Toujours à voir et à manger dans la nouvelle édition du Grand Cuisine Cinéma Club

Salut les Gones, l'événement kino-culinaire où vous mangez ce que vous voyez à l'écran est de retour à Lyon, dimanche 18 décembre.
9.12.16

Le cinéma, ça creuse. Et le Grand Cuisine Cinéma Club est là pour combler creux. Le concept de l'événement ? On peut manger ce qu'on voit à l'écran. Moyen si vous programmez Salò ou les 120 Journées de Sodome de Pier Paolo Pasolini, plus cool si vous projetez le documentaire Noma in Japan : (Ré)inventer le meilleur restaurant du monde de Maurice Dekkers comme le promet la deuxième édition de cet événement kino-culinaire.

Publicité

Et ouais. Après une première édition haute en couleur de films célébrant la bouffe et un petit passage à Paris pour une soirée « à voir et à manger » au Repaire aux côtés de MUNCHIES, Mat Gallet et son Grand Cuisine Cinéma Club sont de retour à Lyon dimanche 18 décembre sur le roof top du Sucre (50 quai Rambaud 69002 Lyon). Et on vous fait gagner des places pour une des deux séances à 11 h 30 et 19 h 30.

Le trailer video de la prochaine édition du Grand Cuisine Cinema Club est sorti! Edition spéciale #disruption. Rdv à @LeSucreLyon, le 18.12 pic.twitter.com/OB6QdSUvl0

— Cuisine Cinema Club (@LeGrandCCC) December 7, 2016

Cette année, le thème abordé est la disruption. Gallet explique vouloir s'intéresser « aux chefs visionnaires, aux créatifs sauvages, aux entrepreneurs affamés et aux post-YouTubers voraces. » Au programme donc, René Redzepi et son éphémère aventure Tokyoïte sur grand écran mais aussi une bonne partie de la nouvelle scène lyonnaise « en chair et en os » qui vont s'inspirer des images pour vous mitonner quelques plats – Arnaud Laverdin, Noé Saillard et Rémy Havetz de la Bijouterie, Hubert Vergoin du Substrat, et Tabata et Ludovic Mey des Apothicaires, qui sont tous les deux passés par les cuisines du Noma.

MUNCHIES est partenaire de l'évènement et est très fier de compter deux de ses films au programme. Le premier sur Steven Spurrier, l'homme qui a révolutionné le monde du vin et mis sur la carte les vignobles de la Napa Valley. Le second est un épisode de notre série Food Hacking consacré à Hiromi Nakamura, une chercheuse à l'origine du concept de « goût électrique » et créatrice d'une fourchette qui envoie des petites décharges électriques sur les papilles et modifie la perception du goût des aliments par le cerveau.

Bref, ça va en mettre encore plein la vue et plein la bouche. Si vous voulez être certain de choper une place, suivez ce lien. Sinon, venez tenter votre chance pour ce repas de réveillon avant l'heure. Annonce des résultats par mail : mercredi 14 décembre.