FYI.

This story is over 5 years old.

Le dernier clip de Mind Enterprises nous plonge dans une chorégraphie à 360° [Avant-première]

Le réalisateur Eran Amir nous a parlé de son travail avec Andrea Tirone, le Londonien derrière Mind Enterprises, et la danseuse Mimi Jeong, clonée pour les besoins de “Chapita”.

La danseuse Mimi Jeong et ses clones répètent des mouvements à l’infini dans un entrepôt vide. Ces répliques humaines vêtues d’une combinaison rouge, d’une robe jaune ou bleue ou saumon sont les protagonistes du nouveau clip de Mind Enterprises, Chapita. Le musicien et producteur Andrea Tirone s’est associé avec le réalisateur Eran Amir pour bidouiller une réalité virtuelle à 360° sur la technique du cinémagraphe. La vidéo tourne autour de Jeong dupliquée des dizaines de fois — lançant une balle dans les airs, se balançant sur une chaise, peignant son propre corps…

Publicité

Produite par Nexus VR Studio, Chapita est tirée de l’album de Mind Enterprises, Idealist, sorti en février dernier sur Because Music. Cette première vidéo d’Amir a été tournée avec une caméra 6K. Différentes techniques ont été utilisées mais Amir voulait donner l’impression d’un seul plan-séquence.

The Creators Project a contacté Amir par email pour lui demander comment il avait réalisé ce projet.

The Creators Project : Peux-tu nous parler un peu du concept derrière la vidéo ?

Eran Amir : Le thème principal de la chanson de Mind Enterprises est le temps. Le temps qui passe et se répète dans un continuum sans fin. Nous avons essayé de développer ce thème en créant un univers de boucles, de clones et de répétitions. Les prémisses étaient très simples : le spectateur se retrouve d’abord au centre d’un entrepôt vide (notre toile). L’entrepôt est ensuite lentement « peint » de couleurs vives avec notre danseuse. Au fur et à mesure que se déploie la chanson, notre protagoniste prend de plus en plus de place (et d’attention chez le spectateur) — jusqu’à être partout à la fin et qu’il n’y ait plus la possibilité de ne pas la regarder. Nous commençons avec une interaction intime et personnelle et on finit avec une « armée » de clones un peu menaçante.

Quel procédé et quelles techniques as-tu utilisé pour filmer ?

Notre ligne directrice était de rester le plus « réel » possible. Ça a influencé tous les aspects du projet — le style, les tenues, les accessoires, même la post-production et le montage. Le morceau final est composé de centaines de clips séparés mais il donne l’impression d’avoir été filmé d’un seul coup. Nous nous sommes mis d’accord sur ce que nous allions faire et pas faire. [Le] flux de travail, développé par le directeur technique Elliott Kadjan, nous a permis d’avoir l’énorme avantage de travailler avec une caméra RED, sans avoir un budget serré comme c’est souvent le cas avec une vidéo à 360°.

Vous pouvez en apprendre plus en regarde le making-off ci-dessous :

Mind Enterprises joue à Field Day à Londres le 12 juin 2016 puis au Ace Hotel de Londres le 29 juin. La sortie d’un EP est prévue pour le vendredi 10 juin 2016 sur Because Music. Cliquez ici pour en savoir plus sur Mind Enterprises et pour voir le travail d’Eran Amir.