FYI.

This story is over 5 years old.

News

La France a saisi plus de drogues en 2014 que toutes les autres années

L'an dernier, les douanes françaises ont intercepté près de 200 tonnes de stupéfiants – et ont donc une nouvelle fois pété leur record.
19.3.15
Capture d'écran du documentaire Canada et cannabis ; Patrick McGuire/VICE.com

Les 23 et 28 juin derniers, la police douanière et financière italienne, renseignée par les douaniers français, interceptait deux cargos au large de la Sicile. Le premier d'entre eux renfermait 42,7 tonnes de cannabis et le second 28,2 tonnes. Quelques mois plus tôt, en février, la direction centrale de la police judiciaire trouvait 1,4 tonne de cocaïne à l'intérieur d'un camion d'assistance du rallye Paris-Dakar 2014 dans le port du Havre.

Publicité

Ces deux prises parmi tant d'autres ont permis aux douanes françaises d'afficher des chiffres de saisies records pour l'année 2014, atteignant ainsi 198,4 tonnes, soit une hausse de 38,5 % par rapport à l'année précédente. Selon Christian Eckert, secrétaire d'État chargé du Budget, ces bons résultats s'expliquent par une « forte présence » des douanes sur le terrain, d'une « rénovation des méthodes de travail » des 16 665 agents et d'une meilleure coopération avec leurs homologues européens et avec les services de l'État. Si l'homme veut croire que ces saisies ont un « effet dissuasif » pour les trafiquants de drogue, il note cependant que ces derniers « s'adaptent » et font toujours preuve de plus en plus d'imagination.

Le rapport annuel publié par les douanes indique que, parmi les 198,4 tonnes de stupéfiants saisis, se trouvaient notamment 157,3 tonnes de cannabis (+ 83,5 % comparés à 2013) – dont 151,1 tonnes de résine –, 6,6 tonnes de cocaïne (- 8,5 %), 546 kilos d'héroïne (+ 100 %) et 32,6 tonnes de khat (- 44 %). En 2013, les chiffres concernant cette dernière drogue – une herbe euphorisante interdite en France bien que très prisée des communautés originaires de la corne de l'Afrique – avaient explosé, multipliés par dix par rapport à 2012.

Tableau récapitulatif des saisies de drogue en 2013 et 2014 (via le rapport 2014 des douanes françaises)

Outre des stupéfiants, le rapport précise que les douanes françaises ont intercepté l'an dernier 422,7 tonnes de tabac de contrebande (- 1,7 %), 828 armes à feu (une quantité équivalente à 2013) et 8,8 millions d'articles et produits de contrefaçon (+ 15,8 %). Parmi les biens contrefaits saisis se trouvent en première place les médicaments. Avec 2,6 millions de produits interceptés, ils représentent à eux seuls près de 30 % du total global – un chiffre lié à la saisie record de 2,4 millions de sachets et comprimés médicamenteux au port du Havre le 27 février 2014. Suivent ensuite les vêtements (1,59 million d'articles) et les accessoires personnels (0,6 million).

« Le phénomène [des articles de contrefaçon] menace directement la santé du consommateur, tout comme les emplois des entreprises victimes de cette fraude, notent les douanes. Aujourd'hui, tous les produits sont susceptibles d'être contrefaits, sans respect des normes techniques de fabrication. La contrefaçon représente donc un réel enjeu de santé publique. De plus, le trafic de contrefaçons est aujourd'hui aux mains de la criminalité organisée. Selon l'OCDE, la contrefaçon représenterait un tiers des revenus du crime organisé, soit environ 250 milliards de dollars, ce qui place ce trafic au deuxième rang des activités criminelles, juste après le trafic de drogue. »

— DOUANE FRANÇAISE (@douane_france)18 Mars 2015