FYI.

This story is over 5 years old.

The Neon Judgement passent leurs pochettes de disque en revue

À l'occasion de sa venue à Paris pour le Nouvel An Belge, on a demandé au premier groupe « electro-rock » de l'histoire de faire son auto-critique esthétique.
19.9.14

On a demandé à Dirk Da Davo, le cowboy urbain derrière The Neon Judgement (un des premiers groupes belges à avoir mélangé electro, rock, cold wave et EBM), de revenir sur les meilleures pochettes de leur carrière -qui sont quasiment toutes au top, comme leur morceaux, les seuls auxquels on peut apposer le terme electro-rock sans rougir. Il a accepter de jouer le jeu et ça tombe plutôt bien, vu que le groupe de Louvain sera la tête d'affiche du Nouvel An Belge, un festival qui contaminera tout un pan du 18ème arrondissement de Paris durant la nuit du 20 septembre (l'event Facebook est ici) et pour lequel on vous fait évidemment gagner des places là. Il vous reste très exactement 36 heures pour réviser.

1. Tomorrow In The Papers
Dirk Da Davo : JF Kennedy ! Evidemment la pochette renvoie directement aux paroles du morceau sur l'assassinat du président JFK, qui a eu lieu le jour de l'anniversaire de TB Frank [le deuxième membre du groupe]. C'est TB qui a écrit les lyrics… On était obligés d'utiliser cette photo.

2. MBIH!
Là on est entrés ans une phase expérimentale, hisoire d'aider les gens à mieux nous comprendre. MBIH était un terme qu'on utilisait pour marquer la surprise… On ne sait même pas d'où ça vient exactement. On a juste inventé le terme et pris une photo de 3 policiers qui regardaient un crach de bicyclette : MBIH !

3. Mafu Cage

La fièvre de la jungle : c'est le premier disque sur lequel on a utilisé autant de samples. Je crois qu'on y entend chaque animal de la jungle, du singe à l'éléphant. Vu que la peur a toujours été un thème récurrent chez TNJ, on avait dégoté une photo d'un Coréen enfermé dans une cage qui faisait vraiment flipper… J'ai ajouté quelques dessins autour de la photo et un artwork un peu spécial. J'ai un peu fait n'importe quoi et pour finir, ce témoignage de liberté artistique s'est transformé en une pochette d'album. Le titre Mafu Cage vient d'un film sur l'histoire d'un signe emprisonné…

4. Voodoo Nipplefield
C'est un extrait de l'album Mafu Cage. Sur ce maxi, il y a une chanson intitulée « Antoine ». Une fois de plus on a recréé une atmosphère jungle avec une photo d'Antoine en plein milieu. Enfin, Antoine comme on le percevait à cette époque…

5. A Man Ain't No Man When A Man Ain't Got No Horse, Man…
Sur la photo, c'est Lee Marvin complètement bourré dans le western Cat Ballou. Je crois que c'est la première fois qu'on s'aventurait dans le thème cowboy. Un truc qui nous collera toujours aux bottes par la suite…

6. Horny As Hell
Sex ? No Sex ? La cover explicite est signée de l'artiste begle Walter Verdin. L'album a été enregistré au moment où on commençait à relever de plus en plus de cas de SIDA dans la société. On vivait les derniers moments du sexe naturel et « normal ». Sortez couverts ! Mais plus excités que jamais. Derrière tout ça, nous avec TNJ, on avait cette idée en tête que le SIDA avait été inventé par le gouvernement pour faire peur aux gens… Et je ne sais pas si la pochette a fait grossir les ventes… Peut-être qu'elle fait un peu peur aussi, c'est relativement sombre.

7. 1313
L'époque Urban Cowboy arrivait au galop. L'idée nous est venue après une tournée aux Etats-Unis et au Canada en 1989. On a clairement été influencés par nos voyages et nos concerts en Amérique… La composition est vraiment jolie. On adore cette pochette !

8. Blood & Thunder
Pour celle-là, on avait repris une photo de Wim Wenders qui symbolisait parfaitement le feeling urbanelectrorockbluescowboy dans lequel on était. La musique est plus aérée dans la production, comme le suggère l'image. L'album a été produit par deux Belges, Jean-Marie Aerts (qui a bossé avec TC Matic, Urban Dance Squad, etc) et le célèbre Luc Van Acker [membre de Revolting Cocks et Arbeid Adelt! entre autres]. Cet album s'est très bien vendu aux USA, la pochette doit certainement y être pour quelque chose. Elle parlait aux Américains.

9. The Insult
Les cowboys en vadrouille ! Cet album contient pas mal de chansons d'amour sombres, disséminées au milieu de bombes industrielles. La photo a vraiment un feeling « on the road », elle a été prise dans une station-service à Bruxelles. Je me souviens, le label avait engagé et payé un vrai mannequin pour ce shoot ! On ne l'oubliera jamais, d'ailleurs.

The Neon Judgement explosera La Machine, samedi soir, à 00h30 pétantes. L'affiche complète du Nouvel An Belge est disponible par ici et on vous fait gagner des places par là.

Rod Glacial n'a jamais réussi à trancher entre « Factory Walk » et « Fashion Party ». Il est sur Twitter - @FluoGlacial