FYI.

This story is over 5 years old.

Vice Blog

DRUGS - LE SPEED RABLA EXPRESS DE XALISCO EST LE MEILLEUR BUSINESS D'HÉROÏNE SUR LE MARCHÉ

17.2.10

Le LA Times a écrit un article incroyablement intéressant sur ces nouveaux dealers mexicains sympa, si sympa qu'ils livrent les junkies à domicile et leur demandent même ce qu'ils pensent de leur marchandise. Le plus beau métier du monde devient 2.0.

Ce nouveau business de rabla prend sa source dans la région de Puerto Vallarta, sur la côte pacifique mexicaine. Depuis quelques années, il a touché de manière significative le monde occidental, soit, la côte ouest et le mid-west des États-Unis. Denver, Columbus, Phoenix, Reno, le sud de la Californie. Les vendeurs sont venus étendre leur marché sur les terres des junkies plutôt que d'attendre qu'ils viennent à eux. Les dealers de « black tar » (le nom de l'héro qu'ils vendent, sombre, collante, moins chère, et meilleure - l'idéal, en somme) vont cueillir les junkies sous méthadone à la sortie de leur rehab pour leur proposer leur came. Ils appâtent les clients potentiels avec des prix défiant tout concurrence, une sécurité absolue (pas besoin de se faire mettre à l'amende dans le ghetto pour se procurer le produit, les dealers viennent en caisse devant chez vous) et un système de vente inédit.

La black tar est vendue par dose, et non par gramme - technique de marketing absolue puisque le produit s'adapte à la fois à la demande mais aussi à la bourse du client, et 12,5 $, c'est le prix d'un steak à la brasserie du coin ou d'une bière en club. Ça coûte vraiment que dalle. Dans l'Ohio, le nombre de junkies a quintuplé, pour toucher aujourd'hui près de 15 000 personnes. Et la black tar est devenue ces dernières années le principale responsable du retour de l'héroïne aux États-Unis.

« On est un peu comme Wal-Mart, on garde nos prix bas toute l'année ». En effet, et ça a l'air de plutôt bien fonctionner. Ces mecs ont mis au point la dernière update en terme de vente de stupéfiants. Ils ont mélangé et ingéré le résidu de concepts puisés en cours de BTS marketing et l'ont dilué dans les concepts de commerce ghetto - vente à domicile, proximité avec le client, etc. Pire que Speed rabbit Pizza. Ces mecs sont les Alpha 5.20 du monde de la communication.

PS: L'article du LA Times est tellement documenté qu'ils ont même trouvé des junkies consommateurs de black tar (et probablement de stoner rock, compte tenu de l'addition barbe + boots) à prendre en photo, et ils ont dessiné un schéma explicatif du système de vente révolutionnaire mis en place par les dealers mexicains pour les mecs qui ne savent pas lire.