FYI.

This story is over 5 years old.

À Los Angeles, des petits génies vendent des pizzas à la weed

Le truc qu'on ne dit pas, c'est que leurs clients sont plus affamés à la fin du repas qu'au début.
28.4.15

De la weed et de la pizza. Deux trucs géniaux encore plus géniaux quand ils sont ingérés ensemble. Dans une parfaite symbiose, chaque ingrédient améliore le goût de l'autre. Pourquoi avons-nous donc attendu si longtemps pour que quelqu'un les rassemble ? Je présume que c'est le genre de réflexion qui a poussé les copains de Stoned Oven Gourmet Edibles à créer leurs pizzas médicinales faites maison. Je dis bien « présume », parce qu'après avoir tenté de les joindre par téléphone, écrit sur Facebook et même ajouté sur Google+, je n'ai jamais réussi à les joindre. Cela signifie peut-être qu'ils ne recherchent plus à se faire de la pub : le fondateur a donné une unique interview au LA Weekly dans laquelle il affirmait « vouloir être capable de traiter avec les hôpitaux [de sorte] à soigner le cancer avec des pizzas ». L'autre option – qui parait plus probable au regard de la citation précédente –, c'est que leur business marche trop bien pour qu'ils aient besoin de répondre au téléphone.

Publicité

Sans nous décourager, Cornell et moi sommes allés dans l'un des nombreux dispensaires de Los Angeles qui stocke ces pizzas individuelles de sorte à en goûter une. Comme ma weed card avait expiré, c'est Cornell qui a dû les acheter.

Quand il s'est renseigné sur la pizza, la femme derrière le comptoir s'est animée et lui a demandé s'il en avait entendu parler aux infos. Cornell était déjà un peu défoncé, alors il lui a simplement répondu par l'affirmative. Ils en sont restés là, mais l'employée lui a quand même bien spécifier de « ne jamais manger le truc en entier ».

Cet avertissement derrière nous, on est rentrés à mon appart. Notre mission ? La faire cuire, et la déguster.

Après 15 minutes au four, la pizza était prête. Cuite, elle semblait nous sourire – mais c'était peut-être simplement une douce hallucination. Après la première bouchée, on a réalisé qu'on était simplement en train de manger une putain de pizza surgelée. C'était loin d'être la meilleure pizza et la meilleure weed de la ville. Selon Cornell, sa part avait même un arrière-goût de citronnelle.

Manger cette pizza pose quand même un problème de taille : elle est terriblement forte. Une pizza individuelle contient 250 mg d'herbe. Pour ceux qui n'ont jamais associé les mathématiques avec les plaisirs de l'ingestion narcotique, sachez que le site High Times recommande environ 25 mg de substance par aliment pour passer un bon moment en toute sécurité. Pour faire simple, ça veut dire que même un huitième de cette petite pizza peut vous envoyer dans le lit le plus proche.

Publicité

Ils recommandaient de la couper en quatre – mais, sans faire exprès, je l'ai coupée en huit. Heureusement, Cornell était là pour m'aider et a réglé le problème en ingurgitant aussitôt un quart entier, prenant ainsi le double de la dose scientifiquement suggérée.

On a attendu environ 45 minutes. Après, on a eu une méchante dalle. On ne voulait que manger davantage – ce qui nous amène au fond du problème. Vous venez d'ingurgiter une pizza, et vous voulez aussitôt en avaler une autre.

On commençait à se sentir légèrement engourdis – on su que ça montait vraiment quand on a réalisé qu'on parlait de l'espace depuis au moins dix minutes. C'est une défonce vraiment tranquille, complètement absurde et pas tellement intense. Je n'ai pas ressenti d'effets néfastes, comme ça m'était déjà arrivé en prenant des spaces-cakes. De tous les spaces-cakes que j'ai mangés, ceux-ci étaient certainement les meilleurs.

Néanmoins, on était quand même un peu frustrés. On était maintenant tout défoncés, nageant dans une odeur de pizza mais incapable d'ingurgiter plus de weed. Finalement, on est sortis en acheter une autre – sans weed.

En conclusion, les pizzas de Stoned Oven Gourmet sont parfaites si vous voulez être défoncé en une heure – à condition d'avoir d'autres mets en stock.

Suivez Josh Androsky et Cornell Reid sur Twitter