Voici à quoi ressemble vraiment le Grand Paris

« J'ai voulu montrer un Paris moins carte postale, en dehors de tout sentier battu, le Paris qui constitue finalement la vraie réalité de la plupart des Parisiens. »

|
juil. 13 2015, 6:00am


Toutes les photos sont de Raphaël Fournier/Divergence

L'idée de ce reportage sur le Grand Paris m'est venue après la lecture du livre La révolution de Paris de Paul-Hervé Lavessière, un jeune urbaniste cartographe. L'idée de son ouvrage était de présenter la métropole parisienne à l'image de ce qu'elle est aujourd'hui et de ce qu'elle tend à devenir, c'est-à-dire une grande mégalopole qui ne se limite plus à Paris intra-muros mais qui dépasse désormais largement les limites du périphérique pour s'ouvrir sur ce qu'on appelle encore la banlieue. À pied et pendant six jours, Lavessière et son éditeur ont cartographié à la rue près 130 kilomètres de parcours. Leur livre fait aussi état d'évolutions urbaines et de nombreuses rencontres – autour de la petite ceinture parisienne et au-delà. Depuis, ils ont fait la même expérience avec Marseille, New-York et Tunis.

Étant profondément Parisien, résidant de Montreuil, je me suis totalement retrouvé dans l'ouvrage et j'ai immédiatement eu envie de refaire moi-même le parcours avec mon appareil photo. Comme Lavessière, je l'ai fait sur plusieurs jours, échelonnés sur plusieurs mois.

Certains endroits que j'ai traversés m'ont particulièrement marqué. La zone où j'ai préféré mener ce projet est sans équivoque la Seine-Saint-Denis (Bobigny, Aubervilliers, La Courneuve) et le quartier de la Défense. Deux environnement très différents mais visuellement très forts.

Même si des personnages sont présents sur mes images, j'ai plutôt eu l'impression de les intégrer dans des paysages. Sauf exception, les gens photographiés sont de dos ou à distance. Ils n'étaient pas ma priorité. Le plus souvent, ils ne savaient pas que je les photographiais – et quand ils s'en apercevaient, ils ne réagissaient pas toujours.

Le parcours est vraiment intéressant, très urbain et très contrasté. On passe par des tas d'endroits étonnants. En le faisant, j'ai retrouvé ce phénomène autour des sentiers métropolitains qui cherchent à présenter les villes autrement, sous un jour plus réaliste. J'ai donc essayé de retranscrire tout ça en images et de montrer un Paris moins carte postale, en dehors de tout sentier battu, un Paris qui constitue finalement la vraie réalité de la plupart des Parisiens.

Retrouvez Raphaël Fournier sur son site.

Plus de VICE
Chaînes de VICE