Publicité
Tech by VICE

Parler une langue qui n’est pas prise en charge par Google

Un entrepreneur a développé un moteur de recherche kurde afin de promouvoir la culture et les dialectes kurdes.

par Emiko Jozuka
21 Mars 2016, 6:00am

Onatli a utilisé les fonds générés par sa propre entreprise pour fonder Egerin en 2014. Image: Egerin

La plupart d'entre nous utilise Google comme si cela allait de soi. Tapez un mot dans l'une des 103 langues dans lesquelles il est disponible, et vous êtes à peu près sûr de trouver l'information que vous cherchez.

Cependant, quand aucune option de recherche n'est disponible dans votre langue natale, cela restreint considérablement, si ce n'est totalement, votre accès aux informations sur le web.

Kawa Onatli, un entrepreneur kurde vivant en Suède, s'est confronté à cet problème en fondant le moteur de recherche en langue kurde Egerin en 2014.

« J'ai créé Egerin parce que je voulais que les 40 millions de kurdes de par le monde puissent en profiter. Nous sommes une nation sans territoire, sans pays ; à l'époque les kurdes ne pouvaient tout simplement pas utiliser Internet dans leur propre langue, » m'explique Onatli au téléphone. « Il y a du contenu écrit en kurde en ligne, mais les gens ont du mal à y accéder : si vous tapez une recherche en kurde dans Google, il est peu probable d'obtenir des résultats pertinents. »

Onatli a utilisé des fonds de sa propre entreprise de conseil pour construire la plateforme, sur laquelle il travaille actuellement en compagnie de quatre autres personnes. La croissance de l'activité du site a été rapide, au point d'attirer l'intérêt d'investisseurs du Kurdistan irakien et de l'Anatolie du sud-est. Hélas, la montée des tensions politiques et des conflits armés dans ces régions a finalement découragé les investisseurs, qui se sont tournés vers la lutte contre Daesch et ont contribué à faire face à la crise des réfugiés syriens.

Sans se décourager, Onatli a ajouté de nouvelles fonctionnalités à Egerin, et a l'intention de présenter son idée à des investisseurs britanniques en juin.

Les utilisateurs peuvent se connecter aux chaines de télévision kurdes. Image: Egerin

Les Kurdes sont le plus grand groupe ethnique du Moyen-Orient. Ils sont dispersés en Iran, Irak, Syrie, et en Turquie. Onatli espère qu'Egerin constituera bientôt l'équivalent de Google pour la communauté kurde. Le site permet aux utilisateurs qui souhaitent trouver du contenu en langue kurde d'effectuer des recherches dans différents dialectes kurdes, comme le kurmanji et le sorani. En plus de sa fonction moteur de recherche, il inclue un dictionnaire, un agrégateur de news, et permet de regarder des chaines de TV kurdes.

Le but principal d'Onatli est de promouvoir la culture kurde et de préserver les dialectes kurdes.

Mais le projet n'est pas exempt de difficultés.

« Les kurdes voulaient utiliser Egerin pour faire des recherches dans d'autres langues, mais à notre échelle, il est impossible d'indexer l'ensemble du web. Il faut un budget énorme, et beaucoup, beaucoup de gens, » explique Onatli.

Selon lui, entre 1000 et 1500 utilisateurs visitent Egerin chaque jour, et ce nombre continue d'augmenter régulièrement. La start-up tente de promouvoir son moteur de recherche par de la publicité Facebook et des spots publicitaires sur les chaines de TV kurdes, mais elle ne dispose pas de suffisamment de ressources pour une campagne marketing en bonne et due forme une fois déduits les frais logistiques et techniques.

« Nous voulons créer et gérer des services de qualité comparables à ceux de Google, mais nous devons encore peaufiner l'indexation, » ajoute-t-il, en précisant que plus le trafic augmente sur Egerin, plus le volume de données nécessaires au raffinement des résultats de recherche est important.

« Nous voulons encourager les développeurs kurdes à se ressembler, leur montrer qu'ils peuvent réaliser des choses brillantes dans leur propre langue. »

Dans le futur, Onatli voudrait ajouter plusieurs langues au moteur de recherche, comme l'anglais et le français. L'idée est qu'Egerin fonctionne comme une « fenêtre sur la culture kurde » pour les locuteurs internationaux. Il aimerait également qu'Egerin offre des opportunités commerciales et éducatives à son peuple.

« Il y a de nombreux problèmes socio-économiques dans les régions kurdes du monde. Le chômage, en particulier, est élevé, » explique Ontali, qui a dû quitter le sud-est de la Turquie pour la Suède au milieu des années 80, quand les kurdes ont été expulsés.

« Nous voulons encourager les développeurs kurdes à se ressembler, leur montrer qu'ils peuvent réaliser des choses brillantes dans leur propre langue. »

Onatli espère également encourager les kurdes à se tourner vers le commerce en ligne. Il évoque entre autres un moteur de recherche de livres kurdes qui fournirait aux victimes de la diaspora un portail pour acheter des ouvrages dans leur langue maternelle.

« Beaucoup de maisons d'édition kurdes publient de nouveaux livres de qualité chaque année, mais ils n'ont pas de site web ou ne sont pas très bons en marleting, » explique Onatli. « Avec un moteur de recherche de livres, les gens pourraient surveiller les nouvelles sorties et les commander directement depuis Egerin. »

Au final, il espère que son moteur de recherche servira de porte d'entrée vers la culture kurde et de support pour promouvoir et préserver ses dialectes. « Ce que je crains par-dessus tout, c'est que la langue kurde disparaisse, » confie Onatli. « Egerin sera, je l'espère, sa bouée de sauvetage. »

Tagged:
tech
Motherboard
Google
Kurdes
motherboard show
langues
Egerin
Futurs
moteur de recherche
isolement numérique
kawa
onatli