Un artiste aveugle peint 26 ans de souvenirs

Brendan Patrick est une preuve vivante que tout est possible quand on a un peu d’imagination.
25.4.16
All images courtesy of Chris Rosik

Brendan Patrick est un artiste dans le noir le plus complet. Après avoir perdu la vue à 26 ans et lutté contre une mucoviscidose, Patrick, auparavant tatoueur, a dû changer de voie artistique. Il crée désormais avec sa seule imagination et ses souvenirs. Son travail est brut, vif, surprenant. Avec un peinture qui gonfle lorsqu’elle sèche, Patrick dessine les contours d’une image, qu’il peint ensuite avec ses doigts.

Comme le dit Patrick à The Creators Project : « Je prends des images de mon passé, des choses que j’aimais visuellement, quand je pouvais encore voir. Je n’ai aucune idée, après huit ans sans voir, à quoi ces images ressemblent maintenant. Ce que je crée doit être bien différent de ce que j’ai originellement vu mais je peins la perception de quelque chose plutôt que représenter la chose elle-même. » Il est évident, dans le travail de Patrick, pour un artiste sur lequel repose l’imagination et les souvenirs, que tout est absolument possible.

The Creators Project a discuté avec Brendan Patrick de sa vision artistique, de sa méthode créative et de comment il se démerde pour savoir quand ses œuvres sont achevées.

C:\Users\guides\Pictures\Anna's work\Brendan 8.jpg

The Creators Project : Tu disais que tu as une approche différente de la peinture. Est-ce que tu peins d’abord dans ta tête avant de toucher à la toile ?

Brendan Patrick : J’imagine des choses du passé, de quand j’avais encore ma vue. Je les recrée ensuite dans mon esprit. Mon travail est très coloré et je crois que je suis connu pour ça. Je crée une image mentale grâce à une sorte de méditation. J’essaie de vider mon esprit et de me concentrer sur ce que j’essaie de créer avant même de peindre.

C:\Users\guides\Pictures\Anna's work\Brendan 10.jpg

Comment sais-tu lorsque tu as fini une peinture ?

(Rires) Ça vient naturellement. Tout est question de ressenti. Je me concentre sur une zone jusqu’à ce que je sente que cet endroit est bon. Je peux voir l’image en la sentant sous mes doigts, donc je peux me la représenter. Je suis sûr que ce que je crée est proche de ce que j’imagine. Peindre est un moyen pour moi de voir à nouveau. Quand je peins, c’est comme si je projetais une image de mon cerveau sur la toile.

C:\Users\guides\Pictures\Anna's work\Brendan 5.jpg

Es-tu toujours à l’aise lorsque tu montres ton travail, surtout si tu ne peux pas le voir ?

Je suis à l’aise avec ça. J’aime entendre l’avis des autres sur ce que je fais, parce que je ne peux pas vraiment savoir à quoi ressemblent mes peintures, donc j’adore quand les gens les décrivent pour moi. Je peins tellement que j’oublie à quoi ressemblent mes peintures. Quand les gens parlent d’une œuvre, c’est difficile pour moi de m’en souvenir s’ils ne la décrivent pas complètement.

C:\Users\guides\Pictures\Anna's work\Brendan 9.jpg

Un conseil pour des aspirants artistes ?

Pense comme un vainqueur. Sois persévérant, ne baisse pas les bras et n’aies pas peur de foirer. J’ai échoué un bon paquet de fois avant d’arriver là où j’en suis. Ça fait partie du jeu, et aussi frustrant que cela puisse être, j’adore ça.

C:\Users\guides\Pictures\Anna's work\Brendan 7.jpg
C:\Users\guides\Pictures\Anna's work\Brendan 4.jpg

Les amis de Patrick travaillent actuellement à un documentaire, intitulé Cant’ See Sh*t, qui raconte son histoire. Vous pouvez donner un coup de pouce en faisant un don sur Indiegogo. Voici un extrait de la vidéo ci-dessous :

indie go go link: https://www.indiegogo.com/projects/can-t-see-sh-t/x/12987191#/ de Get Super Rad

sur

 Vimeo

Cliquez ici pour voir le travail de Brendan Patrick.