Publicité
Crime

Des espions jordaniens ont volé des armes envoyées par la CIA à destination de rebelles syriens

Certaines des armes volées ont été utilisées en novembre dernier lors d’une fusillade à Amman au cours de laquelle deux Américains ont été tués.

par Reuters et VICE News
28 Juin 2016, 8:32am

Un soldat jordanien participe à un exercice avec les forces spéciales pakistanaises, jordaniennes, françaises et américaines à Aqaba, le 18 mai 2015. (Muhammad Hamed/Reuters)

Des armes envoyées par la CIA en Jordanie à destination de rebelles syriens ont été volées par des membres des services secrets jordaniens. Ces armes ont ensuite été revendues à des marchands d'armes sur le marché noir d'après des officiels jordaniens et américains cités par le New York Times.

D'après une enquête conjointe du NYT et d'Al Jazeera, certaines des armes volées ont été utilisées en novembre dernier lors d'une fusillade qui a éclaté dans un centre d'entraînement de la police à Amman. Deux Américains et trois autres personnes y avaient perdu la vie.

Un officier jordanien avait tué deux employés américains d'une société de sécurité privée qui collabore avec le gouvernement américain. Un instructeur sud-africain et deux Jordaniens avaient aussi été tués dans cette fusillade qui a eu lieu dans ce centre de formation de la police financé par les États-Unis. Le tireur avait finalement été abattu.

Le centre d'entraînement avait été installé dans la banlieue de la capitale jordanienne après l'invasion américaine en Irak de 2003. Ce centre devait permettre de reconstituer les forces de sécurité irakiennes et de former les officiers de police de l'Autorité palestinienne.

Les armes utilisées dans la fusillade étaient pourtant destinées au programme d'entraînement des rebelles syriens, d'après les témoignages recueillis par le NYT.

Le vol des armes — qui a eu cours pendant plusieurs mois avant que les autorités américaines et saoudiennes s'en aperçoivent — a permis d'inonder le marché noir de nouvelles armes, d'après le quotidien américain.

Des officiers jordaniens qui faisaient partie de la combine « ont engrangé un beau pactole » grâce à la revente des armes pour s'acheter des iPhones, des SUV et d'autres produits de luxe, d'après des témoignages d'officiels jordaniens.

La CIA n'a pas encore répondu à nos demandes de commentaires.

Au cours du week-end, on a aussi appris que des rebelles syriens utilisaient des armes antiaériennes de pointe pour abattre les hélicoptères des forces gouvernementales.

VICE News n'a pas pu confirmer l'authenticité de la vidéo.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR