa mixtape Ice Cold Perm, 100s (prononcer hunnids) a juste sorti l’un des EP de rap les plus cool de l’année. Ici, la combinaison entre la froideur dédaigneuse de l’esthétique pimp associées à des instrus G-funk haute définition fonctionne mieux qu’un moteur allemand. Ce disque donne un aperçu de ce qu’aurait pu devenir la station spatiale internationale si elle avait été confiée à Snoop Dogg période Tha Doggfather et au G-Side de l’époque Starshipz & Rocketz : une oasis de détente, un havre de paix pour les astronautes qui ne partent en mission qu’avec une écharpe en soie soigneusement enroulée autour de leur scaphandre.

L’avis d’Innocent : Si ce style de coiffure est souvent associé aux pimps ce n’est pas tant une question d’argent ou de goût du luxe mais peut être plutôt à cause du soin que cela demande. Tu ne peux pas rester aussi frais sans un entretien permanent. C’est une coupe pour des gens qui accordent beaucoup d’attention à leur élégance, et tout le monde ne peut pas se le permettre. XTRA

2013 2014 Au début de l’année le monde avait toutes les raisons d’attendre avec impatience les nouveaux projets d’Xtra : ses deux premières mixtapes, sorties l’année précédente, étaient peut être inégales mais on y trouvait des morceaux complétement fous, synthèse parfaite entre punchlines animalières et instrus de haute précision. Xtra c’était aussi un partenariat avec Plies dans un rôle de mentor qui promettait énormément, une présence, du mordant, une facilité inouïe à créer des refrains hypnotiques en avalant la moitié des syllabes et en surarticulant les autres. Mais peut être qu’au-delà de tout ça c’était ses coupes de cheveux incroyables lancées comme autant de défis aux lois de la physique. Grosse désillusion : à part un featuring réglo mais sans éclat sur le très salace Bend It Over de Plies, les seuls faits d’armes d’Xtra se sont résumés à une mixtape assez fade mais surtout à une volonté apparente de se transformer chaque jour un peu plus en arbuste humain. Un peu juste pour quelqu’un qui incarnait il n’y a encore pas si longtemps la relève possible du rap de Floride. Croisons les doigts pour 2015.

L’avis d’Innoncent : Ses deux premiers disques étaient bien ? Peut-être que ça lui a suffi et qu’une fois un certain niveau de reconnaissance atteint il n’a plus eu envie de se compliquer la vie. Ses dreads de rasta lui donnent un style plus détente. YOUNG THUG

Quel rappeur a vécu une année 2014 plus florissante que Young Thug ? Des mixtapes en collab Gucci Mane (deux fois), Bloody Jay, Metro Boomin, Birdman et Rich homie Quan, deux mixtapes solo, une pluie de featuring, des dizaines de millions de vues sur Youtube, une bataille féroce entre maisons de disques pour le faire signer, et toujours ce talent incroyable pour trouver le gimmick parfait qui va transformer une chanson banale en une bulle temporelle aussi étrange qu’attirante. Ce stakhanovisme a un prix cependant, puisque au fil des mois Thugga s’est métamorphosé en une sorte de triangle des Bermudes à mi-chemin entre Lil Wayne, Daniel Darc et un des enfants sauvages de Mad Max 3. D’après mes calculs il devrait devenir président des Etats Unis dès l’année prochaine et/ou s’évaporer dans un brouillard de lumière scintillante pour permettre à l’humanité d’accéder à un niveau de conscience supérieur. L’avis d’Innocent : A choisir je préfère le style plus clean de Future, mais quand je vois cette photo je me dis qu’il doit quand même bien faire les choses. BOOSIE BAD AZZ

Mon meilleur souvenir rap de 2014 restera sans aucun doute la sortie de prison de Boosie. Cela n’a pas été sans appréhension : près de 5 ans de prison dont 2 ½ passés dans le couloir de la mort, la perspective d’un retour dans les tranchées d’un rap game dominé par une nouvelle génération de rappeurs plus jeunes de 10 ans ou la découverte des règles de la promo rap chamboulées par l’arrivée d’Instagram auraient de quoi déstabiliser le rappeur le plus revanchard. Les années passent vite, encore plus pour un artiste comme Boosie dont quasiment chaque morceau ressemble à un cri du cœur, et où l’énergie engagée tient une place prépondérante. Sa voix aigrelette de petit requin, immédiatement reconnaissable, aura-t-elle changée ? Pourra-t-on aimer sa musique pour les mêmes raisons qu’à la fin des des années 2000 ? Laissons de côté sa (très bonne) mixtape Life After Deathrow sortie au mois d’Octobre, le trailer pour son album Touchdown 2 Cause Hell ainsi que les 1018 chansons (!) qu’il a écrit en prison et revenons aux premières images postées sur Youtube le lendemain de sa libération : Ce freestyle de moins d’une minute est probablement le truc le plus émouvant que j’ai vu cette année. Le plaisir de chanter de Boosie, l’excitation palpable dans sa voix alors qu’il s’éloigne du pénitencier d’état de Louisiane devraient suffire à provoquer une bouffée d’émotion même chez les nerds du rap les plus endurcis. Les deux premières phrases? « Man it’s time to take off these jail clothes / Go get my Boosie fade ».

Enlever ces habits de bagnard, et se faire couper les cheveux. Revenir à SA coupe, sa signature. Tant que Boosie conservera son dégradé gangster, et tant que je pourrais ressentir chez lui la joie de pouvoir à nouveau faire ce pour quoi il est le meilleur alors j’arriverai à me convaincre que les choses peuvent parfois bien tourner, en fin de compte. L’avis d’Innocent : Personnellement je n’appelle pas cette coupe un Boosie Fade mais un Fade Up. C’est le genre de coupe qui te demande d’utiliser tous les crans de ta tondeuse, de 0.1 à 0.5. Ça a l’air simple mais c’est assez technique. Il faut d’abord tondre par le bas, puis par le haut, et enfin vers l’avant. Ce Boosie a un visage dur et un style de homeboy. C’est pour ça que cette coupe lui va bien. Tout le monde ne peut pas la porter. SICKO MOBB En un an, Lil Trav et Lil Ceno sont passés du statut de pionniers de la Bop Music à celui de poids lourds de la scène rap de Chicago et s’apprêtent à sortir dans le courant du mois l’une des mixtapes les plus attendues de l’année, Super Saiyan Vol. 2. Si l’on retrouve dans leur musique une forme d’urgence comparable à celle qui imprègne les disques de leurs cousins gangsters de la Drill Music, l’énergie la Bop Music célèbre avant toute chose la fête et l’hédonisme le plus immédiat. Pas question ici de représenter son gang dans une surenchère de violence nihiliste. Au contraire, il s’agit plutôt d’ambiancer son quartier à coup de mélodies sucrées aussi naïves qu’entêtantes, de performer les danses les plus improbables et de tomber amoureux toutes les 4 secondes. C’est de la musique totalement dénuée d’ironie créée par des ados pour les ados d’une ville horriblement dure, et par la même occasion un des genres musicaux les plus fun à avoir émergé ces dernières années. L’avis d’Innocent : Je ne connais pas ces mecs mais ils ont tout compris. Ils ont une coupe super simple à la base, des dreads fines, mais ils y ont apporté leur propre saveur avec cette teinture deux-tons. Ils ont leur propre style, j’aime leur attitude, on dirait qu’ils savent faire la fête. MOOK BOY

Mook Boy est un rappeur d’Orlando qui s’est illustré ces deux dernières années par un beef avec Armstrong, des mixtapes à droite à gauche des internets et une poignée de clips qui célèbrent les côté les plus déprimants de la Floride. Rien de très original dans son Trap Rap aussi efficace que bas du front, si ce n’est une capacité extrêmement perturbante à parsemer ses clips d’éclairs de génie: quand il est accompagné de ses acolytes du FGMG (Finesse Gang Money Group), c’est le seul rappeur au monde capable d’évoquer simultanément la chasse au gibier d’eau, le lapin de Donnie Darko et une visite au Futuroscope. L’avis d’Innocent : Aucune des coupes de ces mecs ne m’impressionnent à part celle du milieu [Sticks, un rappeur de Daytona Beach qui apparait souvent dans les clips de Mook Boy]. Je n’ai jamais vu quelqu’un coiffé comme ça. Tu ne peux pas décider de choisir ce style du jour au lendemain, il faut au moins 5 ans pour avoir les cheveux aussi longs. Je les vois comme des mecs de rue qui savent se faire respecter. Tu ne peux pas avoir ce genre de style dans la vie de tous les jours sans aussi savoir te faire respecter. J’imagine qu’ils ont gagné leur argent vite, et qu’ils n’ont besoin de l’avis de personne pour choisir comment le dépenser. Qu’est-ce que tu penses de ce genre de motif ? L’avis d’Innocent : Le design est vraiment cool. Il représente son crew à fond. C’est quelque chose d’aussi personnel qu’un tatouage avec ton propre design. Ça demande la même précision et beaucoup d’entretien, sauf que tu peux en changer quand tu en as assez. WIZ KHALIFA Je vais être tout à fait franc, le seul morceau de Wiz Khalifa que j’ai écouté cette année c’est cette collab avec Ca$h Out et Ty Dolla $ign. Le reste du temps j’ai plus ou moins réussi à passer entre les gouttes, et je peux tout à fait envisager une vie digne et sereine sans me mortifier à l’idée d’être passé à côté de ses meilleurs morceaux de 2014. Impossible par contre d’échapper aux photos de ses nouveaux cheveux violets, même si je n’arrive pas encore à vraiment cerner le projet : volonté de se rapprocher des fans de Yugi-Oh ? Prémices d’un virage cyber-goth ? Coup de pub complétement claqué ? Signe de la fin des temps ? Clin d’œil aux rageux dans mon genre pour leur rappeler qu’il est capable de sortir de tous les chausse-trappes ? Innocent a une autre théorie : On sait tous que c’est un mec qui fume beaucoup de weed, il passe ses journées à fumer de la weed. Peut-être que ça a influé son choix, et que l’année prochaine on verra plein de kids avec des dreads violettes. Il peut se permettre d’avoir envie de dreads violettes ? Si c’est le cas alors il a raison de le faire. 2015 va être brûlant.

Remerciements spéciaux à Dela Mensah pour ses bonnes adresses et sa volonté de régner sans partage sur le classement officiel des mecs les mieux coiffés de Paris Est. Monsieur Bisou hésite encore entre high top fade et dreadlocks bicolores pour bien démarrer 2015. Il est sur Twitter - @MrBisouVEVO