FYI.

This story is over 5 years old.

Vaincre est une question de nature

Un photoreporter franco-suisse a immortalisé une imitation de la guerre en Syrie au beau milieu de la vraie guerre en Syrie.
25.9.14

Ces images font partie de notre numéro Photo 2014.

Dans le monde arabe, les soap operas ont un grand succès lors du mois de Ramadan. Chaque soir, les familles rompent le jeûne devant leur écran et commentent avec ferveur diverses séries télé souvent portées sur la politique. La Syrie est depuis longtemps le leader de cette industrie et Najdat Anzour peut se réjouir d'en être l'un des réalisateurs les plus controversés.

Homme gracieux et délicat, Anzour a causé la polémique après avoir réalisé plusieurs films opposés à l'islamisme. Il voit ses productions comme un moyen de dénoncer une « conspiration financée par l'Arabie Saoudite » et a récemment sorti un biopic dépeignant Ibn Saoud, fondateur du royaume, comme un assassin corrompu par l'Occident.

Durant le Ramadan 2013, Anzour a sorti Taht Sama'a al-Watan (Sous le ciel de mon pays natal), une série ouvertement favorable au régime de Bachar Al-Assad. L'hostilité à l'égard de l'opposition au régime n'est pas le seul point de la série à la différencier des autres productions touchant au conflit. C'est aussi la seule à avoir été tournée en Syrie, dans de vrais quartiers dévastés comme celui de Darayya, et avec l'aide de miliciens loyalistes qui jouent pour l'occasion des rôles de rebelles. Voici plusieurs photos prises lors du tournage.

Plus d'images dans notre numéro Photo 2014.