Crime

L'ancien leader du Ku Klux Klan est à « 100 pour cent derrière Donald Trump »

L’ancien Grand Sorcier du Ku Klux Klan est une sorte d’oursin fiché sous le pied du parti républicain — qui semble incapable de s’en défaire.
08 août 2016, 8:41am
David Duke quitte le bureau du Secrétariat d'État de Louisiane à Baton Rouge, le 22 juillet 2016. Photo de Bryn Stole/Reuters

L'ancien Grand Sorcier du Ku Klux Klan, David Duke, ne lâche pas Donald Trump — que cela plaise ou non au parti républicain. Une semaine après avoir déclaré sa candidature au Sénat (inspiré par Trump), le plus célèbre suprématiste blanc américain s'en est pris aux critiques de Trump et a annoncé qu'il serait le plus grand supporteur du candidat républicain en vue des présidentielles.

Duke est une sorte d'oursin fiché sous le pied du parti républicain — qui semble incapable de s'en défaire.

« Vous pensez que les électeurs de Trump sont aussi vos électeurs ? » a demandé vendredi dernier un journaliste de la radio NPR à Duke.

« Bien sûr qu'ils le sont ! » a répondu Duke. « Parce que je représente des idées qui visent à préserver notre pays et notre héritage, et je pense que Trump représente aussi ces idées. »

« Donald Trump n'est pas raciste, » a ajouté Duke. « La vérité est que dans ce pays, si vous défendez l'héritage des Américains d'origine européenne, vous êtes automatiquement taxés de raciste. »

Duke a aussi indiqué qu'il était consterné de voir des Républicains « trahir » leur propre parti en critiquant le candidat du parti. A contrario, l'ancien leader du KKK a promis son soutien à Trump. (Il a aussi posté des vidéos sur YouTube dont une est intitulée « Pourquoi les élites juives détestent Trump ? »).

« En tant que sénateur des États-Unis, personne ne soutiendra plus son projet pour la cour suprême et pour le droit en général que moi, » a dit Duke.

« Je suis heureux de voir Donald Trump, et la plupart des Américains, se soucier des problèmes que je soulève depuis des années, » a déclaré Duke dans la vidéo qui annonce sa candidature au Sénat.

Le parti républicain a rejeté et a dénoncé le soutien de Duke. Mais l'ancien patron du KKK continue de dire que Trump popularise ses idées suprématistes. L'un des thèmes officiels de la convention républicaine du mois dernier était « America First [L'Amérique d'abord] », qui est aussi un des principaux slogans des suprématistes blancs.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR