Cum On Feel The Noisey : les trucs qu'on a écoutés cette semaine

Pearl Jam, Pleasure Game, Pinkshinyultrablast, Normal Nada, Kekra, Del Shannon, Lace Curtains, Larry Greco, Vengeance, La Rumeur, Rixe, Béton Vibré et quelques autres.
27.5.16

Tous les trucs qu'on a écoutés cette semaine, au bureau, dans les couloirs du métro ou ailleurs.

PEARL JAM - « Once »
La pluie, vite !

Lelo Jimmy Batista, Rédacteur en chef
Lelo sur Noisey | Lelo sur Twitter


PLEASURE GAME - « Le Seigneur des ténèbres »
Un peuple : les Belges. Un empire : la Belgique. Un chef : Jacky Meurisse.

Rod Glacial, Rédacteur
Rod sur Noisey | Rod sur Twitter


PINKSHINYULTRABLAST - **« Holy Forest »**
Je croyais que j'en pouvais plus des groupes shoegaze, mais 1. eux sont Russes 2. ça donne grave la pêche le matin.

Adrien Durand, Contributeur
Adrien sur Noisey | Adrien sur Twitter


NORMAL NADA - Transmutação Cerebral
Ce EP, c'est l'expérience du sommeil eveillé, du va-et-vient instable entre le réel et l'inconscient. Difficile de savoir qui se cache derrière l'élusif Normal Nada et sa musique incantatoire, sorte de metakuduro transformé en curiosité par une voix caverneuse tantôt Ian Curtis tantôt ILoveMakonnen. Normal Nada a au moins le mérite d'etre clair sur un point : rien chez lui n'est normal.

Christelle Oyiri, Contributrice
Christelle sur Noisey | Christelle sur Twitter


KEKRA - « Satin »
Je suis certain que Kekra ne sait pas du tout retomber correctement sur un beat, si tu le fais rapper de manière classique -c'est à dire : du rap hyper-linéaire et terriblement chiant. Il ne sait pas non plus si ses mesures font quatre, cinq, ou six pieds. Il n'en a rien à foutre : s'il est trop juste, il étire les mots sur la fin de la mesure, histoire que ça rentre. Sinon, il déborde un peu sur la fin, et il reprend la mesure suivante en plein milieu. Bref, Kekra est complètement destructuré, il a la force des talents purement instinctifs, et son arrogance n'est rien d'autre que du réalisme tellement il est plus fort que les autres (ok j'avoue, j'ai écouté Vréel au moins trente fois depuis qu'il a leaké).

Genono, Contributeur
Genono sur Noisey | Genono sur Twitter


SARA TAVARES - « One Love »
Quand des journées de 24 heurs ne suffisent plus et que les nuits de sommeil s'apparentent à des siestes : je recharge ma barre de vie durant 4 minutes 30.

Salim Jawad, Contributeur
Salim sur Noisey | Salim sur Twitter


EROS NECROPSIQUE - « Le Nécrophile »
Primé à Sundance dans la catégorie meilleure B.O. de feel-good movie.

Iris de Saint-Aubin d’Aubigny, Contributeur
Iris sur Noisey


DEL SHANNON - « So Long Baby »
J'aime à peu près toutes les chansons où Del Shannon règle ses comptes avec les femmes qui l'ont (virtuellement) trahi en leur annonçant que (surprise !) il s'en branle et que de toute façon la vie sera toujours douce-amère, mais dans mon coeur celle-ci surpasse toutes les autres grâce à cet incroyable solo de kazoo électronique (?) qui est incontestablement la version musicale d'un bras d'honneur hilare.

Sébastien Chavigner, Rédacteur en chef de Motherboard
Sébastien sur Noisey | Sébastien sur Twitter


LACE CURTAINS - « Cute Black Cloud »
La lourdeur de la métaphore illustrée.

Pierre Berthelot-Kleck, Rédacteur en chef de The Creators Project
Pierre sur TCP


LARRY GRECO - **«**** Comme au poker »**
Licenciements abusifs, blocage des raffineries, profil Tinder trompeur, petite amie rencontrée à Bangkok – au fond, la vie c'est comme au poker : tu gagnes ou tu perds.

Léo Bourdin Rédacteur en chef de Munchies
Léo sur Twitter


PIERRE CAVALLI – « Chasse à l’homme »
Je viens de choper de vieilles VHS du feuilleton Un soir chez Norris diffusé au printemps 1971 sur la première chaîne de l'ORTF. Voici le pitch de Tele70 : « Condamné à mort par contumace pour un crime qu'il nie avoir commis, Philippe Derville s'est réfugié à Caracas où il dirige une société pétrolière. À la faveur de la prescription, il peut retourner en Suisse. Mais, de retour chez lui, il va devoir affronter les démons de son passé, à commencer par sa femme qu'il a abandonnée alors qu'elle attendait un bébé… » Pierre Cavalli signe la B.O. du machin, Jean Vinci incarne le premier rôle, Madeleine Robinson celui d’une certaine « Sophie Germont » et Pierre Perret celui d’un maître d’hôtel. Tel un pied de nez à tous ceux que j’entends chaque jour commenter le dernier épisode de Game of Thrones, je vais de ce pas aller dénicher un magnétoscope pour pouvoir me mater ça. Quand j'aurais terminé les 30 épisodes et profité de l’occase pour me refaire l’intégralité de À vous de jouer Milord, je désosserai le magnéto et j'irai empaler un fan de Jon Snow avec.

Glenn Cloarec, Journaliste à VICE
Glenn sur VICE | Glenn sur Twitter


BRIAN MAY - « The Confrontation »
On peut dire ce qu’on veut du palmarès de George Miller, on ne peut pas lui retirer qu’il avait déjà compris la situation de la France en ce printemps 2016 et ce dès 1981. Mitterrand pourrait pas en dire autant. D’ailleurs, lui est mort avant.

Virgile Iscan, Contributeur
Virgile sur Noisey


VENGEANCE – « Try To Understand »
Des mecs de Reign Supreme, Floorpunch, Underdog et Blacklisted viennent de former un all-star-band. Ça s'appelle Vengeance, un groupe à écouter partiellement dénudé, entre amis, accompagné d'un grand bol de céréales protéinées.

Théo Pillaut, Contributeur
Théo sur Noisey | Théophile sur Twitter


LINEAR MOVEMENT – « Why Did You Have To Go »
Dans les années 80, la Belgique était à la synth-pop ce que Barbès est aux clopes de contrebande. Le label Minimal Wave le rappelle une fois encore avec une compilation du groupe de Peter Bonne, un bon gars moderne déjà bien occupé avec A Split Second et Autumn. Donc les riches, ce n’est pas maintenant qu’il faut aller en Belgique, c’était il y a 30 ans, vous ne comprendrez décidément jamais rien à la musique.

Pascal Bertin, Contributeur
Pascal sur Noisey | Pascal sur Twitter


LIGHT DREAMS - « Islands In Space »
En 81, pendant que certains faisaient la teuf pour fêter l'élection de François Mitterrand, d'autres écoutaient le groupe de Paul Marcano et rêvaient de coloniser l'espace. 25 ans plus tard, on n'y est toujours pas mais au moins, on a Star Wars 7.

Albert Potiron, Contributeur
Albert sur Noisey | Albert sur Twitter


CHRISTOPHE - « Samouraï »
La publication de son dernier album ou ses passages récents sur le canapé de Michel Drucker (oui, parce qu’on peut avoir 27 ans et tomber par hasard sur Vivement Dimanche !) ont au moins eu le mérite de me rappeler une chose : en 1976, Christophe était un mec capable de collaborer avec Boris Bergman, de composer des titres à tiroirs et d’humilier bon nombre de chanteurs de variété qui, plutôt que produire des morceaux à destination de vieilles dames aux permanentes mauves, auraient mieux fait de s’inspirer de ce genre de structures progressives.

Maxime Delcourt, Contributeur
Maxime sur Noisey


LA RUMEUR - « Je cherche »
J'ai suivi pas mal d'audiences de « casseurs » ces derniers temps. Pendant que les mecs se défendaient, souvent mal, face aux questions du tribunal, j'imaginais secrètement que l'un d'eux s'explique en récitant du Ekoué.

« Je cherche l'or,
Dès lors que le plomb pleut
Parfois sans sommation et sans excuse
Quand le bras armé d'l'Etat, sans aucune raison de trembler
Défouraille d'emblée. »

Flamen Keuj, Contributeur
Flamen Keuj sur Noisey | Flamen Keuj sur Twitter


COMMON - Be
Je me rappelle encore de la première fois où j'ai entendu la ligne de basse de cette intro, qui accélère puis se fond dans le sample de « Mother Nature » d'Albert Jones. C'était il y a 11 ans, mon frère était le seul curateur de mes playlists et je lui en suis infiniment reconnaissante.

Rhoda Lolojaw, Contributrice
Rhoda sur Noisey | Rhoda sur Twitter


RIXE - Les Nerfs à vif
Je prie très fort pour que des fans de Bagarre se pointent par erreur à la Méca le 22 juin. Oi!

François Vesin, Contributeur
François sur Noisey | François sur Twitter


BETON VIBRE - « Ne me bassine pas avec ta tête de magazine »
Selon rockmadeinfrance, Béton Vibré est un « vrai groupe punk aux cheveux longs ». Avec un peu plus de boulot, ils auraient pu réduire Téléphone à néant et tuer dans l’oeuf le punk bon enfant. Bizarrement, ils ont préféré pondre un truc à moitié inaudible. Il suffit de jeter une oreille aux morceaux de leur album Les Rats du rock pour comprendre qu’ils en voulaient nettement plus au monde qui les entourait : « Accident », « Galère », « Bidon », « Jimmy le Violeur », « Pervers ». Pas de scandale, nous sommes en 1979 ! Dommage pour eux, la Société Internet les a relégué entre Leroy Merlin et des tutos pour faire un bon ciment.

Sarah Mandois, Contributrice
Sarah sur Noisey | Sarah sur Twitter

À vendredi prochain. D'ici-là, suivez-nous sur Facebook, sur Twitter et sur Spotify aussi tant que vous y êtes.